Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    30 en 30 : Toffoli et Vey en haut de liste d’un groupe d’espoirs de qualité

    dimanche 2013-08-04 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2013-14

    LNH.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 30 : Toffoli et Vey en haut de liste d’un groupe d’espoirs de qualité

    Les meilleurs joueurs qui font des Kings de Los Angeles des aspirants à la Coupe Stanley sont au faîte de leur carrière ou tout près d’y arriver. Il n’y a peu ou pas de chance à court terme qu’un jeune espoir vienne prendre la place d’un Dustin Brown, Anze Kopitar, Mike Richards, Jeff Carter, Justin Williams, Drew Doughty ou Slava Voynov.

    Cela n’a pas empêché le directeur général Dean Lombardi de faire ses devoirs et quelques jeunes vont pouvoir lutter pour un poste au camp d’entraînement et d’autres ne sont pas très loin de la LNH.

    Voici les 10 plus grands jeunes espoirs des Kings, selon LNH.com.

    1. TylerToffoli, ailier droit – Toffoli est celui qui est le plus près de la LNH. Il a démontré son talent offensif en amassant six points en 12 matchs lors des dernières séries éliminatoires, après en avoir obtenu cinq en 10 matchs de la saison régulière et mené les Monarchs de Manchester de la Ligue américaine de hockey (LAH) avec 28 buts en 58 rencontres.

    Lombardi a confié qu’il serait prêt à changer de position surtout pour compléter un trio avec Richards et Carter. Mais il ne faudrait pas se surprendre qu’il commence la saison dans un troisième ou quatrième trio avant de gravir les échelons.

    « J’ai toujours entendu l’histoire de Ron Caron à propos de Doug Gilmour qui a entrepris sa carrière dans un rôle défensif avant de devenir un joueur complet et une vedette, a raconté Lombardi à LNH.com. C’est ce qu’il faut faire dans un monde idéal. »

    2. Linden Vey, centre – Vey a été le meilleur compteur des Monarchs avec 67 points (22-45) en 74 matchs dans la Ligue américaine, et il a ajouté deux buts en quatre matchs des séries, une nette amélioration par rapport aux 43 points (19-24) amassés en 74 rencontres comme recrue la saison précédente.

    C’est un joueur complet, qui joue aussi bien en avantage qu’en désavantage numérique.

    « Le jeune qui va frapper à la porte est Linden Vey, a prédit Lombardi. C’est un joueur vraiment intelligent. Comme plusieurs, son défi sera de devenir fiable en défense. Il est juste là, tout près, avec Toffoli. Il a fait ce qu’on attendait de lui pour devenir un joueur d’élite et il est prêt à lutter pour un poste ici. »

    3. Tanner Pearson, ailier gauche – Pearson, qui aura 20 ans en août, a été le quatrième compteur des Monarchs avec 47 points en 64 rencontres à sa première saison professionnelle après avoir été le dernier choix de la première ronde en 2012 (no 30).

    « Pearson est proche, estime Lombardi. Il fait partie des meilleurs espoirs dans la ligue. Je suis peut-être vieux jeu mais je crois toujours qu’un jeune doit payer son dû afin de devenir un athlète plus complet. Ce n’est pas facile dans la Ligue Américaine. C’est une ligue pour hommes et il a ralenti un peu vers la fin. »

    4. Andy Andreoff, centre – Andreoff semble destiné à être un joueur de troisième, ou quatrième trio. C’est un agitateur, un joueur agressif des deux côtés de la patinoire et qui peut contribuer à l’attaque (26 points en 68 matchs à Manchester) tout en étant dans la face de se ses adversaires et difficile à contrer. Il a mené son équipe avec 111 minutes de punitions et Lombardi parle de lui comme d’un « dur de la vieille école. »

    « C’est un gros bull et il a de la graine de capitaine, l’a-t-il décrit. C’est un jeune qui apprend bien à jouer dans son territoire. Il met fin à des jeux. C’est le type de joueur qui va être parfait pour les séries. Il doit améliorer son coup de patin mais il a toutes les qualités pour devenir un type de joueur des séries. »

    5. Derek Forbort, défenseur – Ce jeune de 21 ans s’est joint aux Monarchs vers la fin du calendrier après avoir complété sa saison à l’Université du North Dakota, où il a amassé 17 points et bloqué 59 lancers en 42 rencontres. Il a signé un contrat de trois ans en avril. Le géant de 6’5 et 210 livres a été un choix de première ronde en 2010 (no 15) et pourrait éventuellement occuper un poste de défenseur à caractère défensif chez les Kings.

