Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    30 en 30: Jaskin et Rattie dominent les espoirs des Blues qui sont prêts pour la LNH

    mardi 2013-08-13 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 30: Jaskin et Rattie dominent les espoirs des Blues qui sont prêts pour la LNH

    Quand l’entraîneur en chef des Blues de St. Louis, Ken Hitchcock, a remporté le trophée Jack Adams en tant que meilleur entraîneur de la LNH après la saison 2011-12, il a indiqué que l’une des plus belles parties de son emploi était de travailler avec tellement de bons jeunes joueurs.

    Au cours des deux dernières saisons, cette liste comprenait les attaquants Vladimir Tarasenko et Jaden Schwartz, les défenseurs Kevin Shattenkirk et Alex Pietrangelo, et le gardien Jake Allen.

    Cette liste va continuer de s’allonger, car les Blues ont plusieurs autres espoirs qui deviendront professionnels cette saison, dont quelques-uns qui lutteront pour potentiellement décrocher un poste dans la LNH.

    Voici la liste des 10 meilleurs espoirs des Blues, selon LNH.com:

    1. Dmitrij Jaskin, AD: Les Blues ont convaincu le gros attaquant de quitter la République tchèque pour jouer avec les Wildcats de Moncton de la LHJMQ la saison dernière, et les résultats ont été exceptionnels pour le choix de deuxième ronde en 2011 (41e).

    En 51 matchs, l’attaquant de 6 pi 2 po pesant 196 livres a été le meilleur pointeur de Moncton et il a terminé au quatrième rang de la ligue avec 46 buts et 99 points. Il a inscrit trois buts et amassé trois assistances pour la République tchèque au Championnat mondial junior 2013.

    Ses performances lui ont permis de disputer deux matchs avec les Blues en toute fin de saison et même s’il n’a pas amassé de points, il a démontré énormément de talent. Il a également affiché une meilleure attitude, ce qui a encore plus ravi le directeur du développement des Blues, Tim Taylor.

    « Son éthique de travail a changé de 2011 à 2012-13, il travaillé tellement fort la saison dernière, a déclaré Taylor à LNH.com. Je me suis rendu à Moncton avec Nelson (Ayotte), notre entraîneur en conditionnement physique, et nous avons passé cinq jours avec lui et il a compris qu’il devait travailler fort afin d’être en meilleure condition physique. Il a admis qu’il n’était pas en grande forme au Championnat mondial junior et il a passé une grande partie de l’été à St. Louis à s’entraîner avec Nelson. Il a fait un grand pas dans la bonne direction au chapitre de l’éthique de travail et il comprend tout ce que veut dire être un joueur de hockey professionnel. »

    Avec l’échange de David Perron et la retraite d’Andy McDonald, il y a des postes disponibles parmi les neuf premiers attaquants des Blues, et Jaskin, âgé de 20, aura toutes les chances de décrocher un de ces postes.

    « Il mesure 6 pi 2 po, il patine très bien et il est physique, a dit Taylor. Il est le joueur parmi tous nos espoirs qui peut s’adapter tout de suite au jeu de la LNH en raison de son physique. Il n’a disputé que deux matchs dans la LNH, mais je pense qu’il est prêt. »

    2. Ty Rattie, AD: Un choix de deuxième ronde en 2011 (31e), Rattie est reconnu pour son habileté à marquer des buts. L’attaquant de 6 pi pesant 178 livres a inscrit 48 buts en 62 matchs la saison dernière avec les Winterhawks de Portland, 20 buts en 21 matchs éliminatoires dans la Ligue de l’Ouest, et six en cinq rencontres dans le tournoi de la Coupe Memorial. Il a ajouté trois buts en six matchs pour le Canada au Championnat mondial junior 2013.

    Taylor a indiqué qu’il a d’autres qualités à souligner dans le jeu de Rattie.

    « Les personnes ne réalisent pas, à moins de le voir jouer souvent, que Ty Rattie est un très bon fabricant de jeux, a-t-il dit. Les gens regardent ses statistiques et lancent, ‘Wow, quel marqueur.’ Il peut marquer, il a un très bon tir et il marque de gros buts aux moments importants.

    « La chose qui m’a le plus impressionné chez lui, c’est qu’il est très méthodique avec la rondelle. Il ne donne pas la rondelle. Il la protège très bien le long des rampes dans ses sorties de zone. Il ne fait pas que la garrocher, il fait des jeux, ce qui en tant qu’équipe contribue à donner plus de vitesse au centre de la patinoire. Il ne se débarrasse pas de la rondelle en disant : ‘Mon travail est fait’. Il fait des jeux et il se place derrière le joueur à qui il a fait la passe. »

    Taylor a dit que tout ce que Rattie, âgé de 20 ans, doit faire pour gagner un poste dans la LNH, c’est de démontrer ses habiletés à chaque présence.

