Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

CHI vs BOS

    Les Blackhawks optimistes que Jonathan Toews participera au match no 6

    Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les Blackhawks optimistes que Jonathan Toews participera au match no 6

    BOSTON – Joel Quenneville s’est montré « optimiste » dimanche quant aux chances de voir son capitaine Jonathan Toews en uniforme pour le sixième match de la finale de la Coupe Stanley lundi à Boston.

    Toews est demeuré assis sur le banc au cours de la troisième période du dernier match, samedi à Chicago, en raison d’une blessure au haut du corps.

    « Johnny va beaucoup mieux aujourd’hui, a fait savoir l’entraîneur des Blackhawks. Il fait des progrès et nous sommes optimistes quant à sa présence demain soir. »

    Toews a fait quatre présences sur la glace après avoir été durement frappé par le défenseur Johnny Boychuk vers le milieu de la deuxième période.

    Quenneville avait confié après la rencontre qu’il n’était pas certain si c’était cette charge qui avait causé la blessure. La mise en échec de Boychuk a été revue officiellement par la LNH, qui a décidé de ne pas imposer de sanction disciplinaire.

    « Il n’y a pas eu de punition décernée et il s’agissait d’une de ces mises en échec dans la circulation devant le filet, a rappelé Quenneville. On peut alors devenir vulnérable à être durement frappé. On pourrait parler du premier point de contact, mais ce n’est pas vraiment… je ne vais pas m’embarquer là-dedans. »

    Toews coupait de droite à gauche quand Boychuk s’est interposé en venant de la direction opposée. Il n’en était pas à sa première grosse mise en échec dans la, série mais les Blackhawks n’en ont pas fait toute une histoire.

    « Il me semble avoir été confronté à Boychuk souvent dans la série et il m’a frappé, a noté Patrick Sharp. Je ne peux pas vraiment me plaindre de la façon dont il l’a fait. Il joue de façon robuste, mais il est plutôt honnête. Dans chaque série, l’intensité augmente à mesure que celle-ci progresse, il y a plus d’insultes verbales et de coups portés des deux côtés. En ce qui concerne la mise en échec à l’endroit de Johnny, il y a des arbitres sur la glace, il y a des gens dans les gradins et la LNH revoit tous ces coups. Je vais les laisser prendre leur décision. »

    Si Toews est en mesure de jouer, ce sera tout un plus pour les Blackhawks, qui ne sont qu’à une victoire de remporter une deuxième Coupe Stanley en quatre ans. Les Hawks ont passé les quatre dernières années à chercher une solution à long terme pour le poste de deuxième joueur de centre derrière Toews. Les Bruins ont l’avantage d’avoir David Krejci et Patrice Bergeron, mais ce dernier pourrait aussi être sur la touche lors du prochain match en raison de ce que son entraîneur Claude Julien a décrit comme une « blessure au corps ».

    Quenneville utilise Michal Handzus au centre de son deuxième trio depuis la deuxième ronde contre les Red Wings de Detroit, mais Dave Bolland et Andrew Shaw constituent d’autres options.

    « C’est notre leader », a dit de Toews le défenseur Johnny Oduya. « Vous savez, c’est un de ces gars… Il fonctionne toujours à pleine vitesse. Il donne tout ce qu’il a à chaque match. C’est quelque chose difficile à remplacer. »

    Toews avait dû s’absenter vers la fin de la saison régulière 2011-12, victime d’une commotion cérébrale, mais les Blackhawks étaient parvenus à se qualifier pour les séries et leur capitaine avait pu revenir au jeu en première ronde contre les Coyotes de Phoenix.

    Gagnant du trophée Conn Smythe en 2010, Toews n’a pas présenté des statistiques offensives aussi impressionnantes cette saison, mais il a haussé sa production à 12 points en 22 rencontres après avoir marqué son deuxième but des séries lors du quatrième match de la finale et ajouté deux mentions d’aide lors du cinquième.

    « Ils (Toews et Bergeron) sont deux grands joueurs, a noté Sharp. Tous les entraîneurs et tous les joueurs dans cette ligue aimeraient avoir ces gars-là dans leur équipe. Ils ressentent de la fierté de prendre les mises en jeu, ils sont efficaces sans la rondelle, ils rendent leurs compagnons de trio meilleurs et tous deux prennent beaucoup de place dans le vestiaire. Je ne sais pas pour Bergeron chez les Bruins, mais je sais que je n’ai pas besoin d’en dire beaucoup sur Jonathan. Tout le monde sait ce que nous pensons de lui dans notre vestiaire. Espérons que nous pourrons compter sur lui demain. »

     

    La LNH sur Facebook