    « Certains jeunes ont de la barbe et montrent déjà de la maturité à 18 ans. Lui est très jeune dans tous les sens, a expliqué Lombardi. Mais il a pris beaucoup de maturité au cours de la dernière année. Je pense qu’il a franchi une étape au cours des six ou sept derniers mois. Juste aller à Manchester en fin de saison lui a ouvert les yeux sur ce que signifie être un professionnel. Au camp de développement (en juillet), il a découvert la LNH et réalisé le chemin qu’il lui restait à parcourir. Son style reste à définir, il est très vert encore, mais il a fait de grands progrès. »

    6. Nicolas Deslauriers, défenseur – Sa plus belle qualité est son coup de patin. Âgé de 22 ans, Deslauriers a passé les deux dernières saisons dans la Ligue américaine et s’est amélioré dans tous les aspects du jeu, mais il doit continuer de parfaire son jeu défensif s’il veut aboutir à la Ligue nationale.

    « Il est probablement un de nos joueurs les plus améliorés et cela a beaucoup à voir avec la maturité, a noté Lombardi. Il a plusieurs outils et je dirais en résumé qu’il doit apprendre à simplifier son jeu. Plus il va garder les choses simples, plus il sera efficace. C’est un dur, bâti comme le roc, mais il lui arrive de compliquer les choses. Il y a deux ans, il était comme à un exercice en feu à chacune de ses présences sur la glace, mais il continue de faire des progrès. »

    7. Kevin Gravel, défenseur – Ce choix de cinquième ronde en 2010 va retourner compléter sa carrière universitaire à St. Cloud State. L’Américain de 6 pieds 4 pouces et 200 livres a pris part aux 42 matchs de son équipe en 2012-13, amassant 12 points et bloquant 44 tirs.

    « C’est un joueur qui est apparu sur notre radar il y a quelques années parce qu’il a très bien paru au Championnat du monde junior en plus de connaître une bonne saison, ce qui a gonflé sa confiance », a raconté Nelson Emerson, qui travaille au développement des joueurs chez les Kings. « Il est grand, dégingandé et il fait une excellente première passe. Il patine la tête haute et il peut revenir pour s’emparer d’une rondelle. Il accepte les coups. Mais ce qui fait sa marque, c’est sa grande portée avec ses longs bras et son grand bâton. C’est un joueur difficile à affronter. »

    8. Martin Jones, gardien – Les Kings ne croient pas que Jones soit prêt à seconder Jonathan Quick cette saison et c’est pourquoi ils se sont assurés d’obtenir Ben Scrivens quand ils ont envoyé Jonathan Bernier à Toronto. Jones, 6 pieds 4 pouces, est à Manchester depuis trois ans et est devenu gardien numéro la saison dernière, qu’il a complétée avec une moyenne de 2,53 et un taux d’arrêts de ,919.

    « Quand nous avons gagné la coupe en 2012, il était déjà là comme troisième gardien, a rappelé Emerson. C’est une figure familière pour nous et Bill Ranford (l’entraîneur des gardiens). Il a passé quelques années dans la Ligue américaine après une grande carrière junior. Les gardiens ont besoin de temps et il fait son apprentissage. C’est juste une question de devenir plus constant. »

    9. Valentin Zykov, ailier gauche – Les Kings ont utilisé leur premier choix au dernier repêchage (no 37) pour mettre la main sur Zykov, un Russe de 18 ans. À sa première saison en Amérique du Nord, il a été choisi recrue de l’année dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, après avoir marqué 40 buts et totalisé 75 points en 67 matchs avec le Drakkar de Baie Comeau. Il a enchaîné en cumulant 19 points en 19 matchs des séries.

    « Il peut marquer des buts et il aime lancer, a décrit Emerson. Il n ‘est pas gêné de lancer la rondelle en direction du filet. Les Européens ne sont pas tous comme ça mais il semble préférer lancer d’abord. Il a de gros avant-bras et il pèse déjà 217 livres. Il doit devenir plus fort et plus solide, mais il a déjà l’air d’un pro et il n’a que 18 ans. »

    10. Maxim Kitsyn, ailier gauche – Ce choix de sixième ronde en 2010 a signé un contrat de trois ans au cours de l’été. Kitsyn a aidé la Russie à gagner la médaille d’or au Mondial junior en 2011 avec neuf points en sept rencontres. Il est venu jouer dans la Ligue junior de l’Ontario, amassant 26 points en 32 matchs à Mississauga, mais il a passé les deux dernières saisons dans son pays natal, où il a pris part à 40 matchs de la KHL. Il devrait entreprendre la saison à Manchester.

    « Nous devons lui enseigner la façon de jouer des Kings, a dit Emerson. Il a besoin de passer par Manchester, apprendre à connaître le groupe et le style de jeu nord-américain. C’est une grosse étape à franchir pour lui et nous sommes heureux qu’il ait accepté de venir. »

    Suivez Dan Rosen sur Twitter à: @drosennhl

     

    La LNH sur Facebook