Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Un aperçu des besoins des équipes au repêchage par position

    vendredi 2013-06-28 / 11:56 / LNH.com - Repêchage de la LNH 2013

    Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Un aperçu des besoins des équipes au repêchage par position

    Les 30 équipes de la LNH débarqueront au repêchage 2013 dimanche avec des listes d’espoirs différentes et des objectifs différents.

    Chacune aura un plan de match afin d’améliorer son alignement, dans un avenir rapproché ou d’ici quelques années.

    Des transactions seront conclues, des surprises surviendront et toutes sortes de tractations se dérouleront au fur et à mesure que la journée progressera. Voici toutefois un survol de chaque formation, afin de dresser un portrait de ce qu’elles pourraient tenter d’obtenir lorsqu’elles se retrouveront sur la surface de jeu du Prudential Center pour le repêchage 2013 de la LNH dimanche (15 h 00 HE; RDS, TSN, NBCSN) :

    Ducks d’Anaheim : Les Ducks ont fait du bon travail au cours des dernières années pour ajouter plusieurs jeunes attaquants de talent à leur organisation, comme Kyle Palmieri, Emerson Etem, Devante-Smith Pelly, Rickard Rakell et Peter Holland. Mais comme le nom de Bobby Ryan semble toujours être présent dans les rumeurs de transaction, les Ducks pourraient tenter de repêcher un autre attaquant talentueux avec leur choix de première ronde, le 26e au total.

    Les Ducks possèdent cinq choix, un dans chacune des trois premières rondes, ainsi qu’un choix de cinquième ronde et un de sixième, et il se pourrait qu’ils tentent d’ajouter de la profondeur à leur défensive à l’aide d’au moins une de ces sélections.

    Bruins de Boston : Les Bruins ont échangé leur choix de première ronde (le 29e au total) aux Stars de Dallas dans le cadre de la transaction de Jaromir Jagr, mais ils détiennent cependant un choix dans toutes les autres rondes.

    La situation des Bruins, qui viennent de participer à une deuxième finale de la Coupe Stanley en trois ans, est enviable. Dougie Hamilton, le 9e choix au total de l’encan 2011, a connu une très bonne saison recrue, même s’il a été régulièrement laissé de côté en séries éliminatoires. Il serait toutefois possible que les Bruins cherchent à mettre la main sur quelques espoirs à la ligne bleue avec quelques-unes de leurs six sélections.

    Sabres de Buffalo : Les Sabres abordent le repêchage à la recherche non seulement de renfort offensif sur leurs deuxième, troisième et quatrième trios, mais aussi à la ligne bleue. Les défenseurs des Sabres n’ont marqué qu’à 15 reprises en 2012-13, et cinq de ces buts ont été l’œuvre du vétéran Christian Ehrhoff. Les Sabres ont toutefois la chance de pouvoir ajouter d’excellents espoirs à leur formation avec dix sélections réparties sur les sept rondes du repêchage.

    Buffalo possède deux choix en première ronde, les 8e et 16e sélections, ce dernier choix ayant été acquis dans la transaction qui a envoyé Jason Pominville au Wild du Minnesota. Les Sabres détiennent aussi deux choix en deuxième ronde et un en troisième ronde, ce qui leur donne un total de cinq choix parmi les 69 premiers.

    Le directeur général des Sabres Darcy Regier voudra ajouter de jeunes joueurs talentueux à un groupe déjà en place composé de Johan Larsson, Joel Armia, Zemgus Girgensons, Mikhail Grigorenko et Mark Pysyk.

    Flames de Calgary : Avec trois choix de première ronde, et un total de huit sélections, le directeur général des Flames Jay Feaster a déclaré : « L’importance de ce repêchage n’échappe pas à cette organisation, et certainement pas à l’état-major ».

    Les Flames ont des besoins à toutes les positions, puisque les échanges de Jarome Iginla et de Jay Bouwmeester, ainsi que la possible retraite du gardien Miikka Kiprusoff, ont créé de grands vides. Feaster a indiqué qu’il chercherait à améliorer son rang au repêchage, lui qui parlera au 6e rang, mais il pourrait conserver sa place et espérer repêcher des joueurs de qualité avec ses nombreux choix.

    Hurricanes de la Caroline : Les Hurricanes, qui ont terminé dans le dernier tiers de la ligue au chapitre des buts alloués par rencontre au cours des cinq dernières campagnes, vont certainement tenter de renforcer leur défensive avec au moins un de leurs cinq choix, y compris avec la cinquième sélection au total en première ronde.

