Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

L’aile droite sera la principale cible des Bruins lors de l’ouverture du marché des joueurs autonomes

mercredi 2013-07-03 / 20:36 / LNH.com - Joueurs autonomes 2013

Par Matt Kalman - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


L’aile droite sera la principale cible des Bruins lors de l’ouverture du marché des joueurs autonomes

BOSTON – Le directeur général des Bruins de Boston Peter Chiarelli a admis qu’il aimait bien la nouvelle période d’entrevues pré-joueurs autonomes qui s’est amorcée à 00 h 01 HE mercredi, en vue de l’ouverture du marché qui aura lieu à 12 h 00 HE vendredi.

Mais ça n’allait tout de même pas l’empêcher de dormir.

« Je n’ai pas commencé à le faire à 00 h 01, je dormais », a déclaré Chiarelli lorsqu’on l’a interrogé à propos des discussions qu’il a eues avec des agents lors du processus d’entrevues.

Chiarelli a indiqué qu’il s’était mis sur le téléphone à la seconde où il s’est réveillé, incluant lors de la route entre chez lui et le bureau. Et il s’est montré assez clair avec les médias par rapport à ce qu’il convoitait pour l’ouverture du marché.

Avec les probables départs des ailiers droits Nathan Horton et Jaromir Jagr en tant que joueurs autonomes sans compensations, les Bruins vont devoir compenser pour leur production à l’attaque et leur expérience de ce côté de la patinoire.

« Je veux faire une analyse rigoureuse de ces gars-là, a dit Chiarelli. Avec le départ de Nathan, on devra jeter un coup d’oeil à notre côté droit et évaluer ce dont on aura besoin pour reconstruire ce côté droit. Nous avons des joueurs à l’interne qui pourraient être en mesure de combler les vides. Je veux analyser de façon approfondie ces joueurs qui seront disponibles pour des transactions et sur le marché des joueurs autonomes.

« Je me plais à croire que nous sommes une bonne destination pour des joueurs plus vieux – le mot ‘vieux’ est relatif – qui veulent une chance de gagner. Alors je dois évaluer tout ça, passer à travers toute la liste des joueurs autonomes un par un. [...] En gros, j’y vais avec la mentalité que nous allons être assidus et attentifs concernant ces joueurs disponibles et par rapport aux possibilités de transactions. »

Horton, qui a inscrit sept buts et amassé 19 points en séries pour les Bruins cette année, a mentionné à l’équipe le week-end dernier qu’il voulait tester le marché au lieu de signer un nouveau contrat avec Boston. Lorsqu’ils croyaient encore pouvoir retenir les services de Horton, les Bruins ont indiqué à Jagr la semaine dernière qu’ils n’allaient pas lui faire de nouvelle offre. Chiarelli n’a pas totalement fermé la porte concernant le retour du Tchèque de 41 ans, qui n’a pas trouvé le fond du filet en séries pour Boston.

« Vous savez, on a en fait pensé à revenir vers lui, a déclaré Chiarelli. On lui avait dit qu’on passait à autre chose, alors il a peut-être tourné la page lui aussi. Mais c’est peut-être quelque chose que nous allons retenter. Il est sur la liste de plusieurs équipes et j’aimerais avoir une chance, quand je dis que je veux reconstruire notre côté droit, mais peut-être qu’on pourrait aller chercher des jeunes aussi, en plus d’un joueur plus vieux. Mais tout est relatif. »

Peu importe qui les Bruins iront chercher, ils voudront plus de production offensive de la part de Tyler Seguin, qui figure présentement au sommet de leur liste d’ailiers droits. L’athlète de 21 ans a inscrit seulement un but en séries, après avoir connu une saison de 16 buts. Les Bruins le payeront 5,75 millions $ à partir de 2013-14.

