Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Cinq autres vétérans de la LNH sont soumis au ballottage dans le but d'un rachat

mercredi 2013-07-03 / 16:36 / LNH.com - Joueurs autonomes 2013

La Presse Canadienne

Partagez avec vos amis


Cinq autres vétérans de la LNH sont soumis au ballottage dans le but d'un rachat

Alors que les clubs de la Ligue nationale de hockey tentent de faire passer leur masse salariale sous le nouveau plafond, cinq autres vétérans ont vu leur nom soumis au ballottage, mercredi, et leur contrat sera probablement racheté par leur équipe respective.

Le Wild du Minnesota a confirmé avoir soumis le défenseur Tom Gilbert au ballottage dans le but de racheter la dernière année de son contrat. Les Predators de Nashville ont pour leur part indiqué avoir soumis l'ex-Tricolore Sergei Kostitsyn au ballottage.

Gilbert est un vétéran de sept saisons qui devait toucher 3 millions $ US à sa dernière année de contrat. Le Wild a l'une des masses salariales les plus élevées de la LNH et se devait de faire de la place.

Natif de Bloomington, au Minnesota, Gilbert n'a pas été en mesure d'avoir l'impact souhaité après son acquisition des Oilers d'Edmonton en 2012. Il n'a récolté que trois buts et 15 aides en 63 matchs.

«En raison du plafond salarial moins élevé cette saison, nous avons dû faire des choix déchirants afin de nous donner plus de flexibilité», a indiqué le directeur général du Wild, Chuck Fletcher.

Kostitsyn a aussi une année encore valide pour 3 millions $ à son contrat. La décision n'est pas une surprise dans son cas, puisque Kostitsyn n'était plus dans les bonnes grâces de l'entraîneur-chef Barry Trotz depuis la saison dernière, sa troisième avec l'équipe. Il a marqué trois buts et ajouté 12 mentions d'assistance en 46 matchs l'an dernier.

Il a laissé entendre qu'il pourrait jouer en KHL l'an prochain.

Le défenseur des Red Wings de Detroit Carlo Colaiacovo, le défenseur des Canucks de Vancouver Keith Ballard et l'attaquant des Sabres de Buffalo Nathan Gerbe ont aussi été soumis au ballottage selon une personne au fait de ces dossiers. Cette personne a requis l'anonymat puisque la LNH ne dévoile pas ces transactions.

Colaiacovo a éprouvé des ennuis à sa seule saison avec les Red Wings et n'a pas rencontré les attentes placées en lui avec son contrat de deux ans, 4 millions $. En six matchs, il a récolté une aide et une autre en neuf matchs éliminatoires.

Ballard devait toucher 4,2 millions $ dans chacune des deux dernières années de son pacte. Le vétéran de huit saisons n'a récolté que deux aides en 36 rencontres l'an dernier.

La décision des Sabres de soumettre Gerbe au ballottage surprend un peu puisque le directeur général Darcy Regier a indiqué qu'il ne prévoyait pas racheter de contrat cette saison. Mais Gerbe a eu du mal à se tailler un rôle précis en cinq saisons à Buffalo.

Ces joueurs pourraient donc tous voir leur contrat racheté avant vendredi, alors que s'ouvrira le marché des joueurs autonomes.

De son côté, l'ex-gardien des Islanders de New York Rick DiPietro n'a pas été réclamé et son contrat a été racheté. Même chose pour le défenseur des Capitals de Washington Jeff Schultz, qui devrait voir les deux années et 6 millions $ restants à son contrat être rachetés.

Les Flyers de Philadelphie ont quant à eux soumis des offres qualificatives aux défenseurs Erik Gustafsson, Oliver Lauridsen et Brandon Manning ainsi qu'à l'attaquant Eric Wellwood. Ils n'en ont cependant pas fait au défenseur Blake Kessel et à l'attaquant Mitch Wahl, ce qui signifie que ces deux joueurs profiteront de l'autonomie complète.

Les Blues de St. Louis ont proposé un nouveau pacte de deux ans au défenseur Jordan Leopold. Le vétéran de 10 saisons a récolté deux aides en 15 rencontres après qu'il eut été acquis des Sabres le 31 mars dernier.

Les équipes de la LNH avaient jusqu'à mercredi pour soumettre des joueurs au ballottage dans le but de racheter leur contrat. Selon les termes de la nouvelle convention collective, les équipes peuvent racheter les contrats de deux joueurs sans que les coûts engendrés n'affectent leur masse salariale au cours des deux prochaines campagnes.

Cette clause a été ajoutée à la convention pour permettre aux équipes de récupérer de l'espace sous le plafond salarial, qui passera de 70,2 millions $ à 64,3 millions $ pour la saison 2013-14. Les contrats rachetés sont payés au deux tiers de la valeur, répartie sur le double de la durée restante.

 

La LNH sur Facebook