Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    Repêchage de rêve, 9e rang : Brian Leetch, Rangers

    samedi 2013-06-22 / 12:00 / LNH.com - Repêchage de la LNH 2013

    Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Repêchage de rêve, 9e rang : Brian Leetch, Rangers

    Pour souligner le 50e anniversaire du premier repêchage de la LNH, LNH.com a réuni un groupe de 13 experts pour choisir les meilleurs joueurs réclamés à chacun des rangs du premier tour du repêchage. LNH.com présentera un joueur par jour en commençant par le meilleur 30e choix de tous les temps le 1er juin. Le meilleur premier choix de l’histoire sera dévoilé le 30 juin, la journée même du repêchage de 2013.

    Aujourd’hui : Le meilleur 9e choix : Brian Leetch, Rangers de New York, 1986

    Avant de faire son entrée dans la LNH, un des éléments les plus intrigants au sujet du choix de première ronde des Rangers de New York en 1986 était le fait qu’il était né au Texas.

    Après 18 saisons dans la LNH, dont 17 avec les Rangers, les conversations au sujet du défenseur Brian Leetch, le meilleur neuvième choix de l’histoire selon le repêchage de rêve de LNH.com, ne tournent plus autour de ses origines.

    Brian Leetch
    BRIAN LEETCH
    STATISTIQUES EN CARRIÈRE
    Buts: 247 | Aides: 781 | Pts: 1,028
    Tirs au but: 3,640 | Différentiel: 25

    Les Rangers ont sélectionné Leetch après qu’il eut complètement dominé ses adversaires avec une récolte de 40 buts et 84 points en 28 parties avec l’équipe de l’école Avon Old Farms, au Connecticut. Il a aussi amassé cinq points en sept matchs pour les États-Unis lors du Championnat mondial de hockey junior de l’IIHF en 1986.

    Après le repêchage, il a disputé une campagne avec le Boston College, où il a été nommé le joueur de l’année dans la conférence Hockey East grâce à une performance de 47 points en 37 rencontres. Il a passé la saison 1987-88 avec l’équipe nationale des États-Unis, amassant au passage six points en six matchs pendant les Jeux olympiques de 1988.

    Il s’est ensuite entendu avec les Rangers et il a fait ses débuts avec l’équipe après les Olympiques. Il a récolté sa première mention d’aide à son premier match le 29 février 1988 au Madison Square Garden contre les Blues de St. Louis. Il a terminé l’année avec 14 points en 17 parties et la saison suivante, il a établi une nouvelle marque pour un défenseur recrue en comptant 23 buts. Il a pris le cinquième rang chez les arrières de la LNH avec 71 points et il a remporté le trophée Calder remis à la meilleure recrue de la ligue en 1989.

    Il a continué à exceller par la suite et en 1991-92, il est devenu le cinquième défenseur (et le dernier depuis) à obtenir 100 points. Il a alors établi une marque personnelle de 102 points. Ses 80 assistances lui ont valu le troisième rang à ce chapitre dans la ligue et il a mis la main sur son premier trophée Norris. Les Rangers ont terminé la campagne avec 105 points, un sommet dans la LNH.

    La saison 1993-94 a été historique pour Leetch et les Rangers. Il a égalé sa marque de 23 buts et il a aidé New York à s’approprier à nouveau le trophée des Présidents. Puis, pendant les séries éliminatoires, il a produit à une cadence digne des légendes. Il a mené tous les autres joueurs pour les aides (23), les points (34), le différentiel (plus-19) ainsi que les buts gagnants (4) et il est devenu le premier Américain à remporter le trophée Conn-Smythe. Il a permis aux Rangers de mettre fin à une disette de 54 ans en gagnant la Coupe Stanley en sept matchs contre les Canucks de Vancouver. Sa récolte de 11 buts et 34 points constitue toujours le deuxième plus haut total pour un défenseur en séries éliminatoires.

     

    Il a amorcé la saison 1996-97 en tant que capitaine de la formation américaine à la Coupe du monde de hockey. Il a mené les États-Unis aux grands honneurs avec une récolte de sept mentions d’aide en sept rencontres et il a poursuivi sur cette lancée dans la LNH. Leetch a atteint le plateau des 20 buts pour la quatrième fois de sa carrière, il a mené tous les défenseurs avec une récolte de 78 points et il a mérité son deuxième trophée Norris. Il a ajouté 10 points en 15 matchs en séries, alors que les Rangers ont atteint la finale de l’Association de l’Est.

    Ce sera toutefois les derniers succès de Leetch en séries éliminatoires. Les Rangers n’ont plus participé aux séries d’après-saison pendant le reste de son séjour à New York. Cependant, Leetch a continué à offrir de bonnes performances individuelles. Après le départ de Mark Messier en 1997, il a été nommé capitaine des Blueshirts et il a compté au moins dix buts dans six des sept campagnes suivantes, dont 21 en 2000-01.

    Vers la fin de la saison 2003-04, il a été échangé aux Maple Leafs de Toronto. Il a inscrit 15 points en 15 parties en saison régulière avant d’obtenir 8 assistances en 13 matchs en séries éliminatoires. Les Maple Leafs ont alors été éliminés en demi-finale d’association.

    Après être resté inactif en 2004-05 en raison du conflit de travail dans la LNH, il s’est joint aux Bruins de Boston au mois d’août 2005 et le 16 octobre 2005, il est devenu le septième défenseur de l’histoire à franchir le cap des 1000 points.

    Leetch a pris sa retraite en mai 2007 après avoir accumulé 1028 points en 1205 matchs. Il occupe le huitième rang chez les défenseurs de la LNH pour les points et ses 247 buts lui valent la dixième place.

    Il a mérité le trophée Lester-Patrick en 2007 et le numéro 2 a été retiré en son honneur par les Rangers en janvier 2008. Il a été intronisé au Temple de la renommée du hockey des États-Unis en 2008 et au Temple de la renommée du hockey en 2009.

    « Brian Leetch est le plus grand joueur de l’histoire des Rangers de New York et il est parmi les meilleurs joueurs de hockey nés aux États-Unis de tous les temps », a déclaré John Kreiser, chroniqueur à LNH.com. « Peu de joueurs surpassent Leetch pour le jeu de transition de la défense à l’attaque. C’est le moteur qui a mené les Rangers à leur victoire historique de 1994 en finale de la Coupe Stanley. »

    Votes : Brian Leetch, Rangers de New York (1986) 12; Cam Neely, Vancouver (1983) 1

    Vous pouvez joindre Adam Kimelman au akimelman@nhl.com. Suivez-le sur Twitter : @NHLAdamK