Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Des exploits mémorables ont marqué la campagne 2012-13

lundi 2013-07-22 / 10:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

Partagez avec vos amis


Des exploits mémorables ont marqué la campagne 2012-13

La saison 2012-13 de la LNH n’a peut-être comporté que 48 parties, mais les moments mémorables et les performances extraordinaires n’ont pas manqué. LNH.com a demandé à ses journalistes de puiser dans leurs souvenirs pour identifier les faits saillants de la dernière campagne.

Aujourd’hui : Les plus grands exploits réalisés pendant la saison 2012-13

Dès les premiers coups de patin, tous savaient que la saison 2012-13 serait des plus excitantes.

Lors de la première soirée d’activité, deux vétérans et futurs membres du Temple de la renommée, Teemu Selanne et Jaromir Jagr, ont ébloui tout le monde avec des performances de quatre points.

Leurs succès n’étaient qu’un avant-goût de ce qu’allait offrir le reste de la campagne 2012-13. Voici quelques-unes des réalisations les plus marquantes de l’année (par ordre chronologique).

Teemu, toujours aussi incroyable -- Teemu Selanne a amorcé la saison comme s’il était le Peter Pan de la LNH. Alors que les Ducks tiraient de l’arrière 2-1 vers la fin de la première période contre les Canucks de Vancouver, il a orchestré le but égalisateur de Sheldon Souray en supériorité numérique. Ce but était le premier d’une poussée de cinq couronnée par le filet de Selanne sur le jeu de puissance dans les derniers instants du deuxième vingt. Les Ducks menaient alors 6-2. Il a aussi récolté une mention d’aide sur le but de Corey Perry en deuxième période et il a ajouté un autre but à sa fiche au troisième engagement pour ainsi permettre aux Ducks de l’emporter 7-3. À 42 ans et 200 jours, Selanne devenait le joueur le plus âgé à connaître un match de quatre points dans la LNH depuis Gordie Howe (42 ans et 326 jours) en 1971.

L’exploit de Selanne est survenu le même soir que Jagr, 40 ans, effectuait ses débuts avec les Stars de Dallas. Ce dernier a alors inscrit un doublé et amassé deux assistances dans un gain de 4-3 des Stars contre les Coyotes de Phoenix.

Ces belles performances par les « vieillards » de la LNH ont suscité ce commentaire de l’entraîneur des Ducks Bruce Boudreau après la soirée d’ouverture de la saison : « Donc, [Selanne] et Jagr sont les meilleurs marqueurs de la ligue? Dans quel monde vivons-nous? »

Des exploits remarquables -- Le club des joueurs ayant disputé 1000 matchs a accueilli six nouveaux membres l’année dernière. Le premier fut le capitaine du Lightning de Tampa Bay Vincent Lecavalier, qui a atteint ce plateau le 21 janvier. Deux semaines plus tard, deux autres joueurs l’ont rejoint : l’attaquant de l’Avalanche du Colorado Milan Hejduk (4 février) et le défenseur des Blues de St. Louis Wade Redden (7 février). Le mois suivant, c’était au tour de l’attaquant des Blackhawks de Chicago Marian Hossa de franchir ce chiffre magique (3 mars), puis du défenseur des Flyers de Philadelphie Kimmo Timonen (18 mars) et de l’attaquant des Coyotes de Phoenix Steve Sullivan (28 mars).

Ce fut particulièrement spécial pour Timonen puisqu’il a réalisé cet exploit le jour même de son 38e anniversaire.

Brodeur atteint de nouveaux sommets -- Seulement 95 joueurs ont joué 1200 parties dans toute l’histoire de la LNH et un seul d’entre eux est un gardien de but. Il s’agit du futur membre du Temple de la renommée Martin Brodeur des Devils du New Jersey. Brodeur a atteint ce plateau le 9 février alors qu’il a repoussé 24 des 25 lancers dirigés vers lui dans un gain de 3-1 contre les Penguins de Pittsburgh.

Ce ne fut pas le seul exploit de Brodeur la saison dernière. Il a également réalisé son 30 000e arrêt dans un revers en prolongation contre le Canadien de Montréal le 27 janvier. Bien entendu, ce chiffre constitue aussi un sommet chez tous les gardiens de but de l’histoire.

Gionta marque l’histoire -- Le Canadien de Montréal incarne l’histoire de la LNH et son capitaine actuel a permis à cette organisation de franchir un autre plateau le 5 mars. Le but en avantage numérique de Gionta inscrit à 6:07 du troisième vingt était le 20 000e de la concession depuis son entrée dans la LNH en 1917.

Les Blackhawks ne perdent plus – La plupart des amateurs de hockey savaient que les Blackhawks de Chicago allaient être parmi les meilleures formations de l’Association de l’Ouest à l’ouverture de la saison 2012-13. Toutefois, personne n’aurait pu prédire l’incroyable série de succès qu’ils ont connu : ils ont commencé la saison avec 24 parties avec au moins un point.

