Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    30 en 30 : Les Jets ont des espoirs de série dans l’Association Ouest

    mercredi 2013-08-14 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par John Kreiser - Chroniqueur LNH.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 30 : Les Jets ont des espoirs de série dans l’Association Ouest

    Les deux premières saisons des Jets à Winnipeg depuis qu’ils ont quitté Atlanta se sont passées aussi bien qu’on aurait pu l’espérer partout, sauf sur la glace!

    Leurs partisans ont rempli le MTS Centre pour chaque match, faisant du plus petit aréna de la LNH un des moins accueillants pour les équipes en visite. L’histoire d’amour entre l’équipe et la ville entreprise il y a deux ans au retour d’une concession de la LNH à Winnipeg ne s’est jamais démentie et encore le mois dernier ils étaient des centaines au camp des recrues à la recherche de photos et d’autographes.

    Le seul côté négatif c’est que les Jets ont raté les séries deux fois en autant de saisons dans leur nouvel environnement.

    Malgré tout, leurs dirigeants ont passé l’été à finir de mettre sous contrat les joueurs qui forment le noyau de l’équipe, dont plusieurs, comme Andrew Ladd, Ondrej Pavelec, Evander Kane, Tobias Enstrom, Zach Bogosian, Blake Wheeler et Bryan Little, ont porté les couleurs des Thrashers d’Atlanta. Le directeur général Kevin Cheveldayoff leur a systématiquement accordé des contrats à long terme, complétant avec les trois derniers au cours de l’été. En tout, 11 joueurs des Jets ont un contrat valide au moins jusqu’à la saison 2015-16.

    Les Jets ont été au plus fort de la lutte pour une place en séries à chacune de leurs deux saisons à Winnipeg mais à chaque fois ils ont manqué leur coup. Ils parient maintenant que le personnel en place sera suffisamment amélioré pour passer à l’étape suivante.

    « Je pense qu’il faut d’abord évaluer où votre groupe de joueurs en est rendu, a noté Cheveldayoff. Il faut leur montrer votre confiance, leur faire réaliser qu’on a un plan et qu’on va y tenir et non pas changer de direction à mi-chemin. »

    Mais on est en droit de s’attendre à du succès après cet engagement confirmé par tous ces généreux contrats. Les partisans ne vont pas se contenter éternellement se réjouir d’accueillir de nouveau une concession de la LNH, ils veulent une équipe gagnante, et des matchs de la Coupe Stanley!

    Les Jets ont terminé au neuvième rang de l’Association de l’Est la saison dernière et ils vont enfin se retrouver, logiquement, dans l’Association de l’Ouest. Les voyages seront beaucoup plus faciles – finis ces nombreux déplacements dans le sud-est américain et en Floride, à l’autre bout du continent. Par contre, ils vont maintenant évoluer dans une division menée par les champions de la Coupe Stanley, les Blackhawks de Chicago.

    S’ils veulent participer aux séries pour la première fois depuis 2007, et la deuxième seulement de l’histoire de la concession, les Jets devront commencer par être moins généreux et concéder moins de buts. Depuis 2006-07, ils ne se sont jamais mieux classés qu’au 24e rang quant au nombre de buts accordés.

    Pavelec, l’indiscutable gardien numéro un, a présenté une fiche de 21-20-3 la saison dernière avec une moyenne de 2,80 et un pourcentage d’arrêts de ,905, se classant chaque fois parmi les derniers de classe. Il a cependant dominé la LNH en participant à 44 des 48 matchs de son équipe. Son auxiliaire Al Montoya n’a joué que dans sept rencontres mais néanmoins signé un nouveau contrat pour rester à Winnipeg.

    La grosse affaire à la défense a été le contrat de sept ans et 36 millions $ consenti à Bogosian, le troisième choix du repêchage de 2008. Âgé de 23 ans, il a marqué cinq buts et totalisé 14 points en 33 rencontres la saison dernière et n’a jamais amassé plus de 30 points en cinq saisons dans la LNH. Son riche contrat est basé au moins autant sur ce qu’on attend de lui que sur ses réalisations jusqu’ici.

    « Je suis vraiment heureux que les Jets croient en moi et me donnent une autre chance de prouver ma valeur », a déclaré Bogosian à l’annonce de son contrat. « Je n’ai pas connu exactement un bon départ dans ma carrière à Atlanta et le déménagement à Winnipeg m’a donné une nouvelle chance de jouer dans un marché et une ville de hockey. Rester ici longtemps était une évidence pour moi. »

    L’amélioration attendue en défense pourrait venir de Jacob Trouba, le premier choix des Jets en 2012 (no 9), qui a quitté l’Université du Michigan après y avoir connu une excellente saison. Comme les Jets ont laissé partir le vétéran Ron Hainsey, l’émergence de Trouba ferait bien leur affaire.

    JETS DE WINNIPEG

    Ajouts: AD Devin Setoguchi, AD Michael Frolik, AD Andrew Gordon, AD Matt Halischuk, D Adam Pardy

    Départs: C Nik Antropov, C Alexander Burmistrov, AG Antti Miettinen, C Aaron Gagnon, D Derek Meech

    Agents libres: D Ron Hainsey

    Principaux espoirs: D Jacob Trouba, C Mark Scheifele

    « Je pense que c’est très réaliste », a dit ce dernier au camp de développement du mois dernier. « C’est mon objectif. C’est ce que je veux, jouer pour les Jets de Winnipeg, et je vais faire tout mon possible. »

    Un autre jeune, Mark Scheifele, choix de première ronde en 2011, tentera de se tailler un poste. Le centre de 21 ans a fait quelques brefs séjours à Winnipeg au cours des deux dernières saisons avant d’être retourné à son équipe junior.

    « Ce qui est intéressant pour nous c’est de voir que des jeunes comme Mark Scheifele et Jacob Trouba pourraient nous forcer à prendre des décisions difficiles », a confié Cheveldayoff.

    L’absence d’Enstrom, un défenseur qui a raté 26 matchs en raison de blessures, a fait mal aux Jets la saison dernière. Dustin Byfuglien (8-20-28), lui, demeure un des meilleurs défenseurs offensifs dans la LNH.

    À l’avant, Wheeler (19-22-41) et Little (7-25-32) ont signé des contrats de longue durée en évitant l’arbitrage. Avec Ladd, le capitaine et meilleur compteur des Jets (18-28-46) en 2012-13, et Kane (17-16-33), une vedette en puissance, ils assurent aux Jets un noyau offensif très décent.

    Cheveldayoff a ajouté à ce groupe Devin Setoguchi et Michael Frolik, acquis du Wild du Minnesota et des Blackhawks, qui devraient combler la perte d’Alexander Burmistrov, un choix de première ronde en 2010 qui a décidé de retourner en Russie.

    Tous ces joueurs parviendront-ils à mener les Jets aux séries? Après avoir confirmé son engagement à garder intact le noyau de l’équipe en accordant ces contrats à Little, Wheeler et Bogosian, tout en apportant relativement peu de changements à une équipe qui a raté les séries six fois de suite, Cheveldayoff n’est pas en mesure d’offrir de garanties.

    « À quel point sommes-nous proches? Je ne sais pas, a-t-il avoué. C’est sur la glace que ça se passe. Mais je sais quelque chose: les propriétaires ont prouvé leur engagement dans cette ville et à investir dans le futur de cette concession. Il faut commencer quelque part, et c’est un bon départ. »