Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Pavelski signe une prolongation de cinq ans avec San Jose

mardi 2013-07-30 / 16:23 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Joe Pavelski a laissé passer la chance de devenir joueur autonome sans restriction l’été prochain pour ce qu’il considère être une chance de remporter une Coupe Stanley avec la seule formation de la LNH pour laquelle il a évolué.

Pavelski a signé une prolongation de contrat de cinq ans avec les Sharks de San Jose mardi. Les détails de l’entente n’ont pas été dévoilés, mais selon plusieurs sources médiatiques, le contrat avoisinerait les 30 millions $. En comptant la saison restante à son contrat actuel, les Sharks auront Pavelski sous contrat jusqu’à la saison 2018-19.

Son nouveau contrat ne débutera pas avant le premier juillet 2014 et son salaire compterait pour un montant de 6 millions $ sous le plafond salarial à la charge de l’équipe.

« Nous n’avons pas encore pris le tournant », a dit Pavelski à propos de la chasse à la Coupe Stanley des Sharks, qui comprend des apparitions jusqu’en finale de l’Assiciation de l’Ouest en 2010 et 2011. « Nous avons bien fait chaque année et nous avons cette croyance. La saison passée, évidemment c’est frais dans notre mémoire, mais c’était l’une des équipes en qui je croyais le plus au cours des dernières campagnes. Avec un petit rebond favorable ou deux de plus, nous avions le sentiment que nous pourrions être là jusqu’à la fin.

« Donc de faire partie de ce noyau, de jouer ces minutes, d’être perçu ainsi, c’est une des principales raisons qui fait que je crois que cette équipe peut gagner. C’est parce que nous sommes passés par là que nous avons appris, nous avons grandi en tant que groupe, et ce de bien des manières. De continuer à essayer d’en faire partie est déjà quelque chose de bien spécial. »

Le directeur général des Sharks, Doug Wilson, a identifié la signature de Pavelski comme étant une priorité à cause de l’importance de ce dernier dans le noyau de la formation présentement et pour les saisons à venir.

« C’est un joueur de hockey, a dit Wilson. Nous l’utilisons à la pointe sur le jeu de puissance. Nous l’utilisons sur la première ligne. Nous l’utilisons lors des mises au jeu importantes, pour bloquer des tirs. Il a remporté un championnat national au collège (à l’Université du Wisconsin) pour une bonne raison. »

La prolongation de contrat de Pavelski, comme celle de Logan Couture paraphée le 5 juillet, est une indication que les Sharks sont près d’entamer une nouvelle phase en tant qu’équipe.

Dan Boyle a 37 ans, Joe Thornton en a 34 et Patrick Marleau aura 34 lorsque s’amorcera la saison 2013-14. Les trois entament la dernière saison de leurs contrats respectifs et Wilson a affirmé qu’il avait amorcé des discussions avec les trois à propos de leur avenir à San Jose. Mais Pavelski a 29 ans et le directeur général a dit qu’il croyait qu’il entamait à peine le meilleur de sa carrière.

Même si Boyle, Thornton et Marleau sont pour signer à nouveau avec les Sharks (Wilson ne discute pas avec les médias à propos des négociations), le noyau de San Jose semble prendre un nouveau visage avec Pavelski, Couture, Brent Burns et Marc-Édouard Vlasic qui se sont élevés à de nouveaux rôles au sein de la formation.

Comme avec le contrat de Pavelski, la prolongation de Couture prend effet au début de la saison 2014-15. Burns n’a écoulé qu’une saison à un contrat de cinq ans et 28,8 millions $, tandis que le nouveau pacte de cinq ans pour la somme totale de 21,25 millions $ de Vlasic débute au début de la prochaine campagne.

« Notre tout est supérieur à la somme de nos parties, a dit Wilson. La beauté de notre équipe est que chacun apporte quelque chose sur la table et joue de la manière dont le personnel d’entraîneurs l’exige, nous pouvons jouer avec n’importe qui. Vous parlez noyau lorsque des vétérans comme Joe, Patty et Danny encouragent des gars comme Pavelski, Logan, Burns et Marc-Édouard Vlasic et Justin Braun et Matt Irwin à non seulement prendre des rôles plus importants, mais acceptent que tous doivent apporter du leadership. Cela fait de votre équipe une meilleure formation. C’est ainsi que nous voyons la chose. Ils aiment voir les joueurs plus jeunes se lever et bien faire et c’est un signe d’une bonne équipe. »

Pavelski abondait dans le même sens que Wilson, affirmant qu’il sentait qu’il entrait dans le meilleur de sa carrière, même s’il a joué sept saisons dans la LNH. Toutefois, il ne sait pas si sa prolongation de contrat changera le rôle qu’il occupe au sein de l’équipe puisqu’il est déjà perçu comme un leader et un des meilleurs éléments de la concession.

Il a dit que son but, au cours des six prochaines saisons, autre que de gagner la Coupe Stanley, est d’être un joueur plus constant.

Pavelski a inscrit 150 buts et amassé 186 mentions d’aide en 479 rencontres dans la LNH. Il a aussi accumulé 50 points en 74 parties des séries de la Coupe Stanley, incluant 12 en 11 matchs le printemps dernier.

«J'ai joué à un haut niveau par moments tout au long de ma carrière à travers

des séquences, et tout est question de maintenir ce niveau élevé sur une base quotidienne, a déclaré Pavelski. C'est ce que je crois que je peux faire et je pense que beaucoup de joueurs s’attendent à ce que vous performiez à ce niveau, et c'est ce que nous avons besoin en tant que groupe. La constance doit être là et c'est ce que je cherche à maintenir, je souhaite arriver à ce haut niveau et y rester ».

Wilson n’a pas de doute à ce sujet, Pavelski peut y arriver. Il l’a déjà vu y parvenir.

« C’est un gagnant, a dit Wilson. Il est un excellent modèle pour plusieurs de nos autres joueurs qui grandissent avec nous. La façon dont il joue le jeu, ce n’est pas qu’à propos des statistiques, même si les siennes sont impressionnantes. C’est à propos de ce que vous pouvez faire pour faire une différence et gagner un match. C’est ainsi qu’il est fait et c’est de cette façon qu’il joue. Je pense qu’il va seulement s’améliorer, mais il est déjà très bon, en saison régulière, en séries éliminatoires comme lors des Jeux olympiques. »

Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
vs.
Detroit mène la série 1-0
vs.
Montréal mène la série 2-0
vs.
La série est à égalité 1-1
vs.
New York mène la série 1-0
vs.
Le Colorado mène la série 2-0
vs.
St. Louis mène la série 2-0
vs.
Anaheim mène la série 2-0
vs.
San Jose mène la série 1-0
 

La LNH sur Facebook