Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    30 en 30: Les Coyotes vont permettre aux espoirs de briller

    lundi 2013-08-05 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Tal Pinchevsky - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 30: Les Coyotes vont permettre aux espoirs de briller

    Depuis que Dave Tippett a pris les règnes de l’équipe en 2009, les Coyotes de Phoenix ont compté sur un solide noyau de vétérans composé de Martin Hanzal, Keith Yandle, Radim Vrbata et Shane Doan, qui s’est imposé comme l’un de meilleurs leaders dans le hockey. Pendant que les vétérans perfectionnaient le système de Tippett et établissaient les Coyotes comme l’une des équipes les plus constantes de la ligue, un impressionnant groupe d’espoirs se développaient dans les ligues mineures.

    Maintenant que Tippett modifiera ses trios après une décevante saison 2012-13, il serait peut-être le temps pour ces espoirs d’avoir la chance de briller.

    « Je pense que certains jeunes vont mettre de la pression pour dénicher un poste », a déclaré Tippett à LNH.com. « Ce sera le camp d’entraînement le plus compétitif depuis que je suis à Phoenix, il y a quatre ans. Nous sommes vraiment impatients de voir ce que ces jeunes joueurs pourront nous apporter. »

    Avec une chance de faire leur marque dans la LNH, voici les 10 espoirs des Coyotes les plus susceptibles de dénicher un poste avec l’équipe, selon LNH.com.

    1. Chris Brown, centre: S’il y a un joueur prêt à faire le saut dans la LNH, c’est Brown. Le Texan, qui a joué à l’Université du Michigan, a connu une très bonne première saison dans la Ligue américaine de hockey (LAH) en 2012-13. Brown a dominé les recrues de la LAH avec 29 buts en 68 matchs. Ces performances lui ont permis de disputer cinq matchs dans la LNH, mais il n’a joué qu’une moyenne de 7:38 par match et n’a récolté aucun point.

    Le choix de deuxième ronde (36e) en 2009 a toujours été très habile à marquer. L’attaquant de 6 pieds 3 pouces pesant 200 livres pourrait procurer une présence physique et des buts, deux aspects qui ont manqué à Phoenix la saison dernière.

    2. Max Domi, centre: Le fils de Tie Domi, ex-joueur de la LNH, Max a été le premier choix de Phoenix (12e) au dernier repêchage et a été le point d’attraction de l’équipe depuis. Avec les Knights de London de la Ligue junior de l’Ontario (OHL) la saison dernière, Domi a démontré ses habiletés à faire des jeux qui deviennent des faits saillants. Cela, ajouté à sa belle performance au camp des recrues, fait de lui un sérieux prétendant pour dénicher un poste même s’il n’est âgé que de 18 ans.

    « Un des avantages de Max, c’est qu’il se présentera fort probablement à 195 livres au camp d’entraînement », a déclaré à LNH.com, le directeur général des Coyotes Don Maloney. « Il est rapide et il est créatif. Comment pourrions-nous ne pas lui donner toutes les chances de percer la formation? Max a tout, hormis le fait qu’il a 18 ans. Max aura toutes les chances de percer la formation. »

    Un calendrier de 82 matchs de la LNH pourrait représenter tout un défi pour Domi. Mais s’il ne se déniche pas un poste avec les Coyotes, il se retrouvera en bonne position, puisqu’il retournera à London où l’équipe est assurée de participer pour une troisième année consécutive à la coupe Memorial car elle est la ville hôtesse en 2014.

    3. Lucas Lessio, ailier gauche: Depuis le début de sa carrière dans la OHL avec les Generals d’Oshawa en 2010, Lessio a démontré ses talents de marqueur. Ses 34 buts, à l’âge de 18 ans, lui ont permis de dominer l’équipe à égalité, et l’Ontarien a amassé 34 points la saison dernière même s’il a été blessé à une main qui l’a limité à seulement 35 matchs.

    Choix de deuxième ronde (56e) en 2011, Lessio a connu un court et bon séjour avec les Pirates de Portland dans la LAH, où il a marqué un but et récolté une assistance en cinq matchs réguliers avant d’ajouter deux points en trois matchs éliminatoires.

    « Lucas Lessio nous a vraiment impressionnés à la fin de la saison à Portland, a admis Maloney. Il est un gros et puissant patineur. »

    4. Brandon Gormley, défenseur: Le 13e choix du repêchage 2010, Gormley a connu une brillante carrière dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Il a poursuivi à sa première saison complète dans la LAH à Portland en 2012-13 quand il a totalisé 29 points et il a terminé parmi les meilleurs pointeurs de la ligue chez les défenseurs.

    Membre de l’équipe canadienne qui a remporté la médaille de bronze au Championnat mondial junior de 2012, Gormley a été le seul Canadien sélectionné au sein de l’équipe d’étoiles du tournoi.

    Gormley a besoin d’ajouter du muscle à sa charpente de 6 pieds 2 pouces car il pèse 196 livres. Mais, c’est la seule chose qui manque au joueur que les Coyotes considéreront grandement afin de l’ajouter à leur formation.

    5. Mark Visentin, gardien: Avec Mike Smith, qui vient de signer une prolongation de contrat de six ans cet été, Visentin n’aura pas la chance d’être le partant à Phoenix avant un bon bout de temps. Mais, il demeure l’un des meilleurs espoirs chez les gardiens dans le monde du hockey.

