Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    30 en 30: Hertl et Stalock prêts à faire le saut dans la LNH

    mardi 2013-08-06 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Davis Harper - Journaliste - LNH.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 30: Hertl et Stalock prêts à faire le saut dans la LNH

    Dans la LNH, certaines équipes repêchent et d’autres transigent.

    Lors des dernières saisons, les Sharks de San Jose ont fait partie de cette dernière catégorie, transigeant les choix au repêchage pour des joueurs établis. Logan Couture, repêché en 2007, représente le plus récent joueur étoile repêché par les Sharks. Depuis, le programme de développement de San Jose se classe dans les bas-fonds de la ligue, même si les Sharks ont participé aux séries éliminatoires pour une neuvième saison de suite en 2012-13.

    C’est toujours le cas à l’aube de la saison 2013-14, alors que le bassin de futures étoiles de la LNH est mince, mais San Jose continue de faire des progrès à ce titre. L’organisation continue de figurer parmi les meilleures pour repêcher et développer des espoirs de la NCAA et le groupe de cette année met en vedette un mélange heureux de joueurs de centre bons dans les deux sens de la patinoire, de défenseurs robustes et quelques attaquants explosifs; plusieurs d’entre eux ont les atouts nécessaires pour avoir un impact sur les Sharks en 2013-14.

    Voici un aperçu des 10 meilleurs espoirs des Sharks, selon LNH.com :

    1. Tomas Hertl, centre: Dans un bassin d’espoirs rempli de joueurs qui sont encore à une saison ou deux des réflecteurs de la LNH, Hertl entamera le camp d’entraînement prêt et capable de percer l’alignement partant des Sharks. Hertl a été sélectionné au 17e rang au repêchage 2012 de la LNH et jusqu’à maintenant, le joueur de 19 ans a dépassé toutes les attentes. La saison dernière, le joueur issu de la République tchèque a mené l’équipe de sa ville natale, le HC Slavia Praha avec 18 buts et 30 points en 43 parties, même s’il était le plus jeune joueur au sein de l’alignement.

    Après une saison sensationnelle dans la compétitive Czech Extraliga, Hertl a signé un contrat d’entrée de trois ans le 4 juin. Plusieurs experts voient Hertl entamer la saison sur le deuxième trio en compagnie de Joe Thornton et de Brent Burns, en remplacement de TJ Galiardi, qui a été troqué aux Flames de Calgary.

    Si Hertl perce l’alignement, il faut s’attendre à voir l’attaquant de 6 pieds 2 pouces et 200 livres démontrer son acharnement à batailler pour la rondelle et son habileté à faire les jeux avec le disque.

    2. Alex Stalock, gardien: Si techniquement il n’est plus une recrue, Stalock aura 26 ans à l’ouverture du camp d’entraînement, le vétéran des Sharks de Worcester, équipe de la Ligue américaine de hockey (LAH) affiliée à celle du même nom dans la LNH mérite une reconnaissance. Avec l’ancien auxiliaire Thomas Greiss qui a déménagé chez les Coyotes de Phoenix, et le fait que l’organisation est restée plutôt tranquille sur le marché des joueurs autonomes, tout semble indiquer que les Sharks pourraient y aller avec un joueur en provenance de l’intérieur de l’organisation. C’est là que Stalock entre en jeu.

    Repêché en quatrième ronde (112e au total) en 2005, Stalock a disputé trois saisons avec l’Université de Minnesota-Duluth avant de rejoindre les rangs du club ferme des Sharks dans la LAH. Stalock a connu un départ prometteur, affichant un rendement de 39-19-2 en 61 parties en 2009-10. À mi-chemin de sa deuxième campagne toutefois, Stalock a subi une lacération d’un nerf causée par la lame du patin de Dwight King et a disputé 11 rencontres en 2011-12.

    Après une guérison complète, Stalock a affiché une moyenne de buts alloués de 2,60 et un pourcentage d’arrêts de ,912 en 38 rencontres, lors de la saison 2012-13. Au cours des séries de la Coupe Stanley 2013, Stalock a été le seul joueur d’extra à s’entraîner avec San Jose lors du parcours des Sharks.

    Les Sharks lui ont donné un nouveau contrat d’une saison à deux volets au cours de la saison morte et le joueur de 6 pieds et 185 livres bataillera avec son coéquipier Harri Sateri pour le poste d’auxiliaire au cours du camp d’entrainement.

    3. Matthew Nieto, ailier gauche: Si Hertl est l’espoir du présent en attaque, Nieto, qui a passé les trois dernières saisons à l’Université de Boston, est un investissement pour l’avenir.

    Nieto, un choix de deuxième ronde (47e au total) à l’encan 2011 de la LNH, est moulé pour devenir un avant dynamique capable d’évoluer parmi les six premiers attaquants. À 5 pieds 11 pouces et 183 livres, Nieto utilise chaque livre de son corps et a déjà démontré une vitesse de haut niveau. Pour un témoignage, il suffit de demander aux rivaux de l’Université de Boston dans l’Est. En tant que joueur de troisième année avec les Terriers la saison dernière, il a obtenu 18 buts et ajouté 19 mentions d’aide en 39 parties.

