Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Sakic, Roy: aujourd’hui, l’Avalanche choisirait MacKinnon

    lundi 2013-06-24 / 23:27 / LNH.com - Repêchage de la LNH 2013

    Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Sakic, Roy: aujourd’hui, l’Avalanche choisirait MacKinnon

    Est-ce que l’Avalanche du Colorado a pris sa décision sur l’identité du joueur à sélectionner avec le premier choix du repêchage 2013 de la LNH ?

    Joe Sakic a affirmé au cours d’une apparition au « Xfinity Monday Live » sur la station locale de Denver affilié à CBS, lundi, que si le repêchage avait lieu lundi, l’équipe opterait pour le centre Nathan MacKinnon des Mooseheads d’Halifax.

    Sakic a précédemment identifié les attaquants MacKinnon, Jonathan Drouin et Aleksander Barkov comme étant les meilleurs candidats. Questionné à savoir si MacKinnon était le meilleur du trio, Sakic a répondu : « Je pense que si nous avions à choisir aujourd’hui, tout de suite, il serait probablement le joueur en effet. Mais il reste du temps. »

    L’entraîneur de l’Avalanche, Patrick Roy, a offert une réponse similaire lors d’une entrevue avec ESPN.com, lundi, affirmant que : « Ce serait difficile pour nous de ne pas repêcher MacKinnon. MacKinnon est prêt à jouer demain. »

    MacKinnon, un joueur de centre de six pieds et 182 livres, est classé au second rang sur la liste finale du Bureau central de dépistage de la LNH chez les joueurs ayant évolué en Amérique du Nord. Il a inscrit 32 buts et ajouté 43 mentions d’aide en plus d’afficher un différentiel de plus-40 en 44 parties en saison régulière. Il a par la suite ajouté 33 points en 17 parties des séries de la LHJMQ, aidant son équipe à mettre la main sur le championnat du circuit.

    Il a par la suite fait écarquiller bien des yeux avec sa performance lors du tournoi de la Coupe Memorial, menant Halifax vers les grands honneurs avec une récolte de 13 points en quatre parties, inscrivant un tour du chapeau et ajoutant deux mentions d’aide lors du match ultime. C’est cette performance qui semble avoir le plus intrigué Sakic.

    « Nathan MacKinnon, nous avons vu ce qu’il a accompli lors du tournoi de la Coupe Memorial, depuis qu’il est jeune, il ne cesse d’élever son jeu d’un cran, a dit Sakic. C’est une des choses que j’aime à son propos. Le moment importe peu pour lui, c’est ce qu’il veut être, il aime cela. Il a grandi sous la loupe d’être le prochain Sidney Crosby (MacKinnon et Crosby sont natifs du même endroit, Cole Harbour en Nouvelle-Écosse) et il a très bien composé avec cela. Je ne dis pas qu’il sera le premier joueur sélectionné, mais il a beaucoup d’atouts. »

    Roy connaît bien MacKinnon pour avoir dirigé contre lui alors qu’il était derrière le banc des Remparts de Québec dans la LHJMQ. Il peut déjà voir MacKinnon pivoter le troisième trio de l’Avalanche la saison prochaine.

    « Ce serait bien pour MacKinnon de démarrer ici. Moins de pression, a dit Roy. C’est un mariage parfait pour lui. »

    MacKinnon a affirmé à LNH.com, lors des séances d’évaluation de la LNH, que d’être sélectionné au premier rang et de jouer pour Roy serait quelque chose qu’il aimerait.

    « Il serait une bonne personne pour me développer », a dit MacKinnon à propos de Roy. « Il a une nature très compétitive et je pense que j’ai aussi cette attitude, je pense donc que ça irait très bien. Il veut gagner et j’aimerais jouer pour lui, ce serait extraordinaire. »

    Il n’y a aucune garantie à savoir si l’Avalanche s’apprête à retenir son premier choix lorsque le repêchage s’amorcera le 30 juin au Prudential Center, à Newark dans le New Jersey.

    « Nous irons au New Jersey. Nous savons que nous allons recevoir quelques offres, nous écoutons certains appels, a dit Sakic. Sinon, nous serons très heureux de repêcher en premier. Nous voulons avoir une certaine flexibilité et faire ce qu’il y a de mieux pour notre concession.

    « Notre intention est de repêcher. Avoir une chance de repêcher en premier est un évènement spécial pour toute organisation. Mais ce serait nous nuire que de ne pas écouter les offres. Si nous obtenons certaines offres et que nous décidons qu’une d’entre elles est trop bonne pour la laisser filer, nous ferons ce que nous estimons la meilleure chose à faire pour notre organisation. »

    Roy, dans son rôle d’entraîneur et vice-président aux opérations hockey, a eu des échos des équipes intéressées à transiger pour le premier choix.

    « Nous avons reçu beaucoup d’appels. Joe [Sakic] en a reçu quelques-unes. J’en ai reçu quelques-uns, a dit Roy. C’est important pour nous de voir ce que nous pouvons faire pour rendre notre équipe meilleure. Nous avons regardé toutes les options. Nous ne pouvons pas nous fermer les yeux et nous dire ‘prenons simplement un joueur’ ».

    Choisir MacKinnon signifierait aussi laisser passer une chance de sélectionner le défenseur Seth Jones des Winterhawks de Portland, le premier joueur répertorié par le Bureau central de dépistage de la LNH. Jones a déjà une connexion avec Sakic et la région de Denver – il a commencé à pratiquer le hockey alors qu’il vivait dans la région et c’est Sakic qui a dit au père de Jones, l’ancien joueur de la NBA Popeye Jones, de s’assurer que ses trois fils (Seth, à 19 ans, est le deuxième de la famille) de prendre des leçons de patinage.

    L’arrière de 6 pieds, 3,5 pouces et 205 livres a inscrit 14 buts et ajouté 42 mentions d’aide en plus d’afficher un différentiel de plus-40 en 61 parties en saison régulière, sa première dans la Ligue junior de l’Ouest. Il a aidé Portland à atteindre le match ultime de la Coupe Memorial, là où son équipe s’est inclinée face à MacKinnon et aux Mooseheads. Jones a aidé les États-Unis à remporter la médaille d’or au CMHJ 2013 de la FIHG.

    « Évidemment, nous sentons que Jones aura une très belle carrière, a avoué Sakic. Mais après avoir fait nos devoirs, nous croyons que ces attaquants sont trop bons pour les laisser passer. »