Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
 

    30 en 30: Des questions à propos de Backstrom et Granlund notamment

    dimanche 2013-08-11 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Brian Compton - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 30: Des questions à propos de Backstrom et Granlund notamment

    Le Wild du Minnesota s'est qualifié pour les séries la saison dernière, une première depuis 2008, mais il n'a joué que cinq matchs avant d'être éliminé par les Blackhawks de Chicago. Avec le même noyau de joueurs, le Wild tentera de faire encore mieux en 2013-14.

    L'entraîneur Mike Yeo, qui a célébré son 40e anniversaire le 31 juillet, sera de retour pour une troisième saison après avoir mené son équipe au deuxième rang de la division Nord-Ouest avec une fiche de 26-19-3. Chuck Fletcher occupe le poste de directeur général depuis mai 2009 et il a regarni son stock d'espoirs pendant que son équipe souffrait quatre saisons sans participer aux séries.

    La saison qui vient sera cruciale pour la direction du Wild. Après avoir dépensé près de 200 millions pour acquérir les joueurs autonomes Zach Parisé et Ryan Suter en juillet 2012, des résultats sont attendus.

    « Les nouvelles additions et le court camp d'entraînement nous ont rendu la tâche difficile de plusieurs façons », a dit Yeo à propos de la dernière saison. « Mais la première étape de se qualifier pour les séries a été quelque chose d'énorme pour nous. Transporter dans la saison qui vient cette sensation de ne s'être pas rendu assez loin sera une bonne expérience. »

    Voici six questions auxquelles fait face le Wild.

    1. Comment le Wild va-t-il se comporter dans la nouvelle Division Centrale?

    Compte tenu du réaménagement des divisions, le Wild est passé de la Division Nord-Ouest à la Division Centrale et aura comme nouveaux rivaux directs les Blackhawks, les Blues de St.Louis, les Stars de Dallas et les Predators de Nashville. L'Avalanche du Colorado est aussi passé de la Division Nord-Ouest à la Division Centrale.

    Les voyages seront plus courts et plus faciles, ce qui devrait favoriser l'équipe du Minnesota.

    « Ca fera une grosse différence pour nous, a souligné Yeo. Le calendrier sera de nouveau comprimé en cette année olympique mais les deux ans que j'ai passé ici m'ont ouvert les yeux quant aux voyages, surtout que je venais de l'Est, à Pittsburgh. Cela vous affecte. Vous perdez plusieurs jours d'entraînement, ainsi que du temps de repos en vous baladant d'un fuseau horaire à l'autre. Notre situation sera plus normale et cela nous aidera. »

    2. Jonas Brodin pourra-t-il faire mieux que la saison dernière?

    Personne n'aurait pu prévoir que le 10e choix du repêchage de 2011 jouerait un rôle aussi important en complétant le premier duo de défenseurs au côté de Ryan Suter, ce qui lui a valu de passer une moyenne de plus de 23 minutes par match sur la patinoire et d'être élu au sein de l'équipe d'étoiles des recrues.

    Une fois dans les séries, il a même été utilisé pendant près de 29 minutes par rencontre. Toute une consécration pour le plus jeune défenseur de la LNH à 19 ans.

    A quoi doit-on s'attendre de lui maintenant? Peut-il encore faire mieux?

    « Espérons qu'il répète juste ce qu'il a fait la saison dernière, répond Yeo. La clé avec les jeunes est de s'assurer qu'ils reviennent avec la même attitude alors qu'ils veulent faire leurs preuves et s'établir. Je sais qu'il est le genre de jeune qui ne se permettra pas de complaisance. C'est un jeune qui joue avec tellement de régularité en raison de son niveau de maturité. C'est un jeune homme très structuré, très fort mentalement. Son coup de patin et ses habiletés devraient lui permettre de rester au même niveau. »

    3. Jusqu'à quel point Niklas Backstrom peut-il durer?

    Un Backstrom en santé aura son gros mot à dire sur le sort du Wild. Le gardien de 35 ans a présenté une fiche de 24-15-3 avec une moyenne de 2,48 et un taux d'arrêts de ,909 la saison dernière. Il a signé cet été un contrat de trois ans d'une valeur de 10,25 millions $.

    Backstrom a entrepris 27 des 28 derniers matchs de la saison régulière, ce qui a peut-être joué dans la blessure au bas du corps qu'il a ressentie pendant l'échauffement avant le premier match des séries et qui l'a forcé à subir une opération pour une hernie sportive. Or il devra vraisemblablement être utilisé dans plus d'une cinquantaine de rencontres si le Wild veut retourner en séries.