    Au terme de la saison, les Sharks ont fait signer Nieto au bas d’un contrat d’entrée et il a rejoint Worcester pour le reste de la campagne, obtenant six points en 11 parties. Nieto aura vraisemblablement besoin d’au moins une saison complète dans la LAH, mais si son arsenal offensif continue de se développer au rythme actuel, le natif de Long Beach en Californie pourrait être appelé à prendre le chemin du retour plus tôt que prévu.

    4. Matt Tennyson, défenseur: En janvier, deux gros défenseurs au physique imposant et répondant au nom de Matt s’illustraient pour les Sharks de Worcester : Tennyson, un produit du Programme de hockey des jeunes Sharks signé à titre de joueur autonome en 2012 et Matt Irwin. Lorsque San Jose a secoué son alignement tôt en saison, Irwin, 25 ans, a obtenu une promotion au détriment de Tennyson, 23 ans, et a été appelé à jouer des minutes importantes en compagnie du vétéran Dan Boyle. Tennyson, 6 pieds 2 pouces et 205 livres, est demeuré à Worcester, là où il a mené tous les défenseurs avec 27 points en 60 rencontres, répondant aux attentes en tant qu’espoir le plus prisé des Sharks en défensive.

    Tennyson a démontré qu’il avait les outils nécessaires pour connaître de succès dans la LNH, il a obtenu deux points en quatre rencontres à San Jose en avril et l’avenir du produit de Western Michigan pourrait être encore plus brillant que celui de Matt Irwin. Si sa constance en zone défensive a encore besoin de travail, la mouvement de rondelle de Tennyson et sa volonté à se porter en attaque après seulement une saison dans la LAH sont des signes encourageants.

    5. Freddie Hamilton, centre: Repêché en cinquième ronde du repêchage 2010 de la LNH (129e au total), suite à sa deuxième saison avec les IceDogs de Niagara dans la Ligue junior de l’Ontario (OHL), Hamilton est rapidement devenu un des meilleurs espoirs à San Jose. À ses deux campagnes suivantes avec Niagara, Hamilton a enregistré des saisons consécutives de 80 points et a été sélectionné pour faire partie de l’équipe du Canada aux Championnats mondiaux de hockey junior 2012 de la FIHG. Hamilton a marqué un filet et ajouté six mentions d’aide lors du tournoi, devançant des coéquipiers et des joueurs réguliers dans la LNH comme Brendan Gallagher et Jaden Schwartz.

    Malheureusement, les prouesses offensives de Hamilton ne se sont pas traduit immédiatement la saison dernière, sa première avec Worcester. Le centre qui joue dans les deux sens de la patinoire a démontré beaucoup d’efforts dans sa zone et a joué de manière physique, mais n’a inscrit que 13 buts et ajouté 13 mentions d’aide en 76 parties. Hamilton a prouvé qu’il pouvait empêcher les attaquants adverses de marquer à tous les niveaux, mais devra améliorer son offensive s’il souhaite rejoindre son frère Dougie dans la LNH avant longtemps.

    6. Nick Petrecki, défenseur: Lors de la première ronde du repêchage 2007 de la LNH, San Jose a sélectionné deux joueurs : Logan Couture au 9e rang et Petrecki au 28e rang. Pendant que Couture s’est établi comme le visage de la concession des Sharks, Petrecki a connu des problèmes d’acclimatation aux rigueurs du jeu professionnel.

    À 6 pieds 3 pouces et 225 livres cependant, il possède la carrure pour être un défenseur défensif à temps plein pour les Sharks. Malheureusement, il a eu des difficultés à combiner les habiletés nécessaires et son physique, jusqu’à la saison dernière, sa quatrième à Worcester. Son physique brute l’a rendu plus important dans sa zone que ne l’aient été Tennyson ou Irwin et lui a permis de recevoir une invitation au camp d’entraînement des Sharks en janvier. Les Sharks lui ont donné sa première chance dans la LNH contre Anaheim, le 29 janvier, mais c’est là sa seule apparition dans la grande ligue.

    Après avoir goûté à la LNH, Petrecki a pâli à Worcester, sa marque de commerce, sa robustesse, a été amenuisée par des blessures. Avec la banque d’espoirs des Sharks en défensive qui est remplie de talent, Petrecki devra optimiser son talent limité et le faire sur une base constante, pour joindre l’alignement de San Jose.

    7. Chris Tierney, centre: Comme la valeur de Hamilton en tant que centre capable de jouer dans les deux sens de la patinoire en a pris un coup lors de la transition de la OHL à la LAH la saison dernière, un autre joueur de centre issu du bassin d’espoirs des Sharks est demeuré en Ontario et a augmenté la sienne. San Jose a sélectionné Tierney, un attaquant qui évoluait avec les Knights de London, avec son deuxième choix (55e au total) au repêchage 2012 de la LNH, en se basant sur son habileté à stopper les meilleurs attaquants de la Ligue de hockey de l’Ontario.