    Ajouter de la profondeur à la position de centre pourrait aussi être une option attrayante, alors que la Caroline possède aussi des choix en deuxième, troisième, cinquième et sixième ronde.

    Blackhawks de Chicago : Lorsqu'une équipe remporte la Coupe Stanley, il arrive qu'elle doive se contenter de choix tardifs ou qu'elle ne possède que très peu de choix au repêchage au cours des années qui suivent. Les Blackhawks sont aux prises avec ces deux problèmes, eux qui repêcheront au 30e rang en première ronde, et leur sélection suivante n’aura lieu qu’en quatrième ronde. En effet, les Hawks ont échangé leurs choix de deuxième et de troisième ronde aux Jets de Winnipeg afin de pouvoir mettre la main sur le défenseur Johnny Oduya à la date limite des transactions en 2012.

    Cependant, comme le repêchage de cette année est réputé pour sa profondeur, il est fort possible que les Blackhawks sélectionnent un joueur de qualité au 30e rang. La cohorte de cette année compte plusieurs centres et défenseurs de talent, soit deux positions où les Blackhawks pourraient avoir besoin d’aide d’ici trois à cinq ans. Comme les Hawks n'ont pas besoin de renfort dans l'immédiat, la pression sera moindre sur les jeunes qu'ils sélectionneront cette année.

    Avalanche du Colorado : L’Avalanche a mis fin au suspense en annonçant pratiquement que le centre des Mooseheads d’Halifax Nathan MacKinnon serait leur choix au tout premier rang du repêchage. Bien que le talent de MacKinnon soit indéniable, l’Avalanche a bien d’autres lacunes à combler, et elle disposera de plusieurs chance d’y parvenir.

    Le Colorado détient le deuxième choix de toutes les rondes subséquentes, et au moins un de ces choix servira à améliorer leur défensive, qui a alloué plus de trois buts par rencontre en saison régulière en 2012-13, alors qu’un seul de leurs défenseurs est parvenu à trouver le fond du filet adverse.

    Blue Jackets de Columbus : À sa première saison à la barre des Blue Jackets, le directeur général Jarmo Kekalainen se trouve dans une excellente situation alors qu’il détient trois choix en première ronde (14e, 19e et 27e), ainsi que quatre sélections parmi les 44 premières. Comme Kekalainen l’a expliqué au LNH.com à la séance d’évaluation de la condition physique (Combine), il est prêt à explorer toutes les possibilités.

    « Nous allons garder toutes les portes ouvertes, et nous serons ouverts à toutes les discussions, a-t-il déclaré. J’ai déjà dit que j’étais prêt à échanger l’un de ces choix pour obtenir du renfort immédiat pour notre équipe… Nous pourrions autant améliorer notre rang de sélection que descendre, mais au bout du compte, cela dépendra des joueurs qui seront disponibles lorsque viendra notre tour de parler. »

    Stars de Dallas: Le nouveau DG Jim Nill a été en charge du repêchage pour les Red Wings de Détroit pendant la majeure partie des deux dernières décennies, et il tentera maintenant de faire profiter aux Stars de toute son expérience et de son jugement. Au grand plaisir des partisans de Dallas, il sera bien outillé avec deux choix de première ronde, cinq choix parmi les 68 premiers et neuf sélections au total.

    « Nous détenons quatre des 54 premiers choix », a récemment confié Nill au LNH.com. « Cela nous donnera la chance de mettre le grappin sur quatre très bons joueurs, tout en nous donnant des munitions pour bouger au repêchage, que ce soit pour améliorer notre rang de sélection ou pour descendre de quelques rangs. Cela nous procure beaucoup de flexibilité. »

    Red Wings de Detroit : Les Red Wings possèdent un choix dans chacune des sept rondes, dont le 18e de la toute première. Ils ont pu bénéficier de l’apport de plusieurs jeunes joueurs cette saison, notamment Gustav Nyquist et Joakim Andersson, et d’autres seront prêts à aider l’équipe sous peu.

    Detroit pourrait chercher à ajouter de la profondeur à sa brigade défensive, mais les Wings pourraient très bien se contenter de repêcher le meilleur joueur disponible, peu importe sa position.

    Oilers d’Edmonton : Le DG des Oilers Craig MacTavish a déclaré qu’il aimerait ajouter de la robustesse à son noyau de jeunes joueurs. Reste maintenant à voir comment il va y parvenir. En plus du septième choix de la première ronde, les Oilers détiennent aussi les 37e et 56e choix au total.