Rich Peverley est un autre vétéran qui peut jouer à toutes les positions à l’attaque. Cependant, ses statistiques en 2012-13 (18 points en saison régulière, deux points en séries) ne valent pas les 3,25 millions $ qu’il touche annuellement. Alors les Bruins devront absolument trouver mieux.

Certains espoirs de l’organisation pourraient aussi donner un coup de main, incluant Jordan Caron, Ryan Spooner et Jared Knight.

« Je ne vais pas non plus strictement compter sur eux, a ajouté Chiarelli. Mais ils devront connaître tout un camp d’entraînement pour que je les insère dans la formation de façon permanente. Cela dit, peut-être y aura-t-il un poste d’ouvert lors du camp, ce qui... donnera de la flexibilité aux jeunes joueurs, nous donnera de la flexibilité du côté du ballottage, de la flexibilité aux joueurs qui n’ont pas signé de contrat encore et par rapport aux opportunités de transactions. Alors ça pourrait arriver. Je ne suis pas encore certain. On l’a fait à quelques reprises dans le passé et on pourrait le refaire. »

Un endroit où il ne devrait pas y avoir d’ouverture chez les Bruins, c’est devant le filet, où Tuukka Rask a clairement prouvé qu’il était le gardien no 1 de cette équipe la saison dernière. Rask, qui deviendra joueur autonome avec compensations vendredi, a présenté un pourcentage d’efficacité de ,929 avec une moyenne de buts alloués de 2,00 en saison régulière, avant de faire passer ces chiffres à ,940 et 1,88 en séries.

Rask pourra recevoir des offres provenant d’autres équipes s’il ne s’entend pas avec Boston d’ici vendredi. Les Bruins et Rask pourrait aussi avoir recours à l’arbitrage, mais Chiarelli ne semblait pas trop inquiet d’en venir à une entente avec le gardien de 26 ans.

« Je suis confiant que nous nous entendrons avec Rask bientôt, a-t-il dit. Comme ça j’aurai une idée de l’argent qui me reste et avec lequel je pourrai travailler. »

Lorsqu’interrogé sur ce que « bientôt » signifiait, Chiarelli semblait confiant que Rask n’aura pas à attendre de devenir joueur autonome.

« Je dirais avant [vendredi]. Mais si c’est après, ça me va aussi, a-t-il mentionné. Je sais qu’il deviendrait joueur autonome, mais je reste tout de même confiant. »

Chiarelli a dit qu’il était juste d’assumer qu’il n’allait pas être à la recherche d’un coup de main à la défense, après l’émergence des recrues Dougie Hamilton, Matt Bartkowski et Torey Krug en 2012-13. Il a aussi indiqué qu’il était en contact étroit avec les représentants du gardien auxiliaire Anton Khudobin, que Chiarelli veut voir de retour avec les Bruins. Mais Khudobin pourrait d’abord devoir devenir joueur autonome, pendant que Boston règle les dossiers des autres joueurs.

« On peut quand même s’entendre avec lui même s’il se rend sur le marché, a-t-il évoqué. C’est juste un peu plus risqué. »

Même si les Bruins ne réussissent pas à combler tous les trous à l’aile droite via le marché des joueurs autonomes ou les transactions au cours des prochains jours, plusieurs autres opportunités se présenteront pendant l’été.

Mais tôt ou tard, les Bruins auront un nouveau look à l’aile droite.

« J’espère ne pas être pris de court par le temps, que ce soit des transactions ou... en ce moment nous avons des ailiers droits sur qui on peut compter. Que vous parliez de Tyler, Rich Peverley, Caron, Knight... nous avons des jeunes qui peuvent jouer des deux côtés, a dit Chiarelli. C’est juste que quand tu perds des joueurs du calibre de Horton et Jagr, tu dois essayer de maintenir un certain standard pour continuer à faire partie des meilleurs. Je ne dis pas que les joueurs que j’ai mentionnés ne sont pas dignes de ce standard, mais je dois vraiment regarder toutes mes options. »

 

La LNH sur Facebook