Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

CHI vs BOS

    Les Blackhawks tiennent le coup et prennent les devants 3-2 en finale

    Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Les Blackhawks tiennent le coup et prennent les devants 3-2 en finale

    CHICAGO – Patrick Kane s’est servi de ses mains rapides pour donner aux Blackhawks de Chicago une avance de deux buts et Corey Crawford a fait sa part, se dressant devant la cage des siens pour frustrer les Bruins de Boston trois jours après avoir été critiqué pour en fait avoir terminé du côté des vainqueurs au terme d’un rare match axé sur l’offensive en grande finale.

    Et tout ça s’ajoute au fait que les Blackhawks auront la chance de remporter la Coupe Stanley sur la route pour la deuxième fois en 36 mois.

    Kane a inscrit ses huitième et neuvième buts et Crawford a bien rebondi en livrant une excellente performance, samedi soir au United Center, alors que les Blackhawks ont tenu le coup pour vaincre les Bruins 3-1 lors du match no 5 et ainsi prendre les devants 3-2 en finale.

    Chicago pourrait soulever le précieux trophée à Boston dès lundi, alors que sera présenté le sixième match au TD Garden (20 h 00 HE; RDS, CBC, NBC). Les Blackhawks avaient gagné la Coupe Stanley à l’étranger en 2010 grâce au fameux but gagnant de Kane en prolongation lors du match no 6, après qu’ils eurent battu les Flyers de Philadelphie à la maison lors de la cinquième rencontre.

    « Je crois que c’est excitant de se retrouver dans cette situation, a déclaré Kane. C’est pour ça qu’on travaille toute l’année, tout l’été, quand tu t’entraînes toute l’année et pendant le camp d’entraînement, peu importe. C’est pour ça qu’on travaille aussi fort, pour cette opportunité. On doit profiter de cette opportunité. »

    Crawford, qui était le gardien gagnant au terme du match no 4 même s’il a accordé cinq buts, a effectué 24 arrêts et n’a été déjoué qu’une seule fois – par Zdeno Chara à 3:40 du troisième tiers – du côté de sa mitaine qui a tant fait jaser ces derniers jours.

    Kane a cependant touché la cible en première et deuxième périodes alors que Chicago s’est servi de sa vitesse pour se bâtir une avance aux dépens des Bruins avec moins de 26 minutes d’écoulées à la rencontre.

    Le gardien des Bruins Tuukka Rask a repoussé 29 des 31 lancers auxquels il a fait face après avoir alloué six buts lors de la quatrième rencontre. Il avait quitté pour le banc des siens au profit d’un sixième attaquant quand le joueur de centre Dave Bolland a complété la marque avec un but dans un filet désert à 13,6 secondes de la fin.

    « On a été bons à domicile, et on devra évidemment continuer à l’être lors du prochain match, a mentionné l’entraîneur des Bruins Claude Julien. C’est aussi simple que ça. Mais encore une fois, on ne panique pas. Ils ne vont pas s’en tirer aussi facilement. On est un groupe déterminé, et on a l’intention de rebondir. »

    Les Bruins avaient justement réussi l’exploit en 2011 alors qu’ils étaient dans la même situation contre les Canucks de Vancouver, en retard 3-2 dans la série avec le match no 6 à domicile. Ils avaient remporté les deux derniers matchs par un pointage combiné de 9-2 en route vers la conquête de la Coupe Stanley.

    « On est déjà passé par là, mais ça n’aide pas de penser à ce qui est arrivé dans le passé, a indiqué Rask. On doit vivre le moment présent. On doit être prêt lundi, commencer par aller chercher la première victoire. Et le match no 7, s’il y en a un, sera ensuite à l’enjeu. »

    La question pour les deux équipes sera de savoir si elles pourront compter ou non sur leurs joueurs de centre gagnants du trophée Frank J. Selke pour le match no 6. Ni Patrice Bergeron (vainqueur en 2012) ni Jonathan Toews (vainqueur de 2013) n’a terminé la rencontre samedi.

    Après n’avoir effectué que deux présences totalisant 49 secondes en deuxième période, Bergeron a quitté l’amphithéâtre en ambulance et a été transporté à l’hôpital pour observations.

    Carl Soderberg, qui effectuait ses débuts en séries, a remplacé le Québécois entre Jaromir Jagr et Brad Marchand pendant le reste de la rencontre.

    « En ce qui nous concerne, il est présentement en train d’être évalué », a dit Julien concernant Bergeron. « Je ne peux en dire davantage sur sa situation. »

    Toews n’a pas joué en troisième période après avoir participé aux deux buts de Kane. Il a été frappé durement par Johnny Boychuk alors qu’il restait 8:12 au deuxième vingt, mais a effectué quatre autres présences pour terminer la période. Toews a mis du temps à s’amener au banc pour le début du troisième vingt et n’a jamais été autorisé à sauter sur la glace.

    L’entraîneur de Chicago Joel Quenneville a indiqué qu’il s’agissait d’une blessure au haut du corps et qu’il espérait que Toews soit en mesure de prendre part au match no 6.

    « Je suis arrivé, j’ai lu le jeu et je l’ai frappé, a dit Boychuk. J’ai tenté de ne pas lui donner un coup salaud et je crois que j’ai réussi. Je ne sais pas comment il est tombé. Je vais essayer de jouer de façon robuste, il va foncer vers le filet comme il doit le faire et je vais le mettre en échec. »

    Marcus Kruger a pris la place de Toews aux côtés de Kane et Bryan Bickell en début de troisième tiers, et ce trio était sur la patinoire lorsque Chara a réduit l’avance des Hawks de moitié. Andrew Shaw a pris la relève au centre de Kane et Bickell après que Chara eut marqué.

    Chara est cependant le seul à avoir réussi à déjouer Crawford, qui a fait exactement ce que les Blackhawks s’attendaient à ce qu’il fasse après avoir été critiqué à la suite de la quatrième rencontre.

    « C’est drôle, on est toujours en train de répondre à des questions à propos de Corey après chaque match et je vous donne toujours les mêmes réponses; on n’a aucun doute à son sujet, a déclaré Patrick Sharp. Il a été extraordinaire du début à la fin. Même quand il a accordé cinq buts, on s’en foutait, on savait qu’il allait revenir dominer et il a été excellent [ce soir]. »

    Kane l’a senti lui aussi. Il avait déjà causé des dommages avant que Toews ne se blesse.

    Il a inscrit son deuxième du match à 5:13 du deuxième tiers pour donner les devants aux Blackhawks 2-0. Il avait marqué son premier à 2:33 de la fin du premier vingt.

    Chara était sur la glace pour trois de ces buts et sept des huit filets que les Hawks ont inscrits entre le début du match no 4 et la deuxième période du match no 5.

    « Parfois tu trouves une ouverture, a dit Kane. Je crois que j’étais au bon endroit au bon moment [samedi] sur les deux buts. J’ai obtenu d’autres chances, j’aurais pu marquer. Mais je crois qu’en jouant avec Johnny et Bicks, ils créent beaucoup d’espace, et j’ai tiré profit de tout cet espace qu’ils créent.

    « Je pense que tout le monde veut être celui qui lève son jeu d’un cran dans les matchs importants, et j’ai été chanceux. »

    Suivez Dan Rosen sur Twitter: @drosennhl

     

    La LNH sur Facebook