Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    Nathan MacKinnon fier d’être le premier choix

    dimanche 2013-06-30 / 19:29 / LNH.com - Repêchage de la LNH 2013

    Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Nathan MacKinnon fier d’être le premier choix

    NEWARK, N.J. – Le vice-président exécutif des opérations hockey de l’Avalanche du Colorado Joe Sakic a respecté sa parole.

    L’Avalanche a choisi dimanche le joueur de centre Nathan MacKinnon des Mooseheads de Halifax de la Ligue Junior Majeure du Québec avec le premier choix du repêchage 2013 de la LNH au Prudential Center.

    Quand l’entraîneur-chef de l’Avalanche Patrick Roy a fait l’annonce, le droitier de 6 pieds, 182 livres, s’est tourné vers son père pour lui donner l’accolade.

    « Je pense que je l’ai serré dans mes bras à quelques reprises, a dit MacKinnon à LNH.com. C’était un moment incroyable et c’est encore irréel. J’ai travaillé toute ma vie pour être réclamé au repêchage. C’est arrivé rapidement et c’est un grand moment de fierté. »

    On a demandé à MacKinnon s’il était familier avec le système de Roy en tant qu’entraîneur. Roy a cumulé les postes d’entraîneur et de directeur général des Remparts de Québec dans la LHJMQ loirs des huit dernières saisons avant de devenir l’entraîneur-chef de l’Avalanche le 23 mai.

    « J’ai une bonne idée, a dit MacKinnon. Je connais très bien ses systèmes de jeu, en ayant fait l’étude en jouant contre lui lors des séries éliminatoires à Halifax. On avait beaucoup de vidéos sur leur équipe. Je ne sais pas s’ils seront les mêmes, mais je connais leur style. C’est un compétiteur et sa volonté de gagner passe avant tout. Je suis emballé à l’idée de jouer avec lui. »

    MacKinnon, 18 ans, était surpris d’apprendre que le dernier joueur de la LHJMQ à avoir été le premier choix du repêchage de la LNH était Sidney Crosby de l’Océanic de Rimouski, qui avait été réclamé par les Penguins de Pittsburgh en 2005.

    « C’est ”cool”, a dit MacKinnon. Je n’avais pas réalisé ça. De toute évidence, la LHJMQ a fait beaucoup de chemin lors des dernières années avec trois conquêtes de suite de la Coupe Memorial (Halifax en 2013, Cataractes de Shawinigan en 2012 et Sea Dogs de Saint John en 2011). C’est vraiment une ligue forte. »

    En plus de son père, la mère de MacKinnon, Kathy, et sa sœur aînée, Sarah, assistaient à la séance de repêchage, dimanche.

    Lors des semaines menant au repêchage, Sakic et son personnel ont été constants dans leur estimation des quatre meilleurs joueurs disponibles cette année, incluant MacKinnon, le défenseur Seth Jones, des Winterhawks de Portland, l’attaquant Jonathan Drouin, des Mooseheads de Halifax, et le joueur de centre finlandais Aleksander Barkov.

    « Quand vous avez su quel joueur Colorado avait choisi, c’est alors qu’on l’a appris, a dit MacKinnon. Ils n’avaient pas dit devant moi qu’ils allaient me choisir. De toute évidence, j’étais plus nerveux que je pensais l’être avant le repêchage. »

    Même si Jones était classé no 1 parmi les patineurs nord-américains admissibles sur la liste du Bureau central de dépistage de la LNH, l’Avalanche est resté ferme dans sa volonté d’ajouter un joueur de centre exceptionnellement doué à son groupe de joueurs prometteurs. Jones a été réclamé au quatrième rang par les Predators de Nashville. Les Panthers de la Floride ont opté pour Barkov au deuxième rang et le Lightning de Tampa Bay a réclamé Drouin au troisième rang.

    « Quand on regarde jouer Nathan, on voit qu’il est un joueur vraiment talentueux et que c’est aussi un patineur puissant, a expliqué Sakic. Il peut étaler son talent mais il aime aussi se diriger au filet. Il se rend dans les endroits difficiles. C’est tout simplement un joueur formidable.»

    Ce fut certainement une grande année pour MacKinnon, qui était classé no 2 sur la liste du Bureau central de dépistage de la LNH parmi les patineurs nord-américains. Il a terminé la saison régulière avec 32 buts, 75 points et un différentiel de plus-40 en 44 matchs. En 17 matchs lors des séries éliminatoires, il a réussi 11 buts et 33 points pour aider Halifax à remporter la Coupe du Président. Il a ensuite remporté le Trophée Stafford Smythe remis au joueur par excellence lors du tournoi de la Coupe Memoriial après avoir amassé sept buts et 13 points en quatre matchs.

    En deux matchs contre les Winterhawks de Portland – et Jones – lors du tournoi de la Coupe Memorial, MacKinnon a totalisé six buts et neuf points.

    « Nous comprenons et nous croyons que Seth sera aussi un bon joueur, un très bon défenseur dans cette ligue, a dit Sakic. Nous avons eu des discussions à l’interne. Quand nous avons le premier choix, nous voulons être capables de choisir celui qui sera le meilleur joueur. C’est pourquoi nous avons pris cette décision.»

    MacKinnon est originaire de Cole Harbour en Nouvelle-Ecosse, le même domicile que Crosby. De plus, quand MacKinnon a eu 14 ans, il a quitté la maison pour jouer à l’école secondaire Shattuck-St. Mary's (Minnesota), où Crosby a aussi passé quelques années. Au printemps de 2011, MacKinnon a été le premier choix au repêchage de la LHJMQ, là où Crosby avait joué huit ans plus tôt.

    Que pense Sakic que MacKinnon soit comparé à Crosby, le gagnant du trophée Hart en 2007 et choisi à quatre reprises dans l’équipe d’étoiles de la LNH ?

    « Nathan est passé par là assez souvent jusqu’à maintenant et il a profité de chaque occasion, a-t-il souligné. Ce qu’on aime de lui, c’est qu’il est élève son jeu à un autre niveau quand l’occasion se présente. »

    Suivez Mike Morreale sur Twitter à: @mikemorrealeNHL