    Mais en 2012-13, à sa troisième campagne avec les Knights, Tierney a démontré un talent en attaque qui n’avait pas été perçu auparavant, amassant des sommets en carrière au chapitre des buts (18), passes (39) et points (57). L’explosion offensive, qui comprend un parcours en séries ponctué de 21 points en autant de matchs, dont trois buts victorieux, a aidé London à mériter un autre titre de la OHL et a ajouté un autre paragraphe au résumé de carrière de Tierney.

    Vu comme un joueur de troisième trio et un spécialiste pour écouler les pénalités dans la LNH, la nouvelle touche offensive de Tierney a changé la donne. S’il devait continuer de progresser cette saison, il pourrait rejoindre Hamilton et offrir aux Sharks, un duo de gros joueurs de centre doués pour les saisons à venir.

    8. Travis Oleksuk, centre: Lorsque San Jose a signé Oleksuk en mars 2012 en tant que joueur autonome, suite à sa saison senior avec Minnesota-Duluth, on pensait alors que le talentueux joueur de centre avait une chance d’évoluer dans la LNH dès maintenant. Les statistiques d’Oleksuk se sont améliorées de manière constante lors de sa carrière collégiale et avec six buts vainqueurs en tant que senior en 2011-12 et un championnat national lors de la campagne précédente, les dépisteurs voyaient en lui un joueur dont les intangibles arriveraient à masquer des carences au niveau du talent. Après le camp d’entraînement, Oleksuk a été assigné à Worcester là où il en a arraché en attaque, totalisant trois buts et 10 passes en 60 parties.

    Malgré ses problèmes, l’organisation n’a pas perdu confiance en Oleksuk et il entamera le camp d’entrainement avec une chance de percer l’alignement régulier dans la LNH. Avec sa capacité à fabriquer des jeux et une saison de hockey professionnel derrière lui, il pourrait faire des vagues comme remplaçant d’un joueur blessé en 2013-14.

    9. Taylor Doherty, défenseur: Malgré une charpente monstre de 6 pieds 7 pouces et 235 livres, Doherty a passé la majorité de la saison dernière à Worcester, perdu dans la foule. Une série de blessures l’ont limité à 40 parties, même si le défenseur à caractère défensif a marqué son premier but chez les professionnels et a ajouté neuf mentions d’aide, tout en passant 67 minutes au banc des pénalités. Mais l’émergence de Tennyson, combinée à l’amélioration de Petrecki, a fait reculer le choix de deuxième ronde (57e au total) au repêchage 2009 de la LNH dans l’ordre des espoirs.

    Cet été, au camp de développement des Sharks, Doherty a toutefois été un des quelques espoirs à mériter les éloges du directeur du recrutement Tim Burke. Le gabarit du défenseur lui donne un atout de taille, suffit qu’il parvienne à aligner son physique avec sa capacité à patiner et ses habiletés à manier la rondelle, mais Burke a parlé en bien des intangibles démontrés par Doherty au cours de l’été.

    « Taylor Dehorty est très près », a dit Burke au CSNBayArea.com. « Il a pris les choses en mains et s’est présenté au camp comme un leader, c’était bon à voir, parce que la plupart des joueurs qui ont percé avec nous ont aussi démontré leurs capacités de meneurs. Même si c’est une petite chose, lorsque vous le faites au bon moment après un certain temps, c’est un plus. »

    10. Daniil Tarasov, ailier droit: Lorsqu’il s’est amené de Moscou, Russie, à l’âge de 18 ans, Tarasov a amorcé sa carrière dans la International Junior Hockey League. Il a progressé rapidement vers la United States Hockey League (USHL), là où il a joué aux côtés d’un choix au repêchage des Sharks, Sean Kuraly. Après avoir inscrit 47 buts pour le Ice d’Indiana dans la USHL en 2011-12, Tarasov a vu San Jose lui offrir un contrat en tant que joueur autonome. Tarasov a amorcé la saison suivante avec Worcester, mais a rapidement été cédé aux Bulls de San Francisco de la ECHL. De retour à Worcester, il a redécouvert son offensive et a terminé la campagne avec une récolte de 14 filets et de 14 mentions d’aide en 43 parties.

    Le parcours de Tarasov pour se retrouver sur la liste des meilleurs espoirs des Sharks ne ressemble à aucun de ses pairs, il est donc logique que son jeu soit également différent. Orienté vers l’attaque, les coéquipiers de Tarasov ont parfois à payer le prix pour ses incursions avec la rondelle dans la zone offensive. Toutefois, son maniement du disque et sa capacité à marquer d’une multitude de manières ont convaincu les Sharks de son potentiel pour atteindre la LNH et le club lui a offert un contrat de deux saisons le 2 avril.

     

    La LNH sur Facebook