Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

CHI vs BOS

    Les Bruins ont vu du positif dans le 4e match, malgré le revers en prolongation

    La Presse Canadienne

    Partagez avec vos amis


    Les Bruins ont vu du positif dans le 4e match, malgré le revers en prolongation

    BOSTON - Les Bruins voient le verre à moitié plein malgré leur défaite de 6-5 en prolongation contre Chicago, dans le quatrième match de la finale de la coupe Stanley.

    Ils auront toutefois matière à réflexion à l'approche du cinquième match, qui aura lieu samedi soir dans la Ville des Vents.

    «Il faut aller de l'avant, a dit l'entraîneur des Bruins Claude Julien, jeudi. L'important est de se préparer pour le prochain match, et notre moral est bon. Je ne pense pas que ça soit positif de s'inquiéter de ce qui est arrivé la veille. Nous devons plutôt penser au prochain match.»

    Julien a vu du positif dans ce quatrième match: cinq buts des siens, deux écarts de deux buts comblés et du bon travail en avantage numérique.

    Il reconnaît toutefois que ses troupiers doivent mieux commencer les matches et prendre de meilleures décisions. On a donné trop d'espace et d'options à des Hawks rapides et talentueux, dit-il.

    Brent Seabrook a mis fin au débat avec un tir frappé en prolongation, et le trio de Jonathan Toews, Patrick Kane et Bryan Bickell a fourni deux buts et trois passes plus tôt dans le match.

    Toews a constamment tenu son bout devant le filet, tandis que Bickell a aidé à libérer son capitaine lors du deuxième but des Blackhawks, en faisant chuter Zdeno Chara.

    Jeudi, Julien a rappelé que le style de jeu des Bruins va au-delà de la robustesse mais quel que soit ce style, il n'a pas été efficace dans la quatrième rencontre.

    «Je pense que la défense a fait défaut des deux côtés, a dit l'attaquant Chris Kelly, des Bruins. Les erreurs sont cruciales au hockey et chaque club en a commis plusieurs.»

    De plus, les Hawks ont gagné beaucoup plus de mises au jeu (38) que lors du match précédent (16), et la troupe de Julien a connu un lent départ, car c'est Chicago qui a obtenu sept des huit premiers tirs au but dans le match.

     

    La LNH sur Facebook