Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    Le Finlandais Aleksander Barkov se dit prêt à jouer dans la LNH

    vendredi 2013-06-28 / 19:06 / LNH.com - Repêchage de la LNH 2013

    La Presse Canadienne

    Partagez avec vos amis


    Le Finlandais Aleksander Barkov se dit prêt à jouer dans la LNH

    NEW YORK - Aleksander Barkov, l'espoir européen numéro un en vue du repêchage de dimanche, détonnait par rapport aux autres espoirs que la LNH avait regroupés, vendredi midi, avec sa carrure et son regard sévère. Se tenant debout, droit comme un chêne, les mains dans les poches, on aurait dit un homme parmi un groupe d'adolescents.

    C'est que Barkov, un joueur de centre qui mesure six pieds deux pouces et qui pèse 200 livres, joue déjà dans la cour des grands. Il s'est mesuré à des hommes au cours des deux dernières saisons, dans la Ligue élite de son pays natal — la Finlande. Il a porté les couleurs du Tappara de Tampere, avec lequel il a amassé 48 points (21 buts) en 53 matchs, la saison dernière.

    «Je pense être prêt à jouer dans la Ligue nationale, après avoir joué pendant deux ans contre des hommes, a déclaré Barkov, né de parents russes. Le seul aspect que je dois améliorer, c'est mon coup de patins. Je ne suis pas un bon patineur, je suis très lent», a-t-il ajouté, en restant de marbre.

    Son manque de vitesse ne doit pas être une si grande lacune parce que des observateurs soutiennent qu'il pourrait s'immiscer dans le trio de tête — entre Seth Jones, Nathan MacKinnon et Jonathan Drouin. Certains le voient même comme le meilleur espoir de la moisson 2013.

    Barkov se décrit comme un joueur de centre qui peut tirer son épingle du jeu tant à l'attaque qu'en défense. Sa force physique est sa principale qualité. Composer avec l'aspect robustesse ne représente pas un problème dans son cas, vous l'aurez deviné. Il possède des mains habiles et un puissant tir des poignets. Il est le type de gros joueur de centre qui fait saliver tous les dirigeants d'équipes. Au jeu des comparaisons, on évoque parfois le nom de Ryan Getzlaf, des Ducks d'Anaheim.

    «Jouer dans la Ligue nationale a toujours été mon rêve. C'est maintenant le principal objectif de ma vie.»

    En Finlande, l'ancien hockeyeur de la LNH, Ville Nieminen, a pris Barkov sous son aile. Nieminen est un ami de la famille, ayant déjà joué en compagnie du père de Barkov dans les rangs professionnels. Cette saison, il a eu l'occasion de jouer avec le fils, coiffant le rejeton de deux points chez les marqueurs de l'équipe.

    «Il possède tous les atouts pour réussir», a commenté Nieminen, ancien choix de troisième tour de l'Avalache du Colorado en 1997 (78e au total) qui a un bagage de 385 matchs dans la LNH. C'est un travailleur acharné qui ne ménage aucun effort à l'entraînement, sur la glace et à l'extérieur. Tant mieux si je peux lui donner un coup de main, il le mérite.»

    Barkov a vu sa saison prendre fin en séries éliminatoires en raison d'une blessure à une épaule qui a nécessité une opération.