Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Louis Leblanc est d’avis que sa saison difficile n’a été qu’un accident de parcours

mercredi 2013-07-03 / 16:09 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Louis Leblanc est d’avis que sa saison difficile n’a été qu’un accident de parcours

BROSSARD - Louis Leblanc est confiant de pouvoir rebondir après avoir connu une saison difficile et le joueur de centre est convaincu qu’il saura démontrer cette saison qu’il appartient à la Ligue nationale.

« Je veux m’améliorer », a-t-il dit mercredi lors de la première journée du camp de perfectionnement du Canadien, qui se déroulera au Complexe sportif de Brossard jusqu’à dimanche. « La saison dernière a été une saison difficile pour moi. Je suis convaincu que je vais rebondir. »

Blessé à une cheville au début de la saison dernière, Leblanc n’a réussi que 10 buts et huit passes en 62 matchs avec les Bulldogs de Hamilton dans la Ligue américaine.

« J’ai prouvé que je pouvais jouer dans la LNH et ça ne s’est pas déroulé comme je le voulais la saison dernière », a-t-il indiqué.

Peut-on parler d’une régression ?

« Ça arrive à des joueurs, a-t-il mentionné. Ce fut un accident de parcours. Je dois continuer à m’améliorer. »

Choix de première ronde (18e au total) en 2009, Leblanc prend part au camp de perfectionnement du Canadien pour la quatrième fois déjà.

« Je suis un des plus vieux joueurs ici et c’est toujours bon pour continuer à apprendre », a-t-il rappelé.

Quelles sont ses chances cette saison?

« Chaque année, il y a des postes (disponibles) », a-t-il dit.

Rétabli, Leblanc n’a plus aucune séquelle de sa blessure à la cheville.

« Je dois continuer à renforcer le reste de mon corps, a-t-il déclaré. Il faut que je retrouve mon niveau d’intensité. Je suis confiant d’être capable de revenir au niveau où je devrais être. »

S’il y a une chose que Leblanc a apprise la saison dernière, c’est qu’il aurait été préférable pour lui de demander de l’aide plus rapidement.

« Il ne faut pas s’enfermer seul, a-t-il confié. J’aurais dû demander de l’aide plus rapidement. Mais tout allait vite au retour du lock-out. Il importe aussi de garder les choses simples. »

Au camp, Leblanc entend travailler sur sa vitesse d’exécution pour avoir du succès dans la LNH, où tout est plus rapide. À cet égard, il peut compter sur l’appui du directeur du développement des joueurs du Canadien, Martin Lapointe.

« Je pense que tout le monde est capable d’apprendre, a dit Lapointe. Il travaille très fort et les tests (physiques) ont montré qu’il est en bonne forme.

« Sa blessure n’a pas aidé la saison dernière. C’est un excellent joueur de hockey. Il faut qu’il recommence du début et il ne faut pas qu’il pense au passé. »

Beaulieu déterminé

Confiant après avoir joué six matchs avec le Canadien la saison dernière, le défenseur Nathan Beaulieu vise également un poste malgré des problèmes personnels.

« Je suis ici pour jouer au hockey et mon but principal est d’obtenir un poste avec le Canadien », a-t-il affirmé après avoir été questionné sur ses démêlés avec la justice.

Beaulieu fait face à des accusations de voies de faits en raison d’une bagarre survenue à la fin du mois d’avril dans laquelle son père Jacques avait aussi été impliqué. Ce dernier a ensuite été congédié de son poste d’entraîneur du Sting de Sarnia.

« Ma tête est au hockey, a-t-il mentionné. Ce qui est arrivé, c’est une affaire personnelle. C’est tout ce que je peux dire à ce sujet. »

Beaulieu, qui a été choisi en première ronde en 2011 (17e au total) est déterminé à montrer de quel bois il se chauffe.

« Il est important que je fasse de grands pas et c’est une grosse semaine pour moi », a-t-il tranché.

« J’ai goûté à la LNH la saison dernière. Je n’ai que 21 ans. Je pense que je peux faire une ‘déclaration’ cette semaine. Je sais ce qu’il faut pour jouer dans cette ligue. Le fait d’avoir pris part à quelques matchs m’a donné plus de maturité et ça m’a aussi permis d’accélérer mon développement. »

Selon Lapointe, Beaulieu va surmonter ses problèmes personnels.

« Tout le monde traverse des périodes difficiles, a-t-il évoqué. Il est excité de jouer au hockey et il va s’en sortir. Il a eu des bons tests (physiques) ce matin. »

Un total de 56 joueurs ont été invités au camp de perfectionnement du Canadien, dont les huit joueurs sélectionnés par l’équipe lors du repêchage de 2013, incluant Michael McCarron, le choix de première ronde (25e au total) du CH.

Un seul joueur manquait à l’appel lors de la première journée, l’ailier Martin Reway. Il était toutefois en route et devrait être présent jeudi.

La première séance d’entraînement sur glace a eu lieu en fin d’après-midi. Les sessions sur glace se poursuivront tous les jours en matinée avec des matchs simulés en fin de journée. Une rencontre intra-équipe de trois périodes clôturera le camp de perfectionnement, dimanche matin.

Des 56 joueurs invités, plusieurs proviennent de la LHJMQ, ce qui réjouit Lapointe. Il y a une quinzaine de joueurs du Québec.

« C’est important pour le Canadien d’avoir des Québécois au camp, a-t-il noté. Il y en a plus que d’habitude. C’est excellent. On va voir ce qu’ils peuvent faire et les évaluer. »

 

La LNH sur Facebook