Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Canada espère s’en sortir mieux sur les grandes patinoires à Sotchi

    mardi 2013-07-23 / 14:38 / Jeux de Sotchi 2014

    Par Connor Mellas - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Canada espère s’en sortir mieux sur les grandes patinoires à Sotchi

    Steve Yzerman examine tous les facteurs quand vient le temps de composer son équipe olympique, y compris la plus grande surface des patinoires internationales.

    Hockey Canada a dévoilé la liste des 47 joueurs invités au camp d’évaluation de l’équipe nationale masculine lundi: cinq gardiens, 17 défenseurs et 25 attaquants. Bien que le nombre soit élevé, la liste devra être réduite à 25 joueurs (trois gardiens et 22 patineurs), avant le début des Jeux olympiques d’hiver 2014 de Sotchi en Russie.

    « En fin de compte, nous allons simplement sélectionner les meilleurs joueurs, mais étant donné que nous jouerons sur une patinoire plus grande, nous porterons une priorité et une plus grande importance aux meilleurs patineurs », a déclaré le directeur exécutif de l’équipe canadienne et directeur général du Lightning de Tampa Bay.

    Les patinoires de la LNH mesurent 100 X 200 pieds, tandis que les patinoires olympiques sont 15 pieds plus larges. Cela jouera un rôle dans la façon que Yzerman composera son équipe.

    « Ça influencera nos décisions, ça pèsera lourd dans la composition de notre équipe, a affirmé Yzerman. On portera une attention spéciale aux bons patineurs. »

    Canada a remporté la médaille d’or aux Jeux olympiques de 2010 sur une plus petite patinoire à Vancouver, mais il a été exclu de la ronde des médailles aux derniers Jeux présentés en Europe (Turin en Italie en 2006). Yzerman croit qu’en mettant l’emphase sur la vitesse et la mobilité, Canada s’en tirera mieux de l’autre côté de l’Atlantique en 2014.

    « Je ne peux pas vraiment commenter, je n’étais pas là. Que le problème soit logistique, ou le fait de jouer en Europe ou quoi que ce soit, je crois que notre équipe a besoin de plus de vitesse, a dit Yzerman. Autant à la ligne bleue, qu’à l’attaque, nous devrons être plus rapides. »

    Des 17 défenseurs invités au camp d’évaluation, on retrouve neuf droitiers. Idéalement, les droitiers et les gauchers sont réunis pour former une paire, mais Yzerman croit que ces jumelages ne seront pas nécessairement une priorité.

    « J’aime toujours avoir un droitier avec un gaucher, mais ce n’est pas si important que cela, a ajouté Yzerman. En fin de compte, les deux gars qui joueront le mieux ensemble seront jumelés, et je ne peux garantir que des huit défenseurs que nous aurons, quatre seront droitiers et quatre seront gauchers.

    « Mais je crois qu’il y a certains avantages à ce que les droitiers jouent avec les gauchers, mais ces avantages sont peut-être moindres sur les grandes surfaces. Ils ont plus de temps pour faire et recevoir une passe, mais encore là, ce ne sera pas le facteur déterminant, mais nous en tiendrons compte. »

    La moyenne d’âge des joueurs invités au camp d’évaluation du Canada est de 27 ans six mois et 25 jours. On y retrouve plusieurs jeunes dans le groupe et trouver un équilibre entre les jeunes talents et l’expérience représentera tout un défi pour Yzerman.

    « On peut bien débattre à savoir si on veut des jeunes jambes ou des vétérans, a dit Yzerman. Mon expérience dans les séries éliminatoires de la coupe Stanley ou dans des événements internationaux, fait en sorte que dans les matchs importants on se fie surtout sur les vétérans.

    « On veut avoir la meilleure équipe possible, mais il y a une valeur – une grande valeur -, c’est d’avoir le leadership des vétérans. Cela étant dit, nous devrons faire place à de jeunes joueurs. »

     

    La LNH sur Facebook