Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Jonathan Drouin on ne peut plus comblé d'être choisi par le Lightning

    dimanche 2013-06-30 / 17:06 / LNH.com - Repêchage de la LNH 2013

    La Presse Canadienne

    Partagez avec vos amis


    Jonathan Drouin on ne peut plus comblé d'être choisi par le Lightning

    NEWARK, N.J. - Jonathan Drouin n'est pas le plus démonstratif, ni le plus volubile, mais on voyait bien qu'il ne pouvait pas être plus heureux, dimanche. Son souhait s'est réalisé: le Lightning de Tampa Bay l'a réclamé au troisième rang de la séance de repêchage de la LNH.

    L'attaquant des Mooseheads de Halifax parlait déjà comme s'il était un membre de l'équipe, affirmant qu'il avait hâte de rencontrer ses nouveaux coéquipiers.

    Vendredi, Drouin s'était dit prêt à chausser les patins de Vincent Lecavalier, dont le contrat venait d'être racheté par l'équipe, et il rêvait déjà à la possibilité d'alimenter de passes l'as marqueur Steven Stamkos.

    En soirée, il avait de nouveau rencontré les dirigeants du Lightning. On ne l'avait assuré de rien, mais il avait davantage le sentiment qu'on le choisirait.

    Drouin a dit que c'est un bel honneur d'être le premier Québécois sélectionné et qu'il n'oubliera pas de sitôt la journée, plus belle encore qu'il avait imaginée.

    Il était heureux pour son coéquipier des Mooseheads de Halifax, Nathan MacKinnon, qui a été le tout premier choix de la séance. Il avait déjà hâte de croiser le fer avec l'Avalanche du Colorado, la saison prochaine.

    Auteur d'une fiche de 105 points en 49 matchs cette saison, Drouin, qui mesure cinq pieds, 11 pouces et qui pèse 192 livres, est un fabricant de jeux extraordinaire. Plusieurs recruteurs disent qu'il leur rappelle Joe Sakic au même âge. D'autres avancent le nom de Steve Yzerman, directeur général du Lightning. Le hockeyeur natif de Sainte-Agathe-des-Monts trouve les comparaisons flatteuses, mais quelque peu exagérées. Il a dit qu'on pourrait porter un meilleur jugement dans 20 ans.

    Morin 11e

    Repêché au 11e rang, le défenseur Samuel Morin de l'Océanic de Rimouski était tout autant heureux de se retrouver chez les Flyers de Philadelphie.

    Émule de Chris Pronger, les Flyers voyaient le géant de six pieds et six pouces dans leur soupe, et son conseiller Pat Brisson lui avait vendu la mèche.

    Morin, de Saint-Henri-de-Lévis, s'est dit ravi d'avoir la chance de côtoyer Pronger, son idole maintenant à la retraite.

    Classé 23e espoir nord-américain, il n'était pas surpris tant que ça de sortir en 11e position, en raison de tous les efforts qu'il a faits au cours de la dernière année.