    Ces sélections procurent quelques options à MacTavish, mais ce dernier a déjà annoncé que se départir du septième choix au total ne fait pas partie de celles-ci. « J’ai reçu plusieurs offres pour notre choix, a-t-il expliqué aux journalistes, mais aucune de celles-ci n’est passée près de m’intéresser. »

    Panthers de la Floride : Les Panthers ont réussi à accumuler un bon nombre de choix au prochain repêchage, dont cinq sélections parmi les 98 premières. En plus du deuxième choix de la première ronde, les Panthers parleront en premier au deuxième tour, en plus de détenir trois choix en quatrième ronde.

    Le DG Dale Tallon a avoué au LNH.com qu’il compte sélectionner au deuxième rang un joueur qui aura un impact immédiat dans la LNH. Comme son équipe compte sur un solide groupe de jeunes attaquants dans son réseau de filiales, Tallon pourrait chercher à ajouter de la profondeur à la ligne bleue dimanche.

    Kings de Los Angeles : Les Kings n’ont plus leur choix de première ronde, le 27e choix appartenant maintenant à Columbus en raison de l’échange de Jeff Carter, mais ils ont conservé toutes leurs sélections dans les autres rondes : ils choisiront un total de dix joueurs, dont un en deuxième ronde, un en troisième ronde, et trois en quatrième ronde.

    Ce nombre élevé de choix pourrait permettre au DG Dean Lombardi d’être créatif, et peut-être même de récupérer un choix de première ronde. Comme quelques-uns de ses défenseurs commencent à se faire vieux, il pourrait être tenté d’insuffler de la profondeur et de la jeunesse à sa brigade défensive.

    Wild du Minnesota : Le Wild a échangé son premier choix, le 16e au total, aux Sabres de Buffalo dans le cadre de la transaction qui a permis à Jason Pominville de se greffer à l’équipe, et le Minnesota ne prendra donc la parole qu’au 46e rang. Mais avec un total de huit sélections, dont deux en troisième ronde, le DG Chuck Fletcher sera occupé dimanche.

    Ce dernier pourrait souhaiter dénicher un gardien d’avenir tôt dans la journée, puisque leur meilleur espoir à cette position, Matt Hackett, a aussi pris le chemin de Buffalo en retour de Pominville.

    Canadien de Montréal : Avec six choix au cours des trois premières rondes, le DG du Canadien Marc Bergevin et son personnel auront la chance de continuer à bâtir sur les progrès effectués la saison dernière.

    Bergevin a déclaré aux journalistes qu’il n’avait écarté aucune option par rapport à ce qu’il compte faire de ses sélections. « Il se peut que nous repêchions six fois, comme nous pourrions le faire quatre ou huit fois. Tout est possible. Nous allons discuter avec les autres équipes afin d’améliorer notre rang de sélection ou de procéder à un échange, mais je crois que les négociations commenceront véritablement deux jours avant le repêchage. »

    Predators de Nashville : Avec dix choix, les Predators se retrouvent ex aequo au premier rang à ce chapitre au prochain encan, et ils disposeront d’un choix de première ronde pour la première fois depuis 2010. En plus du 4e choix au total, leur rang de sélection le plus élevé depuis le premier repêchage auquel l’organisation a pris part en 1998, Nashville procédera à une sélection en troisième ronde, trois en quatrième ronde et deux en cinquième.

    L’objectif premier sera d’ajouter du punch à l’attaque. En effet, les Predators ont terminé la saison 2012-13 au 29e rang des buts marqués par rencontre, et ils ne comptent que sur un seul marqueur régulier de 20 buts en Patric Hornqvist. Ils utiliseront certainement leur premier choix pour sélectionner un excellent espoir offensif, mais comme la cohorte de cette année regorge de bons joueurs de centre, les Predators pourraient renflouer leurs filiales à cette position.

    Devils du New Jersey : Avec seulement quatre sélections dimanche, soit un choix en première, deuxième, quatrième et sixième ronde, les Devils, qui sont les hôtes de ce repêchage, devraient connaître une journée tranquille.

    Comme Zach Parisé a quitté l’équipe l’été dernier, et que le joueur autonome David Clarkson pourrait l’imiter cet été, les Devils pourraient vouloir regarnir leur attaque, notamment à l’aide du neuvième choix au total. Cependant, le dépisteur-chef de l’équipe David Conte a mentionné au LNH.com que les Devils tenteront de mettre la main sur : « le meilleur joueur qui sera disponible à chacun de nos choix. »

    Islanders de New York : Que feront les Islanders à la suite de leur première apparition en séries éliminatoires depuis 2007? Ils détiennent six choix dimanche, dont le 15e de la première ronde.

