Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    Repêchage de rêve, 4e rang: Steve Yzerman, Red Wings

    jeudi 2013-06-27 / 12:00 / LNH.com - Repêchage de la LNH 2013

    Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Repêchage de rêve, 4e rang: Steve Yzerman, Red Wings

    Pour souligner le 50e anniversaire du premier repêchage de la LNH, LNH.com a réuni un groupe de 13 experts pour choisir les meilleurs joueurs réclamés à chacun des rangs du premier tour du repêchage. LNH.com présentera un joueur par jour en commençant par le meilleur 30e choix de tous les temps le 1er juin. Le meilleur premier choix de l’histoire sera dévoilé le 30 juin, la journée même du repêchage de 2013.

    Aujourd’hui : Le meilleur 4e choix : Steve Yzerman, Red Wings de Detroit, 1983

    Le repêchage repose en partie sur le talent et en partie sur la chance. Et parfois, une malchance peut devenir la meilleure des chances.

    Les Red Wings de Detroit possédaient le quatrième choix du repêchage de 1983 de la LNH et ils avaient un espoir local dans leur mire, Pat Lafontaine. Or, quand Lafontaine a été réclamé au troisième rang par les Islanders de New York, les Red Wings ont dû se rabattre sur leur deuxième choix.

    Ce joueur était un centre talentueux de petit gabarit qui s’est plutôt bien débrouillé à Detroit. Les Red Wins n’ont peut-être pas eu le joueur qu’ils voulaient, mais 23 ans plus tard, alors que Steve Yzerman annonçait sa retraite, ils auraient été prêts à tout recommencer sans rien changer.

    Le groupe d’experts chargé de déterminer le repêchage de rêve de LNH.com a nommé Yzerman comme étant le meilleur quatrième choix de l’histoire.

    STEVE YZERMAN
    STATISTIQUES EN CARRIÈRE
    Buts: 692 | Aides: 1063 | Pts: 1755
    Tirs au but: 4 602 | Différentiel: 202

    Yzerman avait amassé 42 buts et 91 points en 56 parties avec les Petes de Peterborough dans la Ligue de hockey de l’Ontario l’année avant qu’il soit repêché. Il a conservé cette même touche offensive à sa première campagne dans la LNH en 1983-84. Il a alors inscrit 39 buts et 87 points, un sommet d’équipe, et il est devenu le premier joueur de 18 ans à participer au Match des Étoiles depuis que la formule actuelle a été adoptée en 1969. Il a terminé à la deuxième position derrière le gardien de but des Sabres de Buffalo Tom Barrasso au scrutin du trophée Calder remis à la meilleure recrue de l’année.

    Yzerman a été nommé capitaine des Red Wings dès le début de la saison 1986-87 pour devenir à 21 ans le plus jeune joueur à assumer ce rôle dans l’histoire de la franchise. Il a répondu en connaissant sa première saison de 90 points, puis l’année suivante, il a accumulé 50 buts et 102 points pour permettre à son équipe de s’approprier un premier titre de division depuis 1965.

    Les Red Wings ont répété cet exploit la saison suivante alors que Yzerman terminait au troisième rang du circuit avec des sommets personnels de 65 buts et 155 points. Ces deux marques constituaient aussi de nouveaux records pour la concession. Il a remporté le trophée Lester-B.-Pearson remis au meilleur joueur de la ligue selon les joueurs et il a été finaliste pour l’obtention du trophée Hart. Il a inscrit 62 buts et 127 points en 1989-90, mais les Red Wings ont pris le dernier rang de leur division et ils ont été exclus des séries d’après-saison.

    Yzerman a continué d’amasser d’impressionnantes statistiques à l’attaque en saison régulière, mais les succès en séries éliminatoires n’étaient pas au rendez-vous. Tout a changé quand Scotty Bowman a pris la barre des Red Wings en 1993-94. Bowman a demandé à Yzerman d’assumer plus de responsabilités défensives et l’impact a été immédiat sur le jeu d’ensemble de l’équipe. Sa série personnelle de six saisons consécutives avec au moins 40 buts et 100 points a pris fin, mais c’était le début d’une nouvelle séquence de trois saisons de suite au sommet du classement de l’Association de l’Ouest.

    Pendant cette période, les Red Wings ont participé à la finale de la Coupe Stanley en 1995, une première depuis 1966. Puis, en 1997, ils ont franchi la dernière étape en remportant une première Coupe Stanley en 42 ans. Yzerman a inscrit 13 points en 20 matchs pendant les séries, dont un but dans chacune des trois premières parties de la finale contre les Flyers de Philadelphie.

     

    L’année suivante, Yzerman a encore mieux fait en terminant en tête des marqueurs en séries avec une récolte de 18 aides et 24 points. Les Red Wings ont gagné une deuxième Coupe Stanley de suite en balayant les Capitals de Washington en finale et Yzerman a mérité le trophée Conn-Smythe à titre de joueur le plus utile des séries éliminatoires.

    Yzerman a été récompensé dans les deux facettes du jeu pendant la campagne 1999-2000. Le 26 novembre 1999, il a compté son 600e but en carrière. Puis, après la saison, il a reçu le trophée Selke remis au meilleur attaquant défensif du circuit.

    Des blessures au genou ont commencé à le ralentir et Yzerman a été limité à moins de 55 parties en 2000-01 et en 2001-02 et à 16 en 2002-03 en raison d’une chirurgie. Il était de nouveau en pleine forme en 2003-04, mais sa saison a pris fin pendant le deuxième tour des séries éliminatoires quand il a reçu une rondelle dans l’œil. Il a alors subi une fracture de l’os orbitaire et sa cornée a été égratignée.

    Il a disputé une dernière saison en 2005-06 et il a terminé sa carrière au huitième rang de l’histoire pour les buts (692) et au sixième pour les points (1755). Il détient le record de longévité pour un capitaine avec 19 saisons dans ce rôle. Il s’est vu décerner le trophée Lester-Patrick pour sa contribution au hockey aux États-Unis en 2006 et il a été intronisé au Temple de la renommée du hockey en 2009.

    Tous ces exploits lui ont permis de recueillir 12 des 13 votes du groupe d’experts de LNH.com pour ainsi devancer des joueurs tels que les membres du Panthéon Ron Francis, Larry Murphy et Mike Gartner.

    « Tout au long de sa carrière, Steve Yzerman a symbolisé le leader idéal », a déclaré Brian Compton, le directeur adjoint de la rédaction de NHL.com. « Il y avait plusieurs autres excellents candidats au quatrième rang, mais Yzerman était solide dans tous les aspects du jeu. Il était tout ce qu’on attend d’un joueur. »

    Votes : Steve Yzerman, Detroit (1983) 12; Ron Francis, Hartford (1981) 1

    Vous pouvez joindre Adam Kimelman au akimelman@nhl.com. Suivez-le sur Twitter : @NHLAdamK