Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    Repêchage de rêve, 3e rang: Scott Niedermayer, Devils

    vendredi 2013-06-28 / 12:00 / LNH.com - Repêchage de la LNH 2013

    Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Repêchage de rêve, 3e rang: Scott Niedermayer, Devils

    Pour souligner le 50e anniversaire du premier repêchage de la LNH, LNH.com a réuni un groupe de 13 experts pour choisir les meilleurs joueurs réclamés à chacun des rangs du premier tour du repêchage. LNH.com présentera un joueur par jour en commençant par le meilleur 30e choix de tous les temps le 1er juin. Le meilleur premier choix de l’histoire sera dévoilé le 30 juin, la journée même du repêchage de 2013.

    Aujourd’hui : Le meilleur 3e choix : Scott Niedermayer, New Jersey Devils, 1991

    Tom Kurvers venait de connaître la meilleure saison de sa carrière quand les Devils du New Jersey l’ont échangé aux Maple Leafs de Toronto le 16 octobre 1989 en retour d’un choix de première ronde au repêchage de 1991.

    Toronto a terminé à l’avant-dernière position du classement général en 1990-91, alors les Devils se sont retrouvés avec le troisième choix. Et ils l’ont utilisé pour réclamer un joueur qui savait plus que quiconque comment gagner.

    Fort de nombreux titres à tous les niveaux, dont quatre coupes Stanley, Scott Niedermayer a été nommé le meilleur troisième choix de tous les temps par le groupe d’experts chargé d’établir le repêchage de rêve de LNH.com.

    SCOTT NIEDERMAYER
    STATISTIQUES EN CARRIÈRE
    Buts: 172 | Aides: 568 | Points: 740
    Tirs au but: 2,436 | Différentiel: 167

    Niedermayer venait de connaître une campagne de 26 buts et 82 points en 57 parties avec les Blazers de Kamloops dans la Ligue de hockey de l’Ouest et il avait remporté la médaille d’or pour le Canada au Championnat mondial de hockey junior de l’IIHF en 1991.

    Il a poursuivi sur cette lancée pour gagner une place dans l’alignement des Devils au début de la saison 1991-92. Cependant, après avoir inscrit une aide en quatre parties, il a été cédé à Kamloops pour poursuivre son apprentissage chez les juniors. Il a alors remporté la Coupe Memorial en plus du titre de joueur par excellence du tournoi.

    Il s’est taillé un poste pour de bon avec les Devils en 1992-93 et il a amassé 11 buts et 40 points en 80 rencontres. En 1994-95, il a récolté 11 points en 20 parties des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, dont un but et deux aides dans le deuxième match de la finale. Les Devils ont balayé les Red Wings de Detroit pour mettre la main sur la première Coupe Stanley de leur histoire.

    En 1999-2000, après avoir inscrit 38 points en 71 parties pendant la saison, Niedermayer a compté cinq buts pendant les séries éliminatoires, dont celui qui a ouvert la marque du sixième match de la finale. Il a joué pendant 34 minutes et 41 secondes lorsque les Devils ont vaincu les Stars de Dallas 2-1 en deuxième période de prolongation pour remporter leur deuxième Coupe Stanley.

    Les Devils sont retournés en finale en 2001, mais ils se sont inclinés en sept rencontres devant l’Avalanche du Colorado. Niedermayer a ensuite récolté deux points en six parties pour le Canada aux Jeux olympiques d’hiver de 2002. Le Canada a alors mis fin à une longue disette en remportant une première médaille d’or en 50 ans contre les États-Unis.

    En 2002-03, Niedermayer a terminé ex aequo au premier rang des marqueurs en séries éliminatoires avec 18 points en 24 parties. Il a, entre autres, obtenu deux mentions d’aide dans le gain de 3-0 des Devils dans le septième match de la finale contre les Ducks d’Anaheim.