Les Blackhawks ont gagné leurs six premiers matchs. Puis, après deux défaites en tirs de barrage, ils en ont remporté quatre autres. À la suite d’un autre revers en fusillade, ils ont connu une séquence de 11 victoires d’affilée. Leur époustouflante série a pris fin avec leur première défaite en temps réglementaire de l’année, le 8 mars. Avec un dossier de 21-0-3, Chicago a établi un record du circuit pour le plus grand nombre de parties sans défaite en temps réglementaire en début de saison. Cette séquence leur a servi de tremplin vers le premier trophée des Présidents de la franchise depuis 1991 et, deux mois plus tard, vers une autre Coupe Stanley.

Jagr, le fabricant de jeu – Avant le début de la saison 2012-13, seulement 11 joueurs avaient amassé plus de 1000 assistances en carrière et tous ont une chose en commun : ils sont nés au Canada.

Or, le 29 mars, Jaromir Jagr, originaire de la République tchèque, est venu briser ce monopole lorsqu’il a obtenu une mention d’aide sur le but gagnant de Jamie Benn dans une victoire de 5-3 des Stars de Dallas sur le Wild du Minnesota.

Jagr, qui a été échangé aux Bruins de Boston pendant la campagne, a conclu l’année avec 1007 assistances, 9 de moins que Joe Sakic au 11e rang.

Le mois de mars parfait des Penguins – Le troisième mois de la saison a été le plus occupé des Penguins de Pittsburgh avec 15 rencontres en 31 jours. Et puisqu’ils avaient congé les premier et dernier jours du mois, ils devaient en réalité disputer 15 matchs en 29 jours. Aussi redoutable que cela ait pu leur paraître, les Penguins ont offert une performance éblouissante et ils sont devenus la première équipe de l’histoire de la LNH à ne pas subir la défaite en autant de parties dans un seul mois.

Parmi leurs victoires, notons un gain de 7-6 en prolongation contre le Canadien le 2 mars (ce fut le match au cours duquel il s’est compté le plus de buts cette saison), un autre de 6-1 contre les Islanders de New York le 10 mars (au cours duquel Sidney Crosby a amassé 5 assistances en 15 minutes de jeu pendant que son coéquipier Chris Kunitz inscrivait un tour du chapeau et obtenait deux aides), puis un blanchissage de 2-0 contre ces mêmes Islanders le 30 mars. Tomas Vokoun avait alors effectué 35 arrêts pour permettre aux Penguins de terminer le mois avec un troisième jeu blanc consécutif.

Réunion de famille en Caroline -- En juin 2012, les Hurricanes de la Caroline ont fait l’acquisition du centre Jordan Staal des Penguins de Pittsburgh. Celui-ci rejoignait ainsi son grand frère et le capitaine des Hurricanes, Eric Staal. Puis, le 24 avril, la Caroline a rappelé l’attaquant Jared Staal, le cadet des quatre frères Staal, de son club-école de la Ligue américaine de hockey. Il a fait ses débuts dans la LNH le 25 avril contre les Rangers de New York en compagnie de ses deux frères au sein d’un même trio. Le défenseur Marc Staal était blessé, donc il n’était pas dans l’alignement des Rangers, mais il était présent dans l’amphithéâtre. C’était la première fois que les quatre frères se retrouvaient sous un même toit dans la LNH.

« C’est quelque chose dont ils vont se souvenir toute leur vie », a déclaré l’entraîneur des Hurricanes Kirk Muller au site Web de la formation ce jour-là. « On est dans la LNH, mais il faut parfois se rappeler que ce n’est qu’un jeu et qu’il faut profiter du moment présent. C’est le genre de choses qu’ils n’oublieront jamais. »

Toujours productif après toutes ces années – Quand il a remporté le trophée Art-Ross en 2004, l’attaquant du Lightning de Tampa Bay Martin St-Louis avait 28 ans et il était au sommet de sa forme. Neuf ans plus tard, St-Louis a prouvé qu’il pouvait encore remplir les filets adverses comme il le faisait plus jeune.

St-Louis a terminé l’année en lion avec 17 points à ses 14 derniers matchs pour conclure la saison avec 60 points en 48 parties, un sommet dans la ligue. Il a ainsi mis la main sur son deuxième titre des marqueurs en carrière. Âgé de 37 ans à la fin de la campagne (il a eu 38 ans en juin), il est devenu le plus vieux joueur de l’histoire de la ligue à remporter le trophée Art-Ross. À ce rythme, en une saison de 82 parties, St-Louis aurait récolté 102 points l’année dernière, huit de plus que lorsqu’il avait gagné son premier championnat des compteurs.

Suivez Adam Kimelman sur Twitter : @NHLAdamK

 

La LNH sur Facebook