Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Le Canadien voulait se grossir avec le repêchage

    lundi 2013-07-01 / 0:00 / LNH.com - Repêchage de la LNH 2013

    Par Arpon Basu - Directeur de la rédaction LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Le Canadien voulait se grossir avec le repêchage

    NEWARK, N.J. – Cela fait maintenant 14 mois depuis que Marc Bergevin a quitté les Blackhawks de Chicago pour devenir le directeur général du Canadien de Montréal et dimanche, il a commencé à donner une autre forme à son équipe, une forme qui ressemble beaucoup plus à son ancienne formation.

    Bergevin et le Canadien ont amorcé le repêchage 2013 de la LNH avec une mission claire, soit d’ajouter du poids, de la robustesse et de l’agressivité à une organisation à qui ces qualités font défaut tant au niveau de la LNH qu’au niveau de sa relève.

    Dès le premier choix, soit la sélection de l’ailier droit de 6 pieds 5 pouces et 228 livres Michael McCarron du Programme de développement de l’Équipe nationale américaine au 25e rang, les intentions des Canadiens ont été étalées au grand jour.

    « Nous avions un message, a admis Bergevin. Le temps le dira, mais nous avions le sentiment que des besoins devaient être comblés et c’est ce que nous avons fait aujourd’hui. »

    Les Blackhawks forment une équipe remplie de talent, mais qui a également utilisé une bonne dose de jeu plus rude pour remporter une deuxième Coupe Stanley en quatre saisons.

    Le Canadien ne peut peut-être pas compter sur le même type de talent de haut niveau qu’ont les Blackhawks, mais leur identité est largement fondée sur les aptitudes et la rapidité.

    L’équilibre entre aptitudes et agressivité fait défaut chez le Canadien depuis quelque temps déjà.

    « Je crois que certains joueurs vous mènent jusqu’aux séries et certains joueurs qui vous transportent pendant les séries, a révélé Bergevin. Nous comptons sur de bons joueurs habiles, mais il y a un endroit où nous avions le sentiment qu’il y avait un besoin à combler, c’est ce que nous avons fait aujourd’hui. »

    En plus de McCarron, le Canadien a sélectionné l’ailier suédois Jacob De La Rose, un joueur de 6 pieds 2 pouces et 190 livres, avec le premier des trois choix de l’équipe en deuxième ronde. Ils ont également ajouté Connor Crisp des Otters d’Erie de la OHL en troisième ronde, un joueur de 19 ans qui mesure 6 pieds 3 pouces et pèse 225 livres; et dont la mission assignée était de protéger le jeune phénomène Connor McDavid.

    « Je pense que c’est la raison qui fait qu’ils m’ont repêché, a dit McCarron. Ils ont besoin de poids, d’agressivité, je pense que je peux leur apporter ces choses. »

    Lorsqu’on lui a demandé de se comparer à un joueur de la LNH, McCarron n’a pas hésité avant de choisir l’ailier de puissance Milan Lucic, des Bruins de Boston, comme modèle.

    « Je sens que je peux évoluer sur la quatrième ligne ou sur le premier trio et connaître du succès, a dit McCarron. Je peux frapper et foncer sur une quatrième unité ou je peux essayer de créer des opportunités de marquer sur un premier trio à chaque présence. C’est celui que je tente d’imiter. »

    Le directeur du recrutement amateur chez les Canadiens, Trevor Timmins, avait le même son de cloche.

    « On ne devrait pas comparer les joueurs, a dit Timmins. Mais il est fait dans ce moule. »

    Un autre besoin qu’a comblé l’organisation du Canadien dimanche était la profondeur au poste de gardien de but et il l’a fait ne repêchant un produit local de la LHJMQ, Zachary Fucale, des Mooseheads d’Halifax, le gardien le mieux classé de tout le repêchage.

    Le Canadien a sélectionné Fucale au 36e échelon et Bergevin n’aurait pu être plus heureux, comme le trahissait le large sourire accroché à son visage lorsque questionné à propos du fait qu’il avait obtenu le gardien à ce rang de sélection.

    « J’ai été surpris et heureux de voir qu’il était toujours disponible, a dit Bergevin. Il était le premier gardien à sortir et on dit souvent que lorsque le premier sort, tous les autres suivent. Nous l’avions dans notre mire, nous avons vu l’occasion se présenter et nous l’avons fait. »

    Le Canadien semble fixé devant le filet avec Carey Price sous contrat pour cinq autres saisons à un salaire de 6,5 millions $ par an. Mais lorsque Price a été sélectionné au cinquième échelon du repêchage 2005 de la LNH, le Canadien comptait alors sur Jose Theodore, qui semblait bien en selle devant le but.

    Lorsqu’on parle de gardiens de but, les choses peuvent changer dans leur courbe de développement qui est plus longue.

    Toutefois, Bergevin a affirmé qu’en aucun cas cela n’était un message dirigé à l’endroit de Price.

    « Pas du tout, a dit Bergevin. Nous n’avons pas de gardien émergent et il y a longtemps que nous en avions repêché un. Nous avons essayé l’an dernier et cela n’a pas fonctionné. »

    Fucale pouvait compter sur la présence d’une cinquantaine de membres de sa famille dans les estrades en vue du repêchage et son père a eu une réaction vive lorsque son fils a été choisi par Montréal, ce qui a donné lieu à un bon moment de télévision.

    « Lorsque vous grandissez à Montréal, votre rêve est de revêtir ce chandail, a dit Fucale. Le fait de le mettre aujourd’hui est un moment que je me souviendrai pour le reste de ma vie ! »