Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    Repêchage de rêve, 6e rang: Paul Coffey, Oilers

    mardi 2013-06-25 / 12:00 / LNH.com - Repêchage de la LNH 2013

    Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Pour souligner le 50e anniversaire du premier repêchage de la LNH, LNH.com a réuni un groupe de 13 experts pour choisir les meilleurs joueurs réclamés à chacun des rangs du premier tour du repêchage. LNH.com présentera un joueur par jour en commençant par le meilleur 30e choix de tous les temps le 1er juin. Le meilleur premier choix de l’histoire sera dévoilé le 30 juin, la journée même du repêchage de 2013.

    Aujourd’hui : Le meilleur 6e choix: Paul Coffey, Oilers d’Edmonton, 1980

    Paul Coffey a arboré plusieurs uniformes au cours de sa carrière de 21 saisons dans la LNH, mais il y a deux choses qu’il a faites avec à peu près toutes les équipes pour lesquelles il a évolué: amasser des points et gagner, gagner et gagner.

    En tant que quadruple champion de la Coupe Stanley, triple vainqueur du trophée Norris et membre du Temple de la renommée du hockey, Coffey a été élu meilleur sixième choix de l’histoire par les experts du repêchage de rêve de LNH.com.

    Paul Coffey
    PAUL COFFEY
    STATISTIQUES EN CARRIÈRE
    Buts: 396 | Aides: 1 135 | Pts: 1 531
    Tirs au but: 4 385 | Différentiel: 294

    Les Oilers ont sélectionné Coffey à l’encan de 1980 après qu’il eut connu une saison de 102 points en 75 matchs avec Sault Ste. Marie et Kitchener dans la Ligue de l’Ontario.

    Il a démontré qu’il pouvait être tout aussi efficace à l’attaque au niveau supérieur, amassant 32 points en 74 matchs en tant que recrue dans la LNH en 1980-81. La saison suivante, il a éclos comme une force explosive à l’attaque, menant les défenseurs avec 89 points et terminant deuxième avec 29 buts.

    En 1982-83, il a inscrit 29 filets et récolté 96 points, un sommet chez les défenseurs, et a ajouté 14 points en 16 matchs des séries. Les Oilers ont atteint la finale de la Coupe Stanley pour la première fois, s’inclinant face aux Islanders de New York.

    L’année suivante, il a amené son rôle de défenseur offensif à de nouveaux sommets. Il est devenu le deuxième défenseur de l’histoire de la ligue à marquer 40 buts et à récolter 100 points (ses 126 points lui ont permis de terminer deuxième de la LNH derrière son coéquipier Wayne Gretzky) et il a pris le deuxième rang derrière Rod Langway des Capitals de Washington dans la course au trophée Norris. En séries, Coffey a fini au premier échelon chez les défenseurs aux chapitres des buts, des aides et des points pour aider les Oilers à soulever leur première Coupe Stanley.

    Coffey a remporté son premier trophée Norris après avoir totalisé 37 buts et 121 points en 1984-85, mais son jeu solide n’a pas cessé quand la saison régulière s’est terminée. Il a établi des records de la ligue en séries pour le plus grand nombre de buts (12), de mentions d’assistance (25) et de points (37) par un défenseur au cours d’un même printemps, et les Oilers ont gagné le précieux trophée pour une deuxième année de suite.

    La campagne 1985-86 a été encore plus explosive pour Coffey. Après avoir terminé deuxième chez les pointeurs avec 11 en huit rencontres pour aider le Canada à remporter Coupe Canada 1985, Coffey a connu une saison mémorable. Ses 48 buts constituent un record pour les filets inscrits par un défenseur au cours d’une même saison, et ses 138 points le hissent au deuxième rang derrière les 139 de Bobby Orr. Coffey a affiché un différentiel de plus-61, inscrit neuf buts sur le jeu de puissance, neuf en infériorité numérique (un record pour un défenseur au cours d’une même année), et a gagné son deuxième Norris de suite.

    Il a aidé les Oilers à soulever la Coupe Stanley pour une troisième fois en 1987, avant d’être échangé aux Penguins de Pittsburgh. Il a connu deux saisons d’affilée de 100 points en 1988-89 et 1989-90, et a atteint un autre plateau le 22 décembre 1990 quand il est devenu le deuxième défenseur à récolter 1000 points. Il a conclu la saison avec 11 points en 12 rencontres des séries pour aider les Penguins à remporter leur première Coupe, et sa quatrième.

    Lors de la saison 1991-92, Coffey a inscrit son 311e but pour surpasser Denis Potvin et devenir le meilleur marqueur de l’histoire chez les défenseurs.

     

    Après avoir passé près de deux campagnes avec les Kings de Los Angeles, Coffey a été échangé aux Red Wings de Detroit. En 1994-95, il a gagné son troisième Norris après avoir terminé devant tous les autres défenseurs avec 14 buts et 58 points en 45 rencontres. Il a ensuite ajouté six buts et 18 points (tous les deux des sommets chez les défenseurs en séries) en 18 matchs pour aider les Red Wings à atteindre la finale de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 1966.

    Coffey a effectué sa dernière apparition en grande finale en 1997, avec les Flyers de Philadelphie, et a joué jusqu’à ce que les Bruins de Boston, sa neuvième équipe, le laissent aller le 15 décembre 2000.

    Il a conclu sa carrière dans la LNH au deuxième rang de tous les temps chez les défenseurs aux niveaux des buts (396), des aides (1135) et des points (1531), derrière Raymond Bourque. Il a été le meilleur pointeur de tous les défenseurs de la ligue à huit reprises – et sept fois le meilleur buteur – incluant une séquence de quatre saisons (de 1982-83 à 1985-86) où il a mené dans les deux catégories. Il a été intronisé au Temple de la renommée du hockey en 2004.

    Ces statistiques ont fait de lui le choix de 10 des 13 experts du repêchage de rêve de LNH.com, les trois autres optant plutôt pour Peter Forsberg.

    « Coincé dans des patins de plusieurs tailles trop petits pour lui, Paul Coffey donnait parfois l’impression qu’il allait s’envoler quand il contournait son filet et qu’il s’élançait pour traverser la patinoire », a déclaré E.J. Hradek, analyste au réseau NHL Network et animateur de l’émission NHL Live. « En tant que pilier au sein de l’équipe la plus offensive de l’histoire du hockey, Coffey a présenté des statistiques à partir de la ligne bleue qui sont extraordinaires. Même si j’adore Forsberg, je ne peux pas passer sous silence la superbe carrière de Coffey. »

    Contactez Adam Kimelman au akimelman@nhl.com. Suivez-le sur Twitter: @NHLAdamK