Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    30 en 30: Michael Stone pourrait devenir le facteur-clé des Coyotes

    lundi 2013-08-05 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Tal Pinchevsky - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 30: Michael Stone pourrait devenir le facteur-clé des Coyotes

    Les Coyotes de Phoenix ont une réputation de dénicher des défenseurs inconnus dans les rondes intermédiaires du repêchage de la LNH et de les développer en joueurs étoiles à la ligne bleue. Ils ont fait de Keith Yandle, un choix de quatrième ronde, l’un des défenseurs les plus complets de la ligue. Et ils ont peut-être réussi le même coup avec Michael Stone.

    Un choix de troisième ronde (69e) en 2008, Stone, des Hitmen de Calgary, avait été choisi au sein de la première équipe d’étoiles de la Ligue junior de l’Ouest. Il a à peine disputé une saison complète à Portland dans la Ligue américaine de hockey (LAH) qu’il a été rappelé par les Coyotes en fin de saison. Même s’il n’a joué qu’une demi-saison dans la LAH en 2012-13, Stone a terminé parmi les 40 meilleurs défenseurs de la LAH au chapitre des points.

    Le joueur natif de Winnipeg a cependant connu des difficultés à ses débuts à Phoenix. Il a marqué un but et présenté une fiche de moins-8 à ses 11 premiers matchs, mais les Coyotes ont continué à lui faire confiance et Stone s’est lentement amélioré au cours de la saison. Dans le dernier mois de la campagne, il ressemblait à un vrai défenseur de la LNH.

    À ses 11 dernières rencontres, Stone a inscrit deux buts, totalisé cinq points et présenté une fiche de plus-5. Ce fut un changement significatif pour le joueur qui a eu 23 ans en juin. Maintenant, Stone pourrait figurer en bonne place au sein de la brigade défensive des Coyotes, qui représente l’un de leurs points forts.

    À 6 pieds 3 pouces 210 livres, il amène une présence physique et un puissant tir frappé. Et malgré le fait d’avoir été une recrue, Stone a eu plus de responsabilités à mesure que la saison progressait et il a été un élément important de l’équipe. Il a joué en moyenne 16:41 par match, mais a été utilisé plus de 24 minutes dans ses trois derniers matchs, incluant un sommet de 24:37 dans la dernière rencontre disputée à domicile le 26 avril. Ses cinq buts lui ont permis de terminer à égalité au quatrième chez les défenseurs- recrues.

    « Il est un joueur qui va continuer à s’épanouir et il va jouer un rôle régulier parmi nos défenseurs », a dit à LNH.com, le directeur général des Coyotes Don Maloney. « Nous croyons que nous sommes dans une bonne position à la ligne bleue. »

    Maloney et les Coyotes ont démontré leur intérêt cet été en faisant signer à Stone une prolongation de contrat de trois ans. Ils ont ainsi solidifié une brigade défensive qui comprend le joueur étoile Yandle et la future vedette Oliver Ekman-Larsson, qui a connu une belle saison 2012-13. Mais pendant que Yandle et Ekman-Larsson démontraient leurs habiletés, Stone apportait une présence plus physique aux Coyotes qui ne sont pas reconnus pour avoir de gros défenseurs.

    « Il peut jouer dans toutes les situations, a dit l’entraîneur en chef, Dave Tippett. Il a joué à quelques reprises en supériorité numérique. Il bloque très bien les tirs en désavantage numérique. Je crois qu’il passera à une autre étape, la saison prochaine. On s’attend à de grandes choses de sa part. De la manière qu’il joue, il me rappelle un Adrian Aucoin plus jeune, il tire de la droite, il est intelligent et il se positionne toujours bien. Il est tout simplement un joueur complet. »

    Avec un nouveau contrat et une saison d’expérience dans la LNH, le développement de Stone pourrait jouer un rôle non négligeable dans la quête des Coyotes de retourner dans les séries éliminatoires.

     

    La LNH sur Facebook