    Les Islanders ont sélectionné un défenseur avec chacun de leurs sept choix au repêchage de 2012, et le joyau de cette cuvée est l’excellent Griffin Reinhart, choisi au quatrième rang et qui pourrait être prêt à évoluer dans la LNH en 2013-14. Les jeunes joueurs de centre Ryan Strome et Brock Nelson pourraient aussi être en mesure de faire le saut, ce qui fait que les Islanders pourraient être tentés de se renflouer sur les ailes.

    Rangers de New York : Les Rangers détiennent cinq sélections, mais ils ne parleront pas avant la troisième ronde, au cours de laquelle ils choisiront trois espoirs.

    Avec Derek Stepan, Derick Brassard et J.T. Miller, les Rangers possèdent trois bons jeunes joueurs de centre autour desquels ils peuvent bâtir. La priorité de l’équipe devrait d’ajouter des ailiers talentueux.

    Sénateurs d’Ottawa : Le premier des sept choix des Sénateurs sera le 17e au total, mais le directeur général Bryan Murray a déjà déclaré qu’il aimerait que cette situation change, en indiquant aux journalistes cette semaine qu’il aimerait parler parmi les dix premiers.

    Tim Murray, l’assistant du DG, a mentionné que si l’équipe ne parvenait pas à améliorer son rang de sélection, elle conserverait vraisemblablement son choix et s’en servirait probablement pour repêcher un attaquant. « Si on se fie au passé, il est difficile de dénicher un défenseur dominant à ce rang, a-t-il souligné. Je laisserai [les médias] en tirer leurs propres conclusions. Les probabilités sont fortes que nous repêchions un attaquant, mais peut-être qu’un défenseur pourrait glisser jusqu’à nous. »

    Flyers de Philadelphia : Il y a dix ans, les Flyers détenaient le 11e choix au total du repêchage de la LNH de 2003, et ils en ont profité pour sélectionner le franc-tireur étoile Jeff Carter. Les Flyers parleront encore une fois au 11e rang dimanche, mais leur principal besoin se situe ailleurs, soit à la défense.

    Le directeur général Paul Holmgren a peut-être légèrement ouvert son jeu en déclarant que le défenseur finlandais Rasmus Ristolainen était peut-être « le défenseur le plus prêt à évoluer [dans la LNH] » après l’espoir numéro un, Seth Jones.

    Coyotes de Phoenix : Avec quatre sélections parmi les 73 premières, un choix en première et deuxième ronde ainsi que deux choix en troisième ronde, le DG de Phoenix Don Maloney a la chance d’ajouter quelques jeunes joueurs de talent à son organisation.

    Un marqueur naturel constitue un besoin criant chez les Coyotes, et comme ce repêchage foisonne de joueurs offensifs de qualité, il faut s’attendre à ce que Phoenix aille dans cette direction avec le 12e choix au total.

    Penguins de Pittsburgh : Les transactions qui ont permis à Pittsburgh d’acquérir Jarome Iginla et Douglas Murray ont coûté aux Penguins leurs choix de première et de deuxième ronde cette année, ce qui veut dire que leur première sélection se fera en troisième ronde, au 77e rang.

    Les Penguins ont pris comme habitude de jeter leur dévolu sur des défenseurs, en particulier avec leurs premiers choix. En effet, ils ont utilisé leur première sélection pour repêcher un défenseur lors de trois des quatre derniers encans. Comme la cuvée de cette année fourmille d’excellents défenseurs, il ne faut pas se surprendre si les Penguins continuent dans cette veine.

    Sharks de San Jose : Les Sharks possèdent huit choix cette année, dont quatre au cours des deux premières rondes, ce qui rend le directeur général fébrile à l’idée de ce qu’il pourrait accomplir dimanche.

    « Nous avons des choix de deuxième ronde supplémentaires qui pourraient nous permettre de grimper de quelques rangs si nous le souhaitons », a indiqué Wilson en faisant allusion à ses trois sélections en deuxième ronde. « Si tout se déroule comme prévu, nous n’aurons peut-être pas besoin de le faire. L’objectif ultime est toujours de repêcher autant de joueurs talentueux que possible. Nous sommes en excellente position pour atteindre ce but. »

    Blues de St. Louis : À l’heure actuelle, les Blues ne détiennent pas de choix de première ronde, le leur appartient maintenant aux Flames de Calgary en raison de la transaction impliquant Jay Bouwmeester, mais le directeur général Doug Armstrong rappelle qu’il reste beaucoup de temps pour remédier à cette situation.

