Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

CHI vs BOS

    Pour les Kings, dire adieu à Jonathan Bernier n’a pas été facile

    Par Curtis Zupke - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Pour les Kings, dire adieu à Jonathan Bernier n’a pas été facile

    Dean Lombardi a attendu jusqu’à ce que le bon moment arrive… et il attendu encore un peu plus avant de faire le geste qu’il n’a jamais été à l’aise de faire.

    Il n’a pas été facile de dire adieu à Jonathan Bernier, un gardien de calibre no 1 qui était coincé derrière Jonathan Quick. Mais avec le marché autonome qui s’ouvrira le mois prochain et avec un plafond salarial aussi bas que 64,3 millions $, le directeur général des Kings de Los Angeles a finalement conclu l’échange qui était en préparation depuis un certain temps.

    « On peut dire qu’on discutait depuis huit mois », a déclaré Lombardi en parlant de ses pourparlers avec le directeur général des Maple Leafs de Toronto, Dave Nonis.

    Dimanche, les Kings ont cédé Bernier aux Maple Leafs en retour du gardien substitut Ben Scrivens, de l’ailier Matt Frattin et d’un choix de deuxième ronde en 2014 ou 2015. Lombardi avait tenté d’exaucer le désir de Bernier de jouer ailleurs, mais le processus a été interrompu par le lock-out puis par le fait que Bernier était devenu indispensable en raison de l’opération au dos subie par Quick.

    « Dave a été tannant, a dit Lombardi. Je ne peux le blâmer, Jonathan est un bon jeune gardien. La saison dernière, on s’est parlé à quelques occasions… mais je n’étais pas complètement convaincu d’échanger Jonathan. Dieu merci je ne l’ai pas fait, car il a été une raison importante pour laquelle on a participé aux séries éliminatoires. »

    Lombardi a indiqué lors d’une conférence téléphonique avec les journalistes que le respect du plafond salarial et le fait qu’il était difficile d’évaluer la réelle valeur de Bernier, qui a présenté une fiche de 9-3-1 avec une moyenne de 1,88 et un pourcentage d’efficacité de ,922 en 14 matchs cette saison, avaient rendu sa décision difficile.

    « Malheureusement, on ne peut se permettre d’avoir un Grant Fuhr et un Andy Moog, a indiqué Lombardi. C’est une réalité avec laquelle je devais composer… Je n’apprécie pas particulièrement ces transactions. Ce n’était pas seulement un échange de joueurs de hockey, ce fut difficile à faire. Je devais tenir compte de plusieurs choses.

    « C’est très difficile d’obtenir la réelle valeur d’un gardien qui est no 1. Vous faites du mieux que vous pouvez. »

    Les Kings avaient besoin d’un gardien substitut en retour car leur meilleur espoir, Martin Jones, qui n’a disputé aucun match dans la LNH, n’est pas encore prêt. Pour ce qui est de Scrivens, il a démontré ce qu’il pouvait faire et son rôle est déjà défini; il sera le substitut de Quick.

    La transaction procure aux Kings un peu plus de marge de manœuvre sous le plafond salarial, car ils auraient été obligés d’offrir une augmentation salariale à Bernier, qui devenait autonome avec compensation, lui qui a empoché 1,525 million $ selon nhlnumbers.com. Il reste encore un an au contrat de Scrivens évalué à 612 500$ avant qu’il ne devienne joueur autonome sans compensation, alors que Frattin, qui a empoché 925 000$ selon capgeek.com., deviendra joueur autonome avec compensation à la fin de la prochaine saison.

    Lombardi n’a pas voulu commenter un reportage de TSN qui mentionnait que la masse salariale des Maple Leafs avait diminué de près de 500 000 $ dans l’échange, mais il a indiqué: « Il est juste de dire qu’ils sont sur la bonne voie… si les informations proviennent de Toronto, elles ne proviennent pas d’ici. »

    La prochaine priorité de Lombardi sera de faire signer un contrat à l’expérimenté défenseur Rob Scuderi, qui empochera une grande partie de ce qui reste sur la masse salariale des Kings. Ces derniers aimeraient également en venir à une entente avec le défenseur Jake Muzzin et l’ailier Trevor Lewis, qui vont devenir tous les deux des joueurs autonomes avec restriction.

    « Nous allons tenter de le garder ici, a dit Lombardi en parlant de Scuderi. Nous aimerions qu’il soit de retour, mais avec la baisse du plafond salarial, il faudra faire en sorte de le respecter. Avec la transaction que nous venons de conclure, nous avons une bonne idée du montant qu’il nous reste à dépenser. »

    Lombardi a mentionné qu’il avait discuté avec l’agent de Dustin Penner afin d’en venir à une nouvelle entente, mais qu’il n’était pas très optimiste. Il a même indiqué que ce serait surprenant qu’ils s’entendent, surtout en raison de l’émergence de Tyler Toffoli et de l’ajout de Frattin, qui pourrait combler le vide à l’aile gauche.

    Lombardi a déclaré qu’il avait tenté d’obtenir les services de Frattin il y a deux ans. Frattin a marqué sept buts à ses 10 premiers matchs avec les Maple Leafs cette saison et a disputé six matchs de la série contre les Bruins de Boston.

    « Comme tous les autres jeunes joueurs, il doit améliorer son jeu défensif, et comme plusieurs autres jeunes joueurs, il doit être constant, a dit Lombardi. Cela étant dit, il a beaucoup d’habiletés. Il peut marquer des buts. Il a le don d’être à la bonne place. Il va certainement améliorer notre vitesse et il a de l’énergie.

    « Il convient très bien à notre façon de faire. Je l’ai regardé jouer dans la série contre Boston et il a foncé à plusieurs reprises sur Zdeno Chara… Je pense qu’il peut très bien faire aux côtés de nos joueurs de centre. C’est un produit qui reste à développer, mais tout notre personnel de hockey l’aime bien. Il y a beaucoup de travail à faire avec lui avant qu’il ne devienne le joueur que l’on souhaite. »

    Lombardi n’a cependant pas pu donner plus de détails par rapport au défenseur Willie Mitchell, le statut de ce dernier bloquant tous les mouvements de Lombardi. Mitchell se remet d’une intervention chirurgicale au genou subie en décembre et sa réadaptation est très difficile, au point où Lombardi a mentionné en début d’année que la carrière de Mitchell était peut-être menacée.

    « Tous les renseignements concernant sa santé sont positifs, mais ça pourrait changer demain, a indiqué Lombardi. Je ne peux répondre de façon définitive. La situation évolue. »

     

    La LNH sur Facebook