    « Il doit apprendre qu’il ne peut pas prendre congé pendant une présence chez les professionnels, parce que les entraîneurs doivent être en mesure de faire confiance aux joueurs avant de les placer dans certaines situations, a ajouté Taylor. Il devra donc gagner la confiance de notre personnel d’entraîneurs au camp d’entraînement s’il veut connaître du succès dans certaines situations et qu’il démontre qu’il est capable de faire face à ces situations sur lesquelles on se fie pour gagner des matchs. »

    3. Joel Edmundson, D: Les deux dernières saisons ont été bonnes pour le gros défenseur que les Blues ont sélectionné avec leur troisième choix de deuxième ronde en 2011 (46e). Après n’avoir amassé que huit points et présenté un différentiel de moins-11 en 29 matchs avec les Warriors de Moose Jaw de la Ligue de l’Ouest, il a repris vie après avoir été échangé aux Blazers de Kamloops. Il a récolté 17 points et a conservé un différentiel de plus-9 en 34 matchs. Le défenseur de 20 ans a amassé huit points en 15 matchs éliminatoires.

    « Après qu’il eut été échangé, son jeu est monté en flèche et on n’a pas cessé d’entendre de belles choses à son sujet, a mentionné Taylor. Toutes les personnes à qui on a parlé nous ont indiqué qu’il jouait très bien. Il a vraiment décollé. »

    La chose qui n’a pas changé chez le défenseur de 6 pi 4 po pesant 207 livres, c’est son jeu physique. Il a totalisé 141 minutes de pénalité en 68 matchs la saison dernière et 327 en trois saisons dans la ligue.

    « Il est gros et hargneux et il est difficile de jouer contre lui, a vanté Taylor. On pense qu’il deviendra un défenseur no 3 ou no 4 dans la LNH et qu’il pourra jouer de nombreuses minutes et faire sentir sa présence. »

    4. Jani Hakanpaa, D: Taylor a comparé le gros défenseur Finlandais, que les Blues ont sélectionné en quatrième ronde (110e) en 2010, à Kevin Hatcher.

    « Il a les capacités pour être offensif, a déclaré Taylor. C’est un gros joueur à 6 pi 5 po, 218 livres, il est physique. »

    Hakanpaa a inscrit deux buts et amassé trois assistances en 34 matchs avec les Blues d’Espoo dans la meilleure ligue finlandaise, la saison dernière. Il a terminé sa saison avec quatre points en 14 rencontres avec l’équipe-école des Blues dans la LAH, les Rivermen de Peoria. Quand la saison des Riverman a pris fin, Hakanpaa s’est joint aux Blues à titre de joueur supplémentaire dans les séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

    Taylor a dit que Hakanpaa, âgé de 21 ans, va jouer la prochaine saison dans la LAH.

    « Les Européens qui traversent l’océan doivent vraiment vouloir jouer en Amérique du Nord, a indiqué Taylor. Ils ne doivent pas utiliser la menace, ‘OK, si ça ne fonctionne pas, je retourne chez-moi,’ parce que ça ne marche pas comme cela. Ils doivent être engagés à 100 pour cent… Hakanpaa a traversé l’Atlantique pour travailler et il a passé le reste de l’été à St. Louis. La seule chose qu’il veut, c’est de jouer pour les Blues dans la LNH. Ça signifie beaucoup pour nous. Ça lui procure aussi une chance de jouer dans la LNH. »

    5. Jordan Binnington, G: Les Blues ont sélectionné Binnington en troisième ronde (88e) en 2011 et le gardien a passé une bonne partie de son temps à surmonter les obstacles placés devant lui.

    Il était le plus jeune des trois gardiens de l’Attack d’Owen Sound de la Ligue de l’Ontario durant la saison 2010-11, mais il s’est tellement distingué qu’il était le partant quand l’équipe a disputé le tournoi de la Coupe Memorial. La saison suivante, il a dû lutter avec Scott Stajcer, qui était plus âgé que lui, pour gagner son temps de glace, mais encore une fois, il a gagné cette bataille et il a disputé la majorité des matchs. Il n’a pas été invité au camp d’évaluation de l’été d’Équipe Canada junior mais il a assez bien joué dans la première moitié de la saison pour gagner une place avec l’équipe nationale et il a disputé deux matchs au Championnat mondial junior.

    Binnington, âgé de 20 ans, partant incontesté à Owen Sound la saison dernière, a été nommé le meilleur gardien de la Ligue de l’Ontario après avoir terminé dans les quatre premiers au chapitre des victoires (32), de la moyenne (2,17), du pourcentage d’efficacité (,932) et des jeux blancs (sept), en 50 matchs.

    « Il a toujours été considéré derrière les autres candidats et il a toujours fini devant eux peu importe où il a joué, a dit Taylor. Il est un très bon jeune homme, il comprend très bien le jeu et il a une éthique de travail d’un professionnel. Nous sommes très enthousiasmés de son développement depuis que nous l’avons repêché. Il s’améliore d’année en année. »

    6. Jordan Schmaltz, D: Après avoir connu une bonne première saison à l’Université Dakota du Nord, les Blues croient que Schmaltz, le 25e choix du repêchage 2012, pourrait passer à une autre étape la saison prochaine.

