Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

CHI vs BOS

    Touchette : Une finale digne de ce nom

    Par Serge Touchette - Chroniqueur LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Touchette : Une finale digne de ce nom

    Un peu plus et le dernier match de la finale de la Coupe Stanley, cuvée 2013, était devancé par l'arrivée du Blé d'Inde du Québec dans nos marchés. C'aurait été une première.

    Il était grand temps que la saison finisse, mais, en toute franchise, je suis de ceux qui auraient souhaité un septième match entre les Blackhawks de Chicago et les Bruins de Boston.

    C'est vous dire à quel point cette finale a comblé les attentes d'un peu tout le monde.

    Je ne vous le fais pas dire: C'était bon en simonac !

    Nous avons eu droit à du hockey comme on l'aime; du jeu enlevant, de la vitesse à souhait, du jeu rude, mais propre, bref, un spectacle de choix. Et surtout, il n'y pas eu de dérapages, de niaiseries. Du hockey à son mieux dominé par des joueurs talentueux, dont l'étourdissant Patrick Kane, le gagnant du trophée Conn Smythe.

    Les Hawks et les Bruins, chacun à leur manière, nous ont simplement rappelé que le hockey était le plus beau sport au monde.

    J'avais choisi les Hawks en sept, mais j'avoue que je n'étais pas gros dans mes souliers quand les Bruins ont pris les devants, 2-1, dans la série. À ce moment-là, les Bruins avaient l'allure d'une équipe quasi imbattable.

    C'était bien mal connaitre les Hawks, l'équipe la plus rapide, la plus explosive du circuit. La plus talentueuse aussi.

    Est-ce que la meilleure équipe a gagné ? Je présume que oui, mais la différence entre les deux formations tient à bien peu de choses.

    Lorsque j'ai vu les Hawks soulever la Coupe, j'ai eu une pensée pour Marc Bergevin, qui a fait ses classes dans l'organisation des Hawks avant d'obtenir le poste de directeur gérant du Canadien de Montréal, lui qui a déjà été l'adjoint de Stan Bowman à Chicago.

    Il a contribué aux succès des Hawks et une parcelle de cette Coupe lui revient. Pour cette raison, les partisans du Canadien, pour la première fois depuis longtemps, n'ont sans doute pas tort de rêver en couleurs.

    En attendant, je dis bravo aux Hawks et aux ... Bruins.

    Et merci de nous avoir fait triper !

    Ne conquit pas Broadway qui veut

    Alain Vigneault n'était plus assez bon pour les Canucks et il se retrouve à la tête des Rangers.

    John Tortorella, lui, n'était plus assez bon pour les Rangers et le voilà avec les ... Canucks. Ainsi va la vie dans la LNH.

    J'ai bien hâte de voir comment se comportera Vigneault dans le Big Apple. Tout le monde veut diriger les Rangers, mais très peu d'entraîneurs y ont connu le succès. La preuve, les Rangers n'ont remporté que deux Coupes Stanley en près de 75 ans. Pas fort, en effet.

    Au fil des ans, ils se sont pourtant payé quelques-uns des meilleurs joueurs de la ligue: on n'a qu'à penser à Phil Esposito, Pierre Larouche, Pavel Bure, Wayne Gretzky, Mark Messier, Eric Lindros, Jaromir Jagr, Marian Gaborik, Brad Richards, Rick Nash et j'en passe. Malgré tout, l'équipe, règle générale, déçoit. Ne conquit pas Broadway qui veut.

    Vigneault, on s'entend, hérite d'une très bonne équipe, une équipe qui, en début de saison, était le choix de plusieurs, souvenez-vous, pour remporter la Coupe Stanley.

    Qu'on le veuille ou non, l'ancien entraîneur du Canadien se veut probablement la dernière carte de Glen Sather, un directeur gérant qui jouera probablement son poste, la saison prochaine.

    Brière: Non merci

    Est-ce que le Canadien devrait embaucher Daniel Brière, dont le contrat, sans grande surprise, sera racheté par les Flyers ?

    Si vous me posez la question, je réponds non, merci. Rien à voir avec sa décision de choisir les Flyers plutôt que le Canadien, il y a quelques années. Le hockey est d'abord un business et ceux qui ne l'ont pas encore compris ne comprendront sans doute jamais. Too bad.

    Brière ? Trop petit, trop fragile, trop tard.

    Il y a deux ou trois ans, j'aurais dit oui. Plus maintenant. Surtout que le Canadien a surtout besoin de se grossir en attaque.

     

    La LNH sur Facebook