Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    30 en 30 : Les gardiens et les défenseurs au nombre des points d’interrogation

    mercredi 2013-08-14 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par John Kreiser - Chroniqueur LNH.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 30 : Les gardiens et les défenseurs au nombre des points d’interrogation

    Les Jets de Winnipeg n’ont pas pris part aux séries de la Coupe Stanley depuis 2007, quand ils s’appelaient les Thrashers d’Atlanta. Ils ont été compétitifs à leurs deux saisons depuis leur arrivée à Atlanta, mais leurs partisans qui ont rempli le MTS Centre à chaque match en veulent maintenant plus. Ils veulent voir des matchs des séries.

    L’organisation a fait confiance au noyau de l’équipe en faisant signer des contrats de longue durée à 11 joueurs, valables au moins jusqu’à la saison 2015-16. Zach Bogosian, Blake Wheeler et Bryan Little ont signé le leur au cours de l’été. Le directeur général Kevin Cheveldayoff espère maintenant que cet engagement rapportera des dividendes et que ces joueurs sont prêts à tout faire pour aider l’équipe à franchir la prochaine étape, qui consiste à se qualifier pour les séries.

    Voici six questions auxquelles les Jets devront trouver des réponses pour que cela se produise.

    1– Jacob Trouba et Mark Scheifele sont-ils prêts?

    Les Jets ont gardé leur noyau de joueurs intact et ils espèrent que l’addition des choix de première ronde de 2012 (Trouba) et 2011 (Scheifele) leur permettra d’accéder enfin aux séries d’après-saison.

    Trouba, un défenseur, vient de connaître une saison spectaculaire à l’Université du Michigan et il a aussi gagné la médaille d’or au Championnat du monde de hockey junior avec l’équipe américaine. Scheifele, un joueur de centre, a échoué à demeurer avec les Jets lors des deux dernières saisons, mais il est devenu un des meilleurs joueurs offensifs de la Ligue junior de l’Ontario. Il a marqué 39 buts et totalisé 79 points en 45 matchs des Colts de Barrie la saison dernière et poursuivi sur sa lancée avec 15 buts et 41 points en 21 matchs des séries.

    « Ce qui est intéressant pour nous c’est de voir que des jeunes comme Mark Scheifele et Jacob Trouba pourraient nous forcer à prendre des décisions difficiles », a confié Cheveldayoff

    2 – Que vaut vraiment le noyau de l’équipe?

    Cheveldayoff et les propriétaires des Jets ont jugé que leurs joueurs allaient continuer de s’améliorer. Ils ont fait signé des contrats de longue durée cet été au défenseur Bogosian, 23 ans, et aux attaquants Little, 25 ans, et Wheeler, qui en aura bientôt 27. Evander Kane et Andrew Ladd, deux autres attaquants, ainsi que le gardien Ondrej Pavelec et les défenseurs Tobias Enstrom, Dustin Byfuglien et Grant Clitsome sont aussi sous contrat jusqu’à au moins 2015-16. Cela fait neuf joueurs d’une équipe qui ne se classe pas pour les séries qu’on a décidé de retenir pour longtemps.

    Il reste à voir si ce noyau sera en mesure de relever le défi de mener l’équipe aux séries. Bogosian, pour un, est prêt.

    « Nous avons plusieurs bons joueurs dans cette équipe depuis quelques années déjà », a-t-il dit après avoir signé sa prolongation de contrat. « Ce sera donc un bon défi pour nous. Je crois que ce groupe est prêt à aller de l’avant. »

    3 – Les Jets peuvent-ils concéder moins de buts?

    Pavelec a été le gardien le plus occupé de la LNH la saison dernière. Il a entrepris 43 des 48 matchs de son équipe et a pris part à 44. Sa fiche de 21-20-3 est passable, mais sa moyenne de 2,80 le classe au 37e rang parmi les gardiens qualifiés pour cette statistique et son taux d’arrêt de ,905 au 34e.

    Les Jets ne se sont jamais classés mieux que 24e quant au nombre de buts accordés lors des six dernières saisons et Pavelec n’a jamais affiché une moyenne supérieure à 2,73. Comme il a encore quatre années à écouler à son contrat, il est là pour rester et il devra élever son niveau de jeu si les Jets veulent enfin se qualifier pour les séries. Mais ses coéquipiers devront aussi faire beaucoup mieux devant lui.

    4 – Evander Kane jouera-t-il à la hauteur de son potentiel?

    Sans doute l’attaquant des Jets le plus susceptible de devenir un joueur étoile, Kane a été opéré en juin pour retirer de la pression d’un nerf du pied gauche. Il a aussi terminé la dernière campagne avec une blessure au poignet et a raté des matchs en raison de problèmes à un pied et un genou.

    Il était de retour sur la patinoire lors du camp de développement en juillet et il s’attend à être prêt pour le camp d’entraînement. Il devra être en possession de tous ses moyens si les Jets veulent rêver aux séries. On a besoin qu’il s’impose comme le super attaquant de puissance qu’on a vu en lui lorsqu’on l’a repêché en 2009.

    5 – Olli Jokinen pourra-t-il se ressaisir?

    Les Jets ont consenti un contrat de deux ans à Jokinen avant le début de la dernière saison et celui-ci les a remerciés avec une performance de sept buts, 14 points et un différentiel de moins-19, même en étant le cinquième attaquant le plus utilisé (moyenne d’un peu plus de 17 minutes par match). Le Finlandais est âgé de 34 ans et il y a maintenant cinq ans qu’il complétait sa dernière de trois campagnes de 30 buts. Il a cependant connu une bonne saison de 23 buts et 61 points à Calgary en 2011-12. Il devra au moins approcher ces chiffres s’il veut aider les Jets à participer aux séries.

    6 – Quel effet aura le changement d’Association?

    Après avoir dû passer deux ans dans la division Sud-Est où évoluaient les Thrashers d’Atlanta, les Jets se retrouvent enfin là où ils auraient toujours dû se trouver logiquement, dans l’Association de l’Ouest. Avec le réaménagement des divisions, ils vont jouer dans la division Centrale, où ils n’auront qu’un adversaire à l’extérieur de leur fuseau horaire, soit l’Avalanche du Colorado. La mauvaise nouvelle, c’est qu’ils passent de la plus faible division à une qui est dominée par les champions de la Coupe Stanley, les Blackhawks de Chicago.

    Deux autres équipes qui ont participé aux dernières séries, les Blues de St. Louis et le Wild du Minnesota, font aussi partie de la division Centrale, tout comme deux formations améliorées, l’Avalanche et les Stars de Dallas, et des Predators de Nashville susceptibles de rebondir. Compte tenu de l’opposition, les Jets pourraient avoir besoin de 95 points, un total atteint une seule fois dans l’histoire de la concession, pour participer aux séries.

     

    La LNH sur Facebook