    Le défenseur de 6 pi 2 po, pesant 190 livres a inscrit trois buts et récolté neuf aides en 42 matchs, mais il était le plus jeune des six défenseurs repêchés par une équipe de la LNH et son temps de glace a été limité. Cette saison, à 19 ans, on s’attend à ce qu’il joue un rôle plus important et ses statistiques devraient grandement s’améliorer.

    « Nous voulons qu’il franchisse cette étape et qu’il soit le joueur qui dirigera l’avantage numérique, qu’il soit plus offensif et qu’il fabrique plus de jeux, a dit Taylor. C’est une grosse saison pour lui… une étape importante dans son développement. On s’attend à des grandes choses de lui cette année. »

    7. Petteri Lindbohm, D: Taylor n’a pas eu besoin de regarder très longtemps le choix de sixième ronde en 2012 (176e) pour trouver qu’il ressemble à Ulf Samuelsson, un ex-joueur de la LNH.

    « Je trouvais qu’il déplaçait bien la rondelle, mais il était surtout physique, il était vicieux, a dit Taylor. J’ai vraiment admiré la façon que le jeune de 19 ans jouait contre des hommes. »

    Le défenseur de 6 pi 3 po pesant 198 livres a amassé quatre assistances en 35 matchs à son année recrue avec Jokerit dans la meilleure ligue professionnelle en Finlande. Il a aussi récolté deux aides quand il été capitaine de son pays au Championnat mondial junior 2013.

    Taylor a indiqué que la prochaine étape pour Lindbohm serait de venir jouer en Amérique du Nord.

    « De la manière qu’il a progressé, nous aimerions bien qu’il vienne jouer ici, a dit Taylor. J’aime la façon qu’il joue. On n’a jamais assez de ce genre de joueurs. Avec son attitude et sa malignité sur la patinoire, il connaîtra une longue carrière. Les adversaires vont le détester, ils vont courir après, mais c’est le genre de joueurs que tu aimes avoir dans ton équipe. »

    8. Niklas Lundstrom, G: Lundstrom semble être le dernier du groupe de bons jeunes gardiens des Blues qui s’est amélioré rapidement.

    Le choix de cinquième ronde en 2011 (132e) a terminé au deuxième rang au chapitre de la moyenne (1,60) et troisième au pourcentage d’efficacité (,944) quand il a aidé la Suède à remporter la médaille d’argent au Championnat mondial junior en 2013. Le gardien de 20 ans a conservé une moyenne de 3,10 en 15 rencontres avec la formation AIK de la Ligue suédoise.

    « Lundstrom se déplace bien, a analysé Taylor. Il est gros (6 pi 1 po, 194 livres). Il est très calme et il fait paraître facile ses arrêts. »

    9. Max Gardiner, C: Gardiner, après avoir été repêché loin en 2010, troisième ronde (74e), est apparu comme un espoir pour les Blues.

    Gardiner a quitté l’Université du Minnesota après avoir disputé 17 matchs en 2010-11. Et après qu’il eut connu une médiocre saison 2011-12 avec les Fighting Saints de Dubuque de la Ligue des États-Unis, Taylor avait dit que les Blues avaient perdu confiance en Gardiner.

    « Max a joué au Minnesota, les choses ne se sont pas bien déroulées et il a quitté le programme universitaire. Il a passé un an à Dubuque, où il a fait un pas en arrière, a rappelé Taylor. Il jouait dans un circuit secondaire, il n’a pas connu une bonne saison à Dubuque. Il savait qu’il devait retourner aux études la saison suivante, mais sa carrière a fait un pas en arrière. »

    Il a cependant connu une bonne saison à Penn State en 2012-13 en terminant au premier rang de son équipe avec 18 assistances en 23 matchs à sa première année dans le programme NCAA, ce qui a fait que le joueur de 21 ans est de retour parmi les prometteurs espoirs de l’équipe.

    « Il a fait un pas dans la bonne direction, a admis Taylor. Il a pris de la maturité physique. Il est gros (6 pi 3 po, 204 livres). Il devra améliorer son coup de patin, ses deux ou trois premières enjambées. Il doit encore s’améliorer… Il était hors de notre radar, mais il s’est replacé lui-même. »

    10. Colton Parayko, D: Un choix de troisième ronde en 2012 (86e), Parayko a récolté 17 points en 33 matchs à sa première année à l’Université d’Alaska-Fairbanks.

    Ce qui a le plus impressionné Taylor, cependant, c’est la manière que le défenseur de 6 pi 5 po, 214 livre est arrivé au camp des espoirs cet été.

    « Il est un jeune homme qui ressemble à Ivan Drago, a lancé Taylor. Il a gagné 14 livres par rapport à l’an dernier et il a baissé son taux de graisse de 8,5 à 7,5 pour cent. »

    Avec cette belle éthique de travail hors glace, Taylor croit que le jeune homme de 20 ans n’aura pas de difficulté à améliorer ses faiblesses.

    « Il doit améliorer son tir et son coup de patin, a dit Taylor. Il doit renforcer ses jambes. Une fois qu’il l’aura fait, on s’attend à de bonnes choses de lui. »

    Suivez Adam Kimelman sur Twitter: @NHLAdamK

     

    La LNH sur Facebook