Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    30 en 30 : Le retour à son meilleur niveau de Myers pourrait s’avérer le facteur clé des Sabres

    vendredi 2013-08-16 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Davis Harper - Journaliste - LNH.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 30 : Le retour à son meilleur niveau de Myers pourrait s’avérer le facteur clé des Sabres

    Un accomplissement personnel remarquable peut parfois se transformer en quelque chose de stressant.

    Tyler Myers des Sabres de Buffalo en sait quelque chose. Rare défenseur à avoir été élu recrue de l’année en 2009-10 quand son équipe a terminé au premier rang de la division Nord-Est, le jeune homme d’alors 19 ans s’est vu étiqueté comme joueur de concession de l’avenir et l’organisation lui a consenti un contrat de sept ans à l’été 2011 d’une valeur de 38,5 millions $.

    Mais son étoile a pâli aussi rapidement qu’elle était apparue.

    Myers a beau compter sur une rare combinaison de force et d’habileté, à 6 pieds 8 pouces et 227 livres, il a connu plus de difficultés à partir de sa deuxième année, jusqu’à éprouver de sérieux problèmes en 2012-13, sa quatrième dans la LNH.

    Il n’a jamais répété ses 11 buts, 48 points et son différentiel de plus-13 comme recrue, et il a atteint le fond du baril en février dernier lorsque Lindy Ruff l’a laissé dans les gradins pour deux matchs alors qu’il affichait le pire différentiel de son équipe, à moins-9.

    Ses statistiques n’ont pas gonflé à la suite de ces deux matchs à regarder jouer ses coéquipiers (il a fini la saison avec une fiche de 3-5-8 et un différentiel de moins-8) mais sa confiance et son engagement, oui. On s’attend maintenant qu’avec la cure de rajeunissement entreprise chez les Sabres et son sens des responsabilités nouveau, le défenseur géant recommence à s’imposer en 2013-14.

    Il y a d’abord que les Sabres ont congédié Ruff le 20 février et l’ont remplacé par Ron Rolston, reconnu pour sa compétence à développer les jeunes talents. Le nouvel entraîneur est chargé de la mission de faire progresser les nombreux jeunes joueurs au sein de l’organisation et Myers est une de ses priorités. Celui-ci s’est d’ailleurs montré ravi quand les Sabres ont enlevé l’étiquette intérimaire du statut de Rolston.

    « Pour moi, ça s’est vraiment bien passé avec Ron de la façon dont nous avons communiqué, a confié Myers. Il a été vraiment positif à mon égard et en bout de ligne je dois faire beaucoup mieux que la saison dernière. Ron m’a aidé en ce sens depuis son arrivée, je crois que je jouais beaucoup mieux en fin de saison. »

    Les Sabres ont ramené au cours de l’été Henrik Tallinder (en retour d’un joueur des ligues mineures cédé aux Devils du New Jersey), qui était le partenaire à la défense de Myers quand il a gagné le trophée Calder, dans l‘espoir sans doute qu’il puisse l’appuyer aussi bien.

    Sur le plan personnel, Myers a révélé à la fin de la saison qu’il prévoyait passer une partie de l’été à Buffalo afin de travailler notamment sur son conditionnement physique et sa nutrition. Un reproche qu’on lui a souvent fait concerne sa tendance à connaître de mauvais débuts de saison et les Sabres sont confiants qu’avec ses nouvelles résolutions, cela va changer.

    Le bonne nouvelle est qu’à 23 ans Myers est encore jeune pour un défenseur de la LNH et qu’il a été beaucoup plus productif à ses premières saisons que le joueur étoile auquel il est souvent comparé, Zdeno Chara. Comme ce dernier à son âge, Myers se renforce encore dans sa charpente et apprend à mieux utiliser sa grande taille.

    En raison de son riche contrat et du mouvement jeunesse chez les Sabres, Myers sera encore sous la loupe à Buffalo. Rolston a confié à LNH.com qu’il allait donner leurs chances aux jeunes espoirs de l’organisation au camp d’entraînement et qu’il n’hésiterait pas à chambarder sa formation au besoin en cours de saison. Avec autant de jeunes qui pourraient s’insérer dans la formation, Myers devient un élément primordial.

    Rolston a reconnu son importance lors d’une conférence de presse cet été.

    « Je crois qu’il réalise dans quelle direction il doit aller et les progrès qu’il doit faire, spécialement cet été pour se préparer à être un défenseur d’élite et un des meilleurs dans cette ligue, comme il l’a déjà été, et nous savons qu’il pourra le redevenir la saison prochaine, a-t-il dit. Mais cela dépendra beaucoup de sa préparation et de ses progrès au cours de l’été. Il doit continuer, premièrement, à travailler sur son corps et, deuxièmement, à s’assurer de garder les choses simples et de jouer à l’intérieur de ses limites.

    « Et ainsi, il sera un joueur dominant pour nous la saison prochaine. »