Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    30 en 30: Les Blues sont bien armés pour se rendre loin en séries

    mardi 2013-08-13 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 30: Les Blues sont bien armés pour se rendre loin en séries

    Ce sont les petites choses qui ont démontré à Doug Armstrong, directeur général des Blues de St. Louis, qu’il y a eu un changement de culture autour de l’équipe.

    « C’est probablement la première fois en cinq ans, soit depuis que je suis avec les Blues, que nous n’avons pas de place pour un joueur que nous venons de repêcher, a dit Armstrong à LNH.com. Nous ne sommes plus dans une position où nous pourrions avoir besoin d’un joueur de 18, 19 ou 20 ans dans notre formation, pour indiquer à nos partisans que nous sommes en progression ou parce que nous n’avons pas assez de bons vétérans. »

    La profondeur et les compétences à travers toute l’organisation font que les Blues se concentrent à poursuivre leur progression entreprise au cours des deux dernières saisons.

    Le changement de culture a commencé avec l’arrivée de Ken Hitchcock en tant qu’entraîneur en chef après 13 matchs la saison 2011-12. Les Blues présentaient alors une fiche de 6-7-0 et ils ont terminé la saison avec un dossier de 49-22-11. Ils ont fini au premier rang de la section Centrale, en deuxième place de l’Association de l’Ouest avec 109 points, en plus de remporter une série éliminatoire, leur première depuis 2002.

    La saison dernière, les Blues se sont bien ressaisis après un lent départ et ils terminé au quatrième rang de l’association, et comme en 2012, leur parcours a pris fin quand ils ont été éliminés par les Kings de Los Angeles.

    « Il y a deux ans, nous avons affrontés les Kings, une équipe qui était en mode séries au cours du dernier mois de la saison afin de se qualifier, a rappelé Armstrong. Ils ont été dominants pendant toute cette période et nous n’étions pas de taille. Par contre, je considère que nous avons été plus compétitifs, la saison dernière. Bien sûr, nous n’avons pas été capables d’inscrire les buts qui auraient fait la différence, mais je pense que nous avons appris. »

    Une partie de cet apprentissage a peut-être été la signature du centre et joueur autonome Derek Roy, à qui on a accordé un contrat d’un an en juillet. Roy a conservé une moyenne de 60 points à ses six dernières saisons avec les Sabres de Buffalo, mais en 42 matchs avec les Stars de Dallas et les Canucks de Vancouver en 2012-13, il n’a marqué que sept buts et totalisé 28 points et il a été limité à deux assistances en quatre matchs éliminatoires.

    Armstrong prévoit utiliser Roy au centre de l’un de ses trois premiers trios, afin de procurer à l’équipe ce qu’elle n’avait pas au cours des dernières saisons.

    « Nous avons des joueurs plus gros, des centres qui peuvent marquer des buts, nous étions en quête d’un fabricant de jeu au centre, a mentionné Armstrong. Je pense que Derek ajoutera de la diversité à notre groupe d’attaquants. Nos joueurs de centre, David Backes et Patrik Berglund, sont gros. Nous avons maintenant ajouté un élément différent en Derek. On espère qu’il aidera des ailiers comme Chris Stewart à produire davantage. »

    Une entente d’un an pourra servir de facteur de motivation, mais ça ne préoccupe pas nécessairement Armstrong.

    « En tant que dirigeant, je ne m’inquiète pas de ce qui motive les joueurs à avoir une bonne saison. Je veux simplement qu’ils connaissent une bonne saison, a-t-il dit. Si un contrat d’un an ou le désir d’obtenir une entente à long terme à la fin d’un contrat sert de motivation, tant mieux. Nous avons besoin qu’il connaisse une bonne saison, si nous voulons être une équipe compétitive. »

    La compétition sera certainement élevée à travers la ligue, incluant une nouvelle section Centrale qui comprend les champions en titre de la Coupe Stanley, les Blackhawks de Chicago. Armstrong s’attend à ce qu’il y ait également de la compétition au sein même de l’équipe.

    « Nous disons à nos joueurs que la compétition à l’intérieur de l’équipe fait de nous une meilleure formation, a-t-il indiqué. Nous avons un groupe de neuf attaquants qui compétitionne entre eux pour jouer en avantage numérique et pour affronter les meilleurs joueurs de l’autre équipe. Nous avons une excellente compétition interne à notre ligne bleue et maintenant, nous avons une grande compétition pour le poste de gardien no 1. »

    Jaroslav Halak et Brian Elliott, à moins de blessures, commenceront la saison à St. Louis, laissant Jake Allen entreprendre la campagne dans la LAH. Allen, un choix de deuxième ronde en 2008 (34e), a démontré la saison dernière une belle progression comparativement à son premier séjour dans la LNH quand il a présenté une fiche de 9-4-0 avec une moyenne de 2,46 et un pourcentage d’efficacité de ,905 pour cent en 15 matchs.