    « Nous n’avons pas de choix de première ronde aujourd’hui », a récemment indiqué Armstrong au LNH.com, « mais le repêchage n’a pas lieu demain non plus. »

    Lightning de Tampa Bay : Le dépisteur-chef de Tampa Bay, Al Murray, a indiqué qu’avec ses six choix, dont le troisième choix en première et deuxième ronde, il a bien l’intention de mettre la main sur un joueur d’impact qui pourra évoluer immédiatement dans la LNH.

    « Toutes les équipes souhaitent, en raison du plafond salarial, que tous leurs joueurs puissent faire le saut et avoir un impact rapidement », a expliqué Murray au LNH.com. « Je crois qu’il y a plusieurs joueurs disponibles au prochain repêchage qui pourront jouer dès la saison prochaine dans la LNH. Je ne dis pas qu’il faut précipiter les choses, mais plusieurs des meilleurs espoirs ont presque 19 ans. »

    Maple Leafs de Toronto : Les Maple Leafs, sous la gouverne de leur directeur général Dave Nonis, tenteront d’ajouter de la profondeur à leur bassin d’espoirs. Ils possèdent un choix à chacune des rondes cette année, ce qui pourrait leur permettre d’atteindre cet objectif. Il sera toutefois plus facile de mettre le grappin sur un marqueur que sur un défenseur de premier plan.

    Les Maple Leafs ont repêché plusieurs défenseurs au cours des dernières années, dont Morgan Rielly, Matthew Finn et Stuart Percy. À l’attaque, Joe Colborne a donné aux partisans de Toronto des raisons de se réjouir la saison dernière, et l’ailier droit Tyler Biggs devrait en faire de même dans un avenir rapproché.

    Toronto voudra vraisemblablement sélectionner un centre en première ronde, et ensuite y aller avec le meilleur joueur disponible. Il se peut fort bien que d’excellents espoirs soient toujours disponibles lorsque les Maple Leafs prendront la parole au 21e rang, notamment les ailiers Ryan Hartman, Zach Nastasiuk et Kerby Rychel.

    Canucks de Vancouver : À l’aide de leurs six choix, dont le 24e de la première ronde, Vancouver doit regarnir son réseau de filiales, lequel sera mis à contribution afin d’enlever de la pression sur certains de leurs joueurs clés qui avancent en âge, notamment les jumeaux Sedin, qui auront tous deux 33 ans avant le début de la saison 2013-14.

    Les Canucks voudront peut-être aussi ajouter de la profondeur à la défense. Frank Corrado a effectué ses débuts dans la LNH en 2012-131, et son avenir semble prometteur, mais les Canucks n’ont pas repêché et développé un défenseur de premier plan depuis Alexander Edler en 2004.

    Capitals de Washington : Le directeur général George McPhee explique qu’il a l’esprit bien ouvert au sujet de ses huit sélections au prochain repêchage. Il détient un choix dans chacune des rondes, ainsi qu’un deuxième choix de cinquième ronde. Les Capitals possèdent le 23e choix de la première ronde, et pourraient s’en servir pour ajouter de la profondeur en attaque, mais McPhee ne veut rien confirmer.

    « Je ne suis pas marié avec l’une ou l’autre des positions; nous allons nous présenter là-bas, et nous allons voir ce que les autres veulent faire, explique-t-il. Parfois, une situation se présente qui nous donne l’occasion de grimper de quelques rangs. De combien de rangs veut-on monter, là est la question. Qu’est-ce que ça prendra? Je suis prêt à étudier cette possibilité. »

    Jets de Winnipeg : Avec dix choix, dont six dans les trois premières rondes, le repêchage de dimanche pourrait être un grand jour pour les Jets. Au 13e rang, les Jets pourraient combler un besoin en sélectionnant un attaquant de premier plan qui pourrait évoluer sur les deux premiers trios. Cependant, Winnipeg pourrait aussi utiliser ce choix pour grimper ou descendre de quelques rangs. Le directeur général Kevin Cheveldayoff avoue que tout est possible.

    « Nous pourrions bouger dans les deux directions, raconte-t-il. Mon intention est de vérifier s’il sera possible d’améliorer notre rang de sélection si le joueur que nous convoitons est disponible, et que nous possédons les actifs nécessaires pour conclure une transaction.

    Suivez Adam Kimelman sur Twitter : @NHLAdamK