Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    30 en 30: Eriksson sera étroitement épié à Boston

    jeudi 2013-08-15 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 30: Eriksson sera étroitement épié à Boston

    Dans la LNH, quand on parle d’un joueur sous-estimé, ça signifie presque toujours que le patineur possède des habiletés qui ne sont pas remarquées ou qu’il joue dans un marché non-traditionnel.

    Loui Eriksson est un joueur qui s’est « qualifié » dans ces deux catégories au cours des dernières années, et conséquemment, son nom s’est toujours retrouvé au haut de la liste des ‘plus sous-estimés’. Après avoir été échangé des Stars de Dallas aux Bruins de Boston, on n’écrira plus d’articles sur Eriksson à savoir pourquoi il n’attire pas plus d’attention.

    La façon dont il pourra s’acclimater et prospérer avec sa nouvelle équipe sera un facteur-clé et déterminera si les Bruins seront capables de répéter leur championnat de l’Association de l’Est et participer à la finale de la coupe Stanley pour une troisième fois en quatre ans.

    « Ce sera effectivement un peu plus différent de Dallas », a lancé Eriksson peu de temps après l’échange. « J’ai vraiment hâte d’aller à Boston et de rencontrer les partisans. Il y a plusieurs spectateurs à leurs matchs et c’est vraiment une bonne ville de hockey. J’ai entendu plusieurs bonnes choses au sujet de Boston et ce sera bien de la visiter avant le camp d’entraînement. Je serai prêt et ce sera fantastique. »

    Eriksson a été un joueur offensif et à quelques occasions, il a même fait partie des joueurs d’élite avec les Stars. Il a marqué 36 buts en 2008-09 et a amassé au moins 70 points à chacune des trois saisons suivantes. Son jeu défensif le distinguait des autres joueurs de 70 points.

    Les meilleurs joueurs défensifs de la ligue jouent au centre. Les joueurs de centre ont plus de responsabilités et gagner des mises en jeu aide l’équipe à prendre possession de la rondelle et évite ainsi de se défendre. Des joueurs comme Jonathan Toews, Patrice Bergeron, Pavel Datsyuk et Mike Richards sont fréquemment nommés quand on parle des meilleurs attaquants défensifs.

    Il est plus difficile de quantifier l’apport défensif d’un ailier, mais Eriksson a gagné la réputation d’être l’un des meilleurs dans sa zone. Avec les départs de Nathan Horton pour Columbus, de Jaromir Jagr pour New Jersey et de Tyler Seguin et Rich Peverley pour Dallas dans l’échange qui a impliqué Eriksson, les Bruins auront absolument besoin de sa production. Son ensemble d’habiletés seront également bienvenues à Boston.

    « Il sera vraiment un bon joueur pour nous, un gars qui joue dans les deux sens de la patinoire. Son style s’approche de celui de Bergeron, a vanté Claude Julien. Il marquera des buts. On espère qu’il va être encore plus productif en raison de la qualité de nos joueurs. Il est un joueur complet et notre équipe est bâtie sur des joueurs comme lui. »

    Julien déterminera au camp d’entraînement avec qui jouera Eriksson. Le jumeler avec Bergeron ferait saliver de nombreux partisans des Bruins. Il est possible que Julien préfère l’insérer au sein du trio de David Krejci, car les styles de Milan Lucic et de Jarome Iginla se ressemblent trop pour que ces deux-là jouent ensemble.

    De toute façon, Eriksson est susceptible de jouer à l’aile droite sur l’un des deux premiers trios de l’équipe. Dans plusieurs sites, on le qualifie d’ailier gauche, mais il a été polyvalent avec les Stars. Il était aussi « sous-estimé », mais cela va changer.

    « J’ai joué des deux côtés pendant mon séjour à Dallas. Je préfère jouer à la droite et quand j’en ai parlé avec Peter Chiarelli, il était d’accord, a dit Eriksson. Ce sera une bonne chose pour moi. Je sais qu’ils ont de bons joueurs, surtout Bergeron. Krejci est un joueur de centre aussi, il y a plusieurs bons joueurs à Boston. Je ne vois donc pas de problèmes à jouer avec eux, car ils me rendront meilleurs et je vais tenter de les rendre meilleurs, aussi. Ce sera donc plaisant de jouer avec eux. »

     

    La LNH sur Facebook