Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les options devant le filet des Flyers après le rachat de Bryzgalov

mardi 2013-06-25 / 16:36 / LNH.com - Joueurs autonomes 2013

Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

Partagez avec vos amis


Les options devant le filet des Flyers après le rachat de Bryzgalov

Il y a deux ans, les Flyers de Philadelphie ont complété un parcours décevant de 10 parties en séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2011, où l’équipe a utilisé trois gardiens de but différents, sans pour autant connaître du succès.

Pour l’organisation, la réponse à ce problème était d’investir massivement dans un gardien de concession.

Deux ans et une tonne d’argent plus tard, les Flyers recherchent encore ce joueur.

Près de deux ans après avoir annoncé la signature du gardien Ilya Bryzgalov au bas d’un contrat de neuf ans et 51 millions $, Philadelphie a annoncé que l’organisation utiliserait son deuxième droit de rachat de contrat pour mettre fin à l’entente de Bryzgalov et à ses sept années et 23 millions $ restantes.

« J’ai rencontré Ilya ce matin et je l’ai informé que nous allions exercer notre droit de racheter son contrat », a révélé le directeur général des Flyers, Paul Holmgren, dans un communiqué émis par l’équipe. « La décision a été très difficile à prendre et nous voulons remercier Ilya pour le temps passé ici et lui souhaitons le mieux pour la suite des choses. »

Le geste permet aux Flyers d’économiser un peu plus de 5,66 millions $ par saison sur le plafond salarial, mais coûtera quand même approximativement 1,65 million $ en argent réelle par an pour les 14 prochaines saisons, sans que le gardien ne joue pour Philadelphie. C’est sans mentionner les départs de deux pierres d’assise de l’équipe, Jeff Carter et Mike Richards, qui ont été échangés le même jour où Bryzgalov a paraphé son contrat, afin de donner une marge de manœuvre sous le plafond salarial pour le signer. De plus, les Flyers ont aussi échangé le gardien Sergei Bobrovsky aux Blue Jackets de Columbus à l’été 2012, pour ensuite voir le portier mettre la main sur le trophée Vézina, remis au meilleur gardien du circuit cette saison.

En deux saisons à Philadelphie, Bryzgalov a affiché un dossier e 52-33-10 en 99 rencontres, une moyenne de buts alloués de 2,60 et un pourcentage d’arrêts de ,905. Il a également affiché une moyenne de buts alloués de 3,46 en 11 rencontres des séries, toutes disputées la saison dernière.

Quelle est la suite pour les Flyers devant le filet ? Steve Mason, acquis en avril des Blue Jackets, a bien joué à son arrivée à Philadelphie, montrant un dossier de 4-2-0 en sept rencontres et affichant une moyenne de buts alloués de 1,90. Toutefois, il se remet de trois saisons à oublier avec les Blue Jackets, après avoir remporté le trophée Calder en 2009.

Il n’y a pas d’autre gardien prêt à batailler avec Mason devant le filet à Philadelphie, où regarderont donc les Flyers ? Voici quelques options :

Roberto Luongo – Le directeur général des Canucks de Vancouver Mike Gillis a affirmé qu’il était peu probable de voir Luongo être de retour avec l’équipe et c’est bien connu, Luongo veut reprendre un poste de gardien numéro un après l’avoir perdu aux mains de Cory Schneider. Une transaction sera difficile puisque Luongo possède une clause de non-mouvement associée à son entente, contrat auquel il reste encore neuf saisons à écouler et près de 48 millions $. Si les Canucks devaient opter pour racheter le contrat de Luongo, les Flyers pourraient être intéressés.

Mike Smith – Arrêtez-nous si vous avez déjà entendu cette phrase : Les gardiens sortis de nulle part qui obtiennent l’emploi de numéro un à Phoenix et émergent comme des prétendants au trophée Vézina visent le magot sur le marché des joueurs autonomes. Smith a emprunté le même sentier que Bryzgalov, est-ce que son prochain arrêt pourrait être à Philadelphie ? Il est difficile d’envisager que les Flyers pourraient retenter la chose, mais ce n’est pas impossible.

Ryan Miller – Miller entamera la dernière saison de son contrat en 2013-14 et il a laissé savoir qu’il n’était pas particulièrement intéressé à passer à travers un processus de reconstruction à Buffalo. Les chiffres de Miller n’ont pas été scintillants la saison dernière, mais il n’a pas obtenu beaucoup de support d’une défense poreuse. À 32 ans il lui reste quelques bonnes saisons à donner, mais les Sabres demanderont beaucoup en retour de ses services dans les pourparlers de transaction.

Ray Emery –Emery n’est pas un visage étranger à Philadelphie. Après sa saison passée en Russie, il est revenu dans la LNH avec les Flyers en 2009, mais une blessure à une hanche qui a menacé sa carrière a marqué la fin de son passage chez les Flyers après seulement 29 parties. En santé et avec en poche un trophée Jennings et une bague de la Coupe Stanley, est-ce qu’un Emery plus vieux et plus mature peut aider Mason à s’élever comme il l’a fait avec Corey Crawford à Chicago ?

Jake Allen – Un candidat négligé, mais le joueur autonome avec restriction pourrait être un bon candidat à recevoir une offre hostile et comme nous avons pu le constater l’an dernier, Holmgren ne se gêne pas pour pourchasser un joueur autonome avec restriction. Les Blues auront beaucoup d’argent à dépenser cet été pour renouveler les ententes des défenseurs Alex Pietrangelo et Kevin Shattenkirk, tout comme l’attaquant Chris Stewart, tous des agents libres avec restriction s’ils ne signent pas de nouvelles ententes d’ici le 5 juillet. Si les Flyers font une offre ornée de gros sous, est-ce que les Blues vont égaler l’offre au risque d’être incapables de retenir des joueurs qui font partie de leur noyau ?

Repêchage 2013 de la LNH – Zachary Fucale des Mooseheads d’Halifax est le gardien classé au premier rang en Amérique du Nord sur la liste finale du Bureau central de dépistage de la LNH et plusieurs le considèrent comme un futur gardien partant dans la LNH. Il est probable que ce dernier soit disponible lorsque les Flyers parleront au 11e rang. Mais avec des brèches à combler en défensive et aux ailes, est-ce que l’équipe peut se permettre de laisser passer des joueurs talentueux à ces positions clés ? Sans mentionner que l’équipe a de grands espoirs envers le gardien Anthony Stolarz, sélectionné par la formation en deuxième ronde l’an dernier.

 

La LNH sur Facebook