Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le DG des Blackhawks Stan Bowman retourne au travail

vendredi 2013-06-28 / 0:35 / LNH.com - Nouvelles

Par Brian Hedger - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Le DG des Blackhawks Stan Bowman retourne au travail

CHICAGO – Le directeur général des Blackhawks de Chicago Stan Bowman a souri quand on lui a demandé d’expliquer comment son équipe a pu foudroyer les Bruins de Boston avec deux buts en 17 secondes dans les dernières minutes du sixième match de la finale de la Coupe Stanley. Cette soudaine explosion a permis aux Blackhawks de remporter un deuxième titre en 36 mois.

« On a travaillé sans relâche », a-t-il répondu jeudi au United Center, trois jours après la remontée historique des Hawks. « J’ai déjà mentionné à quelques occasions que c’était ce qui décrivait le mieux notre équipe. On a été tenace pendant toute l’année et ç’a commencé avec notre séquence [de 24 parties sans défaite en temps réglementaire].

« On allait toujours de l’avant. On ne prenait jamais vraiment le temps de réfléchir à ce qu’on avait accompli ou de s’asseoir sur nos lauriers. On regardait toujours vers l’avenir… J’ai trouvé que c’était la conclusion rêvée pour une saison fabuleuse. »

En effet, mais la direction des Blackhawks n’aura pas le temps de savourer ses succès longtemps. Le repêchage de dimanche à Newark, au New Jersey (15 h HE; NBCSN, TSN), approche à grands pas et la saison des agents libres se mettra en branle cinq jours plus tard.

La tâche prioritaire pour Bowman sera probablement de négocier une nouvelle entente avec l’attaquant de 27 ans Bryan Bickell, qui pourra se prévaloir de son statut de joueur autonome sans compensation. Cinq autres joueurs sont dans la même situation : le gardien substitut Ray Emery, les attaquants Viktor Stalberg, Michal Handzus et Jamal Mayers et le défenseur Michal Rozsival. De plus, le défenseur de 22 ans Nick Leddy et le centre de 23 ans Marcus Kruger seront agents libres avec compensation.

Avec la baisse d’environ 6 millions de dollars du plafond salarial de la LNH provoquée par la signature de la nouvelle convention collective, Bowman aura d’importantes décisions à prendre. Cependant, il affirme que la situation est différente de celle de 2010, alors que Chicago avait dû se départir de plusieurs joueurs pour respecter le plafond salarial après sa conquête de la Coupe Stanley.

« On en a parlé dans les derniers jours et on avait défini nos plans depuis longtemps, a révélé Bowman. On va faire quelques changements, mais ça ne sera pas comme la dernière fois.

« On n’a pas encore tout déterminé, mais on a une bonne idée de ce qu’on veut faire. »

La marge de manœuvre financière des Blackhawks sous le plafond sera d’environ 8 millions de dollars à la suite du rachat des contrats du défenseur Steve Montador et de l’attaquant Rostislav Olesz annoncé jeudi par Bowman. La plus grosse décision consiste à déterminer s’il faut garder Bickell, qui obtiendra sûrement une belle augmentation de salaire, peu importe où il aboutira.

Après avoir accepté un contrat de trois ans d’une valeur de 600 000 dollars par saison après la conquête de la Coupe Stanley de 2010 de Chicago, l’ailier gauche Bickell s’attendait sûrement à toucher une importante augmentation salariale avec ses 9 buts et 14 assistances en 48 matchs sur le troisième trio. Puis, en ajoutant 9 buts et 8 aides pendant les séries éliminatoires, Bickell a probablement fait grimper davantage sa valeur. Reste maintenant à savoir si les Blackhawks sont prêts à payer.

Est-ce que Bickell, qui a disputé presque toutes les deux dernières rondes des séries sur les deux premiers trios et qui a joué en finale malgré une entorse au genou droit, est prêt à accorder un rabais aux Blackhawks?

« Tout à fait, a-t-il dit. C’est une excellente équipe. On a gagné deux coupes en quatre ans et on en gagnera encore plusieurs autres. On compte sur un très bon noyau. Ça commence derrière le banc, puis au niveau de la direction et ensuite avec les joueurs. C’est formidable d’en faire partie. »

D’autres organisations pourraient soumettre des offres plus alléchantes que celle des Blackhawks, mais selon Bickell, il n’y a pas que l’argent qui compte.

« Il faut faire ce qu’il faut pour être heureux, a-t-il ajouté. Il y a beaucoup de bonnes équipes dans la ligue, mais il y a plusieurs endroits où je n’aurais pas autant de plaisir qu’ici. C’est une ville superbe. J’aime cet endroit. J’ai été repêché par cette organisation. C’est devenu ma deuxième maison. On va négocier en espérant que tout ira pour le mieux. »

Bowman demeure optimiste et croit qu’une entente est possible.

« Nous sommes heureux pour lui et nous voulons le garder avec nous, a déclaré Bowman. Il s’agit de bien placer toutes les pièces du casse-tête pour trouver une solution, mais je crois qu’il veut rester ici. Il l’a dit publiquement et on veut qu’il revienne. Donc, on va faire tout ce qu’on peut pour que ça marche. »

Il faudra ensuite s’attarder au sort d’Emery, qui a présenté un dossier de 17-1-0 en partageant la tâche devant le filet avec Corey Crawford pendant presque toute la campagne. Or, Emery s’est blessé en fin de saison et il n’a pas joué pendant les séries. Crawford a disputé seul tous les 23 matchs des séries éliminatoires.

Bowman a embauché l’espoir Antti Raanta, un gardien finlandais de 24 ans. Selon Capgeek.com, son contrat d’un an pourrait lui rapporter 1,4 million de dollars s’il gagne le poste de gardien auxiliaire. Toutefois, Bowman a précisé que rien n’était joué et Emery a gardé la porte ouverte à un éventuel retour à Chicago.

« J’aimerais rester ici, a-t-il admis. On verra ce qui se passera. On verra ce que souhaite Chicago et comment ils joueront leurs cartes, mais j’aimerais bien rester ici. »

La période d’embauche des joueurs autonomes commencera le 5 juillet et l’attaquant Marian Hossa sait que la formation championne perdra des éléments d’ici l’automne prochain.

« Comme toutes les années, on perdra sûrement des joueurs, mais je ne pense pas que ce sera comme en 2010, quand plusieurs joueurs étaient partis, a-t-il conclu. Je crois qu’on va trouver le moyen de conserver le plus de morceaux possible. »

 

La LNH sur Facebook