Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    30 en 30 : Les Oilers ont besoin que Nugent-Hopkins soit en santé s’ils veulent devenir l’équipe qu’ils souhaitent être

    samedi 2013-08-03 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2013-14

    Par Brian Compton - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    30 en 30 : Les Oilers ont besoin que Nugent-Hopkins soit en santé s’ils veulent devenir l’équipe qu’ils souhaitent être

    Si les Oilers d’Edmonton veulent mettre fin à leur disette de sept ans et se qualifier pour les séries éliminatoires de la Coupe Stanley, ils auront besoin d’un Ryan Nugent-Hopkins en pleine santé pour qu’il puisse exercer son rôle de joueur de centre no 1.

    Nugent-Hopkins, premier choix du repêchage 2011 de la LNH, a raté les cinq derniers matchs la saison et il a subi une opération le 24 avril pour soigner un muscle déchiré dans son épaule gauche, la même épaule qui l’avait forcé à manquer 20 rencontres en 2011-12. La lancinante blessure a limité le joueur de 20 ans à seulement quatre buts en 40 matchs.

    Avec les talentueux ailiers Taylor Hall et Jordan Eberle, deux autres choix de première ronde au repêchage qui l’entourent, il est impératif que Nugent-Hopkins puisse leur remettre la rondelle. Même s’il n’a pas marqué aussi souvent qu’il aurait aimé en 2012-13, Nugent-Hopkins a tout de même amassé 20 assistances.

    « Ce ne fut pas la saison la plus productive de ma vie, a dit Nugent-Hopkins à la fin de la saison. J’aurais aimé être plus productif, mais je pense que je me suis amélioré dans d’autres aspects de mon jeu. Je dois simplement continuer à travailler ces points. Évidemment que je veux être un joueur offensif et je dois continuer à travailler cet aspect aussi. »

    Nugent-Hopkins est au milieu de sa période de rééducation à Burnaby en Colombie-Britannique. Son état progresse bien et il devrait recommencer à patiner très bientôt, a déclaré un porte-parole de l’équipe. Les Oilers espèrent que Nugent-Hopkins sera de la formation partante contre les Jets de Winnipeg au Rexall Place, le 1er octobre.

    « Ça va très bien présentement, avait déclaré Nugent-Hopkins plus tôt cet été. Évidemment, les premières semaines ont été difficiles, car je ne pouvais bouger beaucoup. Je pense que la première étape consistait seulement à obtenir le retour de l’amplitude. Présentement, je suis dans l’étape de renforcer un peu plus mon épaule. Je me sens bien, je me sens mieux de jour en jour, je franchis certainement des étapes. Je veux être prêt le plus rapidement possible.

    « Je ne me précipiterai pas mon retour au jeu, mais je considère que les choses vont bien. Ça regarde bien. »

    Quand il est en santé, Nugent-Hopkins est indiscutablement l’un des joueurs les plus dynamiques de la LNH. Il a fait son entrée dans la ligue à l’âge de 18 ans en 2011 et il a totalisé 52 points (18 buts, 34 assistances) en 62 matchs. Il est un élément crucial de la reconstruction des Oilers et le directeur général, Craig MacTavish, est prêt à attendre que Nugent-Hopkins ait complètement retrouvé la santé au lieu de précipiter son retour au jeu. Il ne peut dire pour l’instant si son joueur de centre no 1 sera de la formation au match d’ouverture.

    « Il est trop tôt pour dire cela », a récemment déclaré MacTavish à la station de radio CHED 630 AM à Edmonton. « Mais selon tous les témoignages, il se porte très, très bien. Nous ne précipiterons pas son retour au jeu d’aucune façon. Quand on a parlé de l’opération pour la première fois, la date d’un retour au jeu la plus pessimiste était le 1er novembre et la plus optimiste était le 1er octobre. Donc, nous ne sommes pas dans une position pour faire beaucoup plus que d’utiliser notre jugement. Il aura tout le temps dont il a besoin avant de revenir au jeu. »

    Avec un Nugent-Hopkins qui n’était pas à 100 pour cent, les Oilers ont terminé à trois matchs sous ,500 (19-22-7) et ils ont fini au 12e rang de l’Association de l’Ouest, ratant une fois de plus une qualification pour les séries éliminatoires. Mais l’équipe aura une nouvelle image la saison prochaine. En plus d’avoir embauché Dallas Eakins à titre de nouvel entraîneur en chef, MacTavish a ajouté des joueurs comme Andrew Ference, Boyd Gordon, Denis Grebeshkov, Jason LaBarbera et David Perron à sa formation.

    « Je suis très excité de commencer la saison, a indiqué Nugent-Hopkins. Nous n’avons pas connu une aussi bonne fin de saison que nous l’aurions aimé, mais je crois que nous avons franchi certaines étapes et nous voulons continuer à bâtir là-dessus. »

    Si les Oilers veulent atteindre leur objectif, ils auront besoin d’un Nugent-Hopkins en santé et au sommet de son art.

    Suivez Brian Compton sur Twitter: @BComptonNHL

     

    La LNH sur Facebook