    Durant les saisons 2010-11 et 2011-12, peu de gardiens juniors ont présenté les statistiques de Visentin. Le choix de première ronde (27e) en 2010 a été nommé le meilleur gardien de la OHL en 2011, puis a présenté une fiche de 30-9-2 avec une moyenne de 1,99 et a dominé la ligue avec 10 jeux blancs dans l’uniforme des IceDogs de Niagara.

    La saison dernière, sa première dans la LAH, le gardien de 20 ans s’est adapté très bien au hockey professionnel comme le démontre sa fiche de 15-12-1 et sa moyenne de 2,98. Il a été nommé le joueur de la semaine de la LAH lors de la première semaine de janvier, en effectuant entre autres 48 arrêts dans une victoire de 2-1 le 2 janvier. C’était le plus grand total d’arrêts dans un match pour un gardien de Portland depuis près d’une décennie.

    6. Henrik Samuelsson, centre: Le choix de première ronde des Coyotes (27e) en 2012, natif de l’Arizona, Samuelsson démontre une très belle touche de marqueur et une présence physique robuste qui était la carte de visite de son père, Ulf Samuelsson, ex-joueur de la LNH et ancien entraîneur adjoint avec les Coyotes.

    Après avoir appris son hockey avec le programme de l’équipe nationale de développement des États-Unis, il a joué avec le légendaire club de Modo de la ligue de la Suède. Samuelsson a connu une saison de rêve avec les Oil Kings d’Edmonton de la Ligue junior de l’Ouest (WHL), l’année dernière. Il a terminé au troisième rang de l’équipe avec 80 points, et il a totalisé 19 points en 22 matchs dans les séries éliminatoires pour mener l’équipe en finale de la WHL, où ils ont perdu en six rencontres face aux Winterhawks de Portland. Ses 11 buts dans les séries étaient le troisième plus haut total de la ligue.

    7. Connor Murphy, défenseur: Le fils de Gord Murphy, ex-défenseur de la LNH, Connor a démontré tous les talents que les Coyotes voyaient en lui quand ils l’ont repêché au 20e rang en 2011. Depuis, Murphy a subi deux opérations à un genou et a soigné une blessure subie au Championnat mondial junior quand les Américains ont remporté l’or en 2013.

    En santé, Murphy a montré qu’il avait la graine de champions, remportant l’or au Championnat des moins de 18 ans en 2011, en plus de son titre au Championnat junior. Complètement remis de sa plus récente opération au genou, Murphy se présente au camp d’entraînement dans l’espoir de dénicher un poste, mais selon toute vraisemblance, il sera cédé aux mineures.

    8. Laurent Dauphin, centre: Un solide joueur complet pendant sa seule année avec les Saguenéens de Chicoutimi de la LHJMQ, Dauphin a démontré des talents de marqueur avec 25 buts et 57 points en 62 matchs. Ce fut suffisant pour convaincre les Coyotes de le choisir avec leur choix de deuxième ronde (39e) en 2013.

    Dauphin est le genre de joueur qui pourrait s’intégrer parfaitement dans le système de Tippett. Il a connu un excellent tournoi chez les moins de 18 ans en avril avec la formation canadienne à Sotchi en Russie. Le Canada a remporté la médaille d’or avec une victoire de 3-2 contre les États-Unis. Dauphin a inscrit quatre buts dans le tournoi, le deuxième meilleur total de l’équipe, sans oublier que son pourcentage de 65,62 pour cent dans les mises en jeu a été le troisième meilleur du tournoi.

    9. Louis Domingue, gardien: C’est rare qu’une équipe qui vient tout juste d’accorder une prolongation de contrat de six ans à son gardien no 1, jouisse de deux bons espoirs devant le filet. Mais, c’est le cas des Coyotes avec Visentin et Domingue. Ce dernier présente presque les mêmes brillantes statistiques que le premier.

    Domingue a entrepris sa carrière dans LHJMQ avec les Wildcats de Moncton, mais il a été échangé aux Remparts de Québec, où il était dirigé par Patrick Roy, qui était à cette époque, le propriétaire, le directeur général et l’entraîneur en chef. Un choix de cinquième ronde (138e) en 2010, Domingue a bien fait avec les Remparts avant de briller à titre de professionnel, la saison dernière, sa première avec les Gladiators de Gwinnett de la ECHL et brièvement avec Portland.

    10. Andy Miele, centre: L’homme oublié dans toute cette discussion à savoir quel espoir est susceptible de dénicher un poste pourrait être le plus âgé du groupe. Miele a 25 ans, mais il a déjà démontré beaucoup dans un court laps de temps.

    Le joueur de l’État du Michigan a remporté le trophée Hobey Baker Award dans la NCAA en 2011, alors qu’il jouait avec l’Université de Miami. Il a par la suite signé un contrat à titre de joueur autonome avec les Coyotes. En 2011-12, sa première à titre de professionnel, Miele a mené les Pirates avec 38 assistances. La saison dernière, il a mené l’équipe avec 34 aides et 53 points.

    Même s’il a bien fait dans la LAH, le petit attaquant a disputé huit matchs dans la LNH avec Phoenix en deux saisons et il n’a amassé aucun point. Cet été, les Coyotes lui ont fait signer une prolongation de contrat d’un an, ce qui lui procure probablement sa dernière chance de gagner un poste avec l’équipe.

     

    La LNH sur Facebook