Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    30 en 30: L’attaque de l’Avalanche ne représente pas un problème

    vendredi 2013-08-09 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 30: L’attaque de l’Avalanche ne représente pas un problème

    De 1996 à 2006, l’Avalanche du Colorado a été l’une des franchises modèles de la LNH, mais ce ne fut pas le cas au cours des dernières années.

    Après une autre décevante saison en 2012-13, l’Avalanche a effectué un sérieux remaniement, même s’il n’a pas eu de changements majeurs dans le vestiaire. L’ex-capitaine Milan Hejduk ne fait plus partie de la formation, mais il avait perdu de son ascendant après avoir été un rouage important pendant des années. L’attaquant Alex Tanguay, un des joueurs qui était présent durant les belles années de Hejduk, est de retour après avoir été acquis des Flames de Calgary.

    Le plus grand ajout sur la patinoire fut le centre Nathan MacKinnon, et le premier choix au repêchage 2013 de la LNH n’aura probablement pas besoin de beaucoup de temps pour devenir un joueur important dans la formation. La plus grande acquisition a été l’embauche de l’ex-gardien et membre du Temple de la renommée, Patrick Roy, qui a été embauché au poste d’entraîneur en chef. Roy a déjà fait savoir que MacKinnon entreprendra la saison sur le troisième trio et qu’il lui laissera le temps de faire son chemin au sein de l’organisation.

    Le remplacement de Greg Zanon et de Shane O'Brien par Cory Sarich, acquis dans l’échange impliquant Tanguay, et par deux joueurs autonomes peu coûteux sur le marché des joueurs autonomes, ne sont certainement pas suffisants pour améliorer une poreuse défense.

    L’Avalanche va peut-être réussir à faire son chemin jusqu’aux séries éliminatoires avec MacKinnon, Tanguay et Gabriel Landeskog et de Ryan O'Reilly, si ces derniers disputent des saisons complètes. Les deux dernières places de la section Centrale derrière les Blackhawks de Chicago et les Blues de St. Louis pour accéder aux séries, devraient être âprement disputées avec les jeunes joueurs du Wild du Minnesota qui devraient s’être améliorés et les Predators de Nashville qui devraient être meilleurs en 2013-14.

    Voici la formation prévue de l’Avalanche pour 2013-14:

    Attaquants

    Gabriel Landeskog - Matt Duchene - Ryan O’Reilly

    Alex Tanguay - Paul Stastny - PA Parenteau

    Jamie McGinn - Nathan MacKinnon - Steve Downie

    Cody McLeod - John Mitchell - Mark Olver

    Patrick Bordeleau

    Défenseurs

    Jan Hejda - Tyson Barrie

    Ryan Wilson - Erik Johnson

    Matt Hunwick - Cory Sarich

    André Benoit

    Gardiens

    Semyon Varlamov

    Jean-Sébastien Giguère

    NOTES: O’Reilly est l’un des meilleurs attaquants défensifs de la ligue, mais l’Avalanche a déjà fait savoir qu’il pourrait être l’un des joueurs qui serait déplacé à l’aile pour faire de la place à MacKinnon au centre. Ça ferait beaucoup de sens de placer O’Reilly sur une ligne avec MacKinnon afin d’aider la recrue dans le territoire défensif, ne soyez donc pas surpris si les deux joueurs sont réunis. O’Reilly et Stastny en sont à la dernière année de leur contrat et si l’Avalanche n’est pas un prétendant à une place pour les séries, attendez-vous à ce que ces deux joueurs soient au centre de rumeurs d’échange.

    Colorado a besoin que Johnson connaisse une bonne saison à la ligne bleue, mais le développement des jeunes Barrie et Stefan Elliott, tous deux âgés de 22 ans, pourrait grandement améliorer la brigade défensive de l’Avalanche. L’Avalanche a plusieurs défenseurs sous contrat, mais si Elliott connaît un bon camp d’entraînement, il sera difficile de ne pas lui accorder un poste dans la formation partante.

    Il sera intéressant de voir ce qui adviendra de Varlamov, à sa première année sous l’égide de François Allaire, qui sera l’entraîneur des gardiens. Allaire a une belle relation avec Giguère et le vétéran pourrait aider au rapprochement entre les deux. Si Varlamov est plus constant, il pourrait devenir un gardien d’élite.

     

    La LNH sur Facebook