Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Michael McCarron: un géant qui continue de grandir

mercredi 2013-07-03 / 18:52 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Michael McCarron: un géant qui continue de grandir

BROSSARD – Le moins que l’on puisse dire, c’est que Michael McCarron est grand et gros.

Et il est encore plus grand et gros qu’on le pensait car il a déclaré mercredi lors de la première journée du camp de perfectionnement du Canadien de Montréal qu’il mesure 6 pieds 5,5 pouces et pèse 235 livres, un demi-pouce de plus et sept livres de plus que ce qui est inscrit sur la liste des 56 joueurs invités.

En fait, il grandit encore…

« Je pense que je mange l’équivalent de 4500 calories par jour », a-t-il dit en conversant avec les médias après des tests physiques en matinée. « J’aime manger. Je prends six repas par jour – de petites portions. »

Premier choix au repêchage du Canadien (25e au total) et âgé de 18 ans, McCarron a une décision difficile à prendre en vue de la prochaine saison. Le robuste attaquant doit choisir entre les Broncos de l’Université Western Michigan, où il est déjà admis en administration, ou les Knights de London de la Ligue junior de l’Ontario.

« Je dois parler avec la direction pour voir ce qui est mieux pour moi », a précisé McCarron, qui a évolué dans la USHL au sein du programme de développement américain des moins de 18 ans. « Je n’ai pas encore fait un choix et ce sera difficile. »

A-t-il un plan A?

« Pas vraiment », a répondu McCarron, qui portait le dossard no 32 lors du premier entraînement sur glace en fin d’après-midi. « En grandissant en tant qu’Américain, je rêvais de jouer dans les rangs universitaires, mais maintenant que je suis ici, je dois y réfléchir. Pour le moment, je dirais que c’est 50-50. Quel que soit mon choix cependant, je serai gagnant. »

Mercredi matin, McCarron a sondé le terrain auprès du défenseur Jarred Tinordi, qui a évolué avec les Knights avant d’entreprendre sa carrière professionnelle avec les Bulldogs de Hamilton dans la Ligue américaine.

« J’ai eu une longue conversation avec Jarred et il m’a dit combien il avait apprécié son séjour à London, a-t-il révélé. Je ne sais toujours pas ce que je vais faire. L’équipe de l’Université Western Michigan est dirigée par Andy Murray et c’est difficile d’arrêter mon choix. »

McCarron vit en quelque sorte sur un nuage depuis quelques jours. Il avait pris part aux séances d’évaluation du Canadien récemment, mais il ne savait pas vraiment à quoi s’attendre. Il était au septième ciel quand il a été réclamé lors de la séance de repêchage.

« Je ne savais à quel point ils aimaient mon jeu et j’ai réalisé un rêve quand j’ai entendu mon nom, a-t-il confié. C’est plutôt ‘cool’ de me retrouver ici. »

Que veut-il démontrer cette semaine ?

« De la robustesse, a-t-il dit sans hésitation. Mais je veux aussi montrer que j’ai des habiletés. Je ne veux pas être considéré uniquement comme un gars robuste. C’est une partie importante de mon jeu, mais je peux aussi jouer au hockey.

« Je dois travailler pour améliorer ma vitesse comme la plupart des joueurs et je dois aussi travailler pour être plus constant. Il y a des soirs où je joue bien, d’autres où je suis plutôt moyen. Et quand on est ici, il faut être bon tous les soirs. »

McCarron pourrait être mis au défi par des joueurs qui veulent faire leur marque lors du camp de perfectionnement et quand cette possibilité a été évoquée, il s’est dit ravi!

« Si quelqu’un se pose des questions sur ma robustesse, je serai ravi de réagir, a-t-il déclaré. On ne peut pas se battre au hockey universitaire américain. On est expulsé du match. Je suis prêt à tout. »

Mis au courant des commentaires de McCarron, le directeur du développement des joueurs du Canadien, Martin Lapointe, s’est empressé de mettre un bémol sur le tout.

« C’est agréable de voir son intensité et ce qu’il peut faire, a-t-il dit. Mais il n’y a pas de bagarres ici. C’est une famille… »

Fucale: pas nerveux

Premier gardien sélectionné lors du repêchage 2013 de la LNH, Zachary Fucale était impressionné de se retrouver au camp de perfectionnement en voyant autant de « gros noms » parmi les entraîneurs qui sont présents.

« Je vais tenter de profiter au maximum de cette occasion », a-t-il souligné après avoir été choisi en deuxième ronde par le Canadien lors de la séance de repêchage.

Fucale, qui a remporté la Coupe Memorial avec Halifax la saison dernière, a confié que ce n’était que le lendemain du repêchage qu’il avait vraiment réalisé ce qui s’était produit.

« Tout est allé tellement vite », a-t-il dit en expliquant qu’il n’est pas nerveux à l’idée de participer au camp de perfectionnement, auquel prendront part 56 joueurs jusqu’à dimanche au Complexe sportif de Brossard. « Je ne vois pas pourquoi je serais nerveux. Il y a beaucoup de personnes ici pour nous aider. »

 

La LNH sur Facebook