    « La saison dernière, nous avons été plus ou moins entraînés dans une situation qui nous a obligés à l'utiliser beaucoup, a convenu Yeo. C'était un guerrier et il a accompli un boulot incroyable. C'est sûr qu'on peut dire aujourd'hui qu'il n'aurait peut-être pas été blessé si on avait pu lui accorder plus de repos. Mais il se sent bien et il a hâte à la nouvelle saison. Je sais qu'il veut disputer plus de matchs mais nous allons évaluer la situation au fur et à mesure. Nous avons deux bons gardiens et nous savons qu'il doit jouer ces matchs pour être à son mieux, mais nous devons aussi nous assurer de bien gérer ses périodes de repos et de lui fournir la chance d'être toujours à son mieux. »

    4. Mikael Granlund créera-t-il un impact?

    Dans la lutte pour le poste de centre du deuxième trio, Granlund a commencé la dernière saison au Minnesota mais a été cédé aux Aeros de Houston dans la Ligue américaine de hockey (LAH) après avoir été limité à un but et six points en 17 rencontres. Il a été rappelé en avril et complété la saison avec un but et une mention d'aide en huit matchs. Il devra clairement produire davantage s'il veut entreprendre la saison comme deuxième centre derrière Mikko Koivu.

    « On n'a pas de trios préconçus, a affirmé Yeo. Nous allons essayer différentes combinaisons, tester des joueurs à différentes positions. Le camp d'entraînement sera heureusement plus long et cela devrait nous donner une chance de voir comment les choses évoluent.

    « Si Mikael Granlund est en mesure d'occuper ce poste, cela ferait débloquer beaucoup de choses pour nous, compte tenu surtout de son niveau d'habiletés au centre de la glace et de ses talents de passeur. Ce serait une bonne chose pour lui et pour l'équipe. »

    5. Qui s'imposera physiquement en défense?

    Le Wild a du talent à la ligne bleue, cela ne fait pas de doute. Suter est un des meilleurs défenseurs au monde et Brodin a été la meilleure recrue à cette position la saison dernière.

    Mais qui va faire le ménage devant le filet? On s'attend à plus de Clayton Stoner, qui a certainement le physique de l'emploi, à 6 pieds 3 pouces et 218 livres. Keith Ballard, qui a passé les deux dernières saisons à Vancouver, devrait aussi donner un coup de main. Et Mathew Dumba, choix de première ronde (no 7) en 2012, pourra aussi contribuer s'il reste avec l'équipe.

    « Une bonne partie du jeu de Clayton consiste à amener une présence physique et nous avons besoin qu'il le fasse chaque soir, a indiqué Yeo. Il faut faire ce travail en comité. Je pense qu'il faudra y aller un peu plus durement devant notre filet, il faudra être un peu plus mesquin, et il faudra nous en assurer. Nous visons à nous améliorer et c'est certes un aspect du jeu où nous pouvons le faire. »

    6. Nino Niederreiter va-t-il prospérer dans son nouvel environnement?

    Le Suisse de 20 ans vient de vivre une saison quelque peu tumultueuse après que des rumeurs aient été entendues à savoir qu'il a réclamé d'être échangé quand les Islanders de New York ne l'ont pas invité au camp d'entraînement en janvier. Ce cinquième choix du repêchage de 2010 à goûté à la LNH à 18 ans mais n'a marqué qu'un but en 55 rencontres passées la plupart du temps dans un quatrième trio complété par Marty Reasoner and Jay Pandolfo.

    Il a bien fait à Bridgeport dans la LAH, complétant la saison avec 28 buts et 50 points en 74 rencontres. Il a cependant ralenti en deuxième moitié de saison, limité à trois buts à ses 15 derniers matchs.

    Acquis en retour de l'attaquant Cal Clutterbuck et d'un choix de troisième ronde, Niederreiter pourrait bénéficier d'un changement de décor. Le Wild va lui donner toutes les chances de se faire valoir.

    « Je sais que ça ne s'est pas bien passé pour lui mais on peut voir en lui toutes sortes de choses excitantes pour un entraîneur, a noté Yeo. Son physique, son coup de patin, ses habiletés avec la rondelle. Il va nous aider à pratiquer le style de jeu que l'on veut instaurer. »

    Suivez Brian Compton sur Twitter: @BComptonNHL