    « Si nous prenons la décision de céder Jake à la LAH afin qu’il dispute plusieurs matchs pendant toute une saison, ça ne lui nuira certainement pas. Et je dirais que c’est ce qui va arriver, a révélé Armstrong. La force de notre équipe est devant les filets. Je ne sais pas où on se serait retrouvé sans Jake la saison dernière et je ne sais pas où on aurait terminé sans la bonne fin de saison d’Elliott. Jaro a connu une saison qu’il aimerait oublier… mais il est un gardien qui a mené une équipe très loin dans les séries éliminatoires. Regardez ses statistiques depuis qu’il est à St. Louis, il se retrouve près des meilleurs de la ligue au chapitre de la moyenne et des jeux blancs. J’aime vraiment la profondeur que nous avons à cette position. »

    Les Blues ont également beaucoup de profondeur à l’attaque, même si Andy McDonald a pris sa retraite et qu’ils ont échangé David Perron aux Oilers d’Edmonton.

    « Nous n’avons pas le genre d’équipe où on peut identifier les six premiers attaquants et les six derniers, a dit Armstrong. Nous avons un groupe de neuf premiers attaquants et peut-être même un groupe de 10 maintenant. »

    Avec Roy qui comblera le départ de McDonald au centre du troisième trio, ça laisse une place de libre à l’aile gauche sur le deuxième trio au début du camp d’entraînement. Parmi ceux qui pourraient décocher le poste, on retrouve Magnus Paajarvi qui a été acquis dans l’échange impliquant Perron.

    Paajarvi a été le 10e choix du repêchage de 2009 et il devait devenir une menace offensive, mais ses trois saisons avec les Oilers ont été marquées de hauts et de bas. Les Blues espèrent que le joueur de 22 ans connaîtra un nouveau départ.

    BLUES DE ST. LOUIS

    Ajouts: AG Magnus Paajarvi, C Derek Roy, C Keith Aucoin, C Alexandre Bolduc, C Maxim Lapierre

    Départs: AG David Perron, D Kris Russell

    Agents libres: AD Jamie Langenbrunner, C Scott Nichol, D Jeff Woywitka, C T.J. Hensick, C Andrew Murray

    Principaux espoirs: D Joel Edmundson, AD Ty Rattie, AD Dmitrij Jaskin, D Jani Hakanpaa, D Petteri Lindbohm

    « Je pense que Paajarvi a déjà joué avec Berglund, a indiqué Armstrong en parlant des deux Suédois. Je crois que Ken lui permettra de commencer la saison avec lui, mais il aura à se battre pour conserver son poste. À l’aile gauche, nous avons Alexander Steen, Jaden Schwartz, Vladimir Sobotka et Paajarvi. Je vois une très belle compétition entre eux pour gagner leur temps d’utilisation.

    « Magnus comprend qu’il devra gagner son poste et son temps d’utilisation. Il fera face à un environnement complètement différent de ce qu’il a connu avec les Oilers. À Edmonton, c’était ‘Faisons jouer les jeunes et dans cette période d’apprentissage, permettons leur de se développer'. Nous ne sommes pas ce genre d’équipe, nous sommes une formation qui tente de gagner. »

    Un autre joueur qui pourrait pousser pour avoir plus de temps de glace est l’attaquant Vladimir Tarasenko, qui à son année recrue a marqué cinq buts et récolté 10 points à ses huit premiers matchs, mais qui a dû se contenter de deux buts et sept points en 21 rencontres après être revenu au jeu en mars après une absence de trois semaines en raison d’une commotion cérébrale. Il a été laissé de côté pendant cinq des six matchs dans les séries éliminatoires.

    Cependant, sa lente fin de saison ne diminue en rien les attentes que l’on a envers lui en vue de la prochaine campagne.

    « Nous avons été clairs envers Schwartz et Tarasenko. Vous avez une année d’expérience et si nous voulons être une bonne équipe, nous aurons besoin de votre contribution… Si nous n’avions pas pensé que ces deux joueurs étaient prêts, nous ne leur aurions pas lancé ces messages, a affirmé Armstrong. Nous aurons besoin qu’ils soient compétitifs. Ils devront probablement faire partie de nos neuf meilleurs attaquants, peut-être même mieux que cela. »

    D’autres qui mettront de la pression sont les attaquant Ty Rattie et Dmitri Jaskin, les défenseurs Joel Edmundson et Jani Hakanpaa, qui en seront tous à leur première saison professionnelle complète en Amérique du Nord. Armstrong a fait savoir que les postes seront déterminés selon les performances, pas selon les réputations ou l’âge.

    « Ces joueurs auront une chance de gagner un poste, mais ce sera difficile d’en dénicher un, a-t-il ajouté. C’est ce que j’appelle de la compétition interne… Si nous devons déplacer un vétéran parce qu’un jeune est meilleur que lui, eh bien, c’est que la loi de la jungle de la LNH est toujours bien présente. »

    Peu importe qui composera la formation finale, Armstrong a fait savoir qu’il était maintenant le temps pour ce groupe de gagner.

    « Nous pensons en tant qu’organisation que nous sommes dans cette fenêtre d’opportunité pour connaître du succès tant en saison régulière qu’en séries éliminatoires, a-t-il dit. Nous ne voulons pas laisser filer ces saisons entre nos doigts sans un long parcours dans les séries éliminatoires. L’an dernier, nous pensions que nous étions une équipe compétitive et que nous pourrions faire un long chemin dans les séries éliminatoires. Nous avons affronté les champions en titre et nous avons rapidement été éliminés. Notre but est encore le même, nous devrons être compétitifs contre toutes les équipes afin d’être une bonne équipe dans les séries. »

    Suivez Adam Kimelman sur Twitter: @NHLAdamK

     

    La LNH sur Facebook