    Après avoir remporté autant d’honneurs collectifs, Niedermayer a gagné son premier grand honneur individuel en 2004 quand il a reçu le trophée Norris. Il avait pris le deuxième rang chez les arrières du circuit avec 54 points et il avait présenté un différentiel de plus-20 tout en maintenant une moyenne de 25:55 de temps de jeu par partie.

     

    Il a couronné cette saison en aidant le Canada à arracher l’or au Championnat mondial de hockey de l’IIHF de 2004. Il devenait ainsi le quatrième Canadien à se joindre au club des triples champions : champion de la Coupe Stanley, champion du monde et médaillé d’or olympique (en compagnie de Rob Blake, Joe Sakic et Brendan Shanahan; Eric Staal, Jonathan Toews et Patrice Bergeron se sont joints à ce groupe depuis).

    Il a aussi aidé le Canada à mettre la main sur la Coupe du monde de 2004. Après avoir été inactif pendant la saison annulée par le conflit de travail en 2004-05, il s’est prévalu de son statut d’agent libre pour signer un contrat de quatre ans avec les Ducks. Niedermayer a été nommé capitaine de la formation avant le début de la saison 2005-06 et il a établi une marque personnelle avec 63 points cette année-là. Il a ensuite obtenu 11 points en 16 matchs en séries pour permettre à Anaheim d’atteindre la finale de l’Association de l’Ouest.

    Il a encore mieux fait la campagne suivante en établissant de nouvelles marques personnelles avec 15 buts, 54 assistances et 69 points, un sommet chez les défenseurs de la LNH. Les Ducks ont alors établi de nouveaux records de concession avec 48 victoires et 110 points. Il a joué en moyenne 29:50 par match pendant les séries d’après-saison et Anaheim a atteint la finale de la Coupe Stanley. Il a été à l’origine du but gagnant dans le premier match contre les Sénateurs d’Ottawa, puis il a récolté une autre aide dans la cinquième rencontre avant de mettre la main sur le trophée Conn-Smythe remis au joueur le plus utile des séries éliminatoires. Les Ducks ont ainsi remporté leur première Coupe Stanley, une quatrième pour le vétéran défenseur.

    À l’âge de 33 ans, Niedermayer a songé à prendre sa retraite après les séries de 2007, mais il est retourné avec les Ducks pour disputer les 48 dernières parties de la saison 2007-08. Il a joué deux autres saisons complètes avant de se retirer en 2010 avec une fiche de 740 points en 1263 matchs en carrière.

    Niedermayer est le seul joueur dans toute l’histoire du hockey à avoir gagné la Coupe Stanley, la Coupe Memorial, la Coupe du monde ainsi que des médailles d’or aux Jeux olympiques, au Championnat du monde et au Championnat mondial junior.

    « En fin de compte, Scott Niedermayer est un gagnant », a affirmé Dan Rosen, journaliste principal à LNH.com. « Il a gagné à tous les niveaux et avec toutes les équipes pour lesquelles il a joué. Il a été un leader, un capitaine, un gagnant du trophée Norris. On pourrait très bien inclure Niedermayer parmi les cinq meilleurs défenseurs de l’histoire. Il pouvait absolument tout faire sur la glace. C’était un patineur très élégant, un défenseur très intelligent, une menace à l'attaque et il était dangereux dans tous les aspects du jeu. Il y a eu d’excellents troisièmes choix au fil des années, comme Jonathan Toews, Denis Savard, Henrik Sedin et Pat Lafontaine, mais aucun ne possède le même curriculum vitae que Niedermayer. Et ce qui impressionne encore plus dans le cas de Niedermayer, c’est qu’il n’a jamais été qu’un simple passager. »

    Votes : Scott Niedermayer, New Jersey (1991) 10; Pat Lafontaine, Islanders de New York (1983) 1; Denis Savard, Chicago (1980) 1; Jonathan Toews, Chicago (2006) 1

    Vous pouvez joindre Adam Kimelman au akimelman@nhl.com. Suivez-le sur Twitter : @NHLAdamK