Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

CHI vs BOS

    L’engagement de Bergeron en défensive est remarquable

    Par Matt Kalman - Correspondant LNH.com

    BOSTON – Le centre des Bruins de Boston Patrice Bergeron a prévu son mariage cet été. S’il veut tenir la cérémonie dans un endroit qu’il affectionne, son compagnon de trio Jaromir Jagr a une idée.

    « Je n’ai jamais vu un joueur aussi affamé en zone défensive. Je l’ai dit plus tôt, je pense qu’il aime bien se retrouver en zone défensive. Je pense qu’il aime ça », a dit Jagr après le gain des Bruins lors du match numéro 3 de la finale de la Coupe Stanley par la marque de 2-0 sur les Blackhawks de Chicago, lundi, au TD Garden.

    « Je pense qu’il est tellement responsable avec chaque rondelle qu’il dispute, il veut gagner la possession du disque à chaque occasion le long de la rampe en zone défensive. Cela rend les choses plus aisées pour moi et pour Brad Marchand. »

    Bergeron donne le meilleur de lui-même à chaque seconde passée en zone défensive, ce qui représente habituellement peu de temps lorsqu’il est à son mieux et qu’il aide à sortir le disque. Dans le gain de lundi contre Chicago, victoire qui a donné une avance de 2-1 aux Bruins dans la série à l’aube du match numéro 4 qui sera disputé mercredi (20 h 00 HE; RDS, CBC, NBC), le bâton de Bergeron s’est retrouvé dans chaque ligne de passe, il s’est positionné de manière pratiquement parfaite pour disputer chaque bataille et il a prouvé à quel point il aimait remporter les mises en jeu également.

    Bergeron, qui a mené la LNH au chapitre du pourcentage de victoire lors des mises en jeu en saison régulière à 62,1 pour cent, a remporté 24 de ses 28 mises en jeu et a passé 19:49 sur la patinoire. Il a monté un dossier parfait de 10 en 10 en zone offensive et en zone neutre en pareilles occasions. Il a affiché un rendement de 8 en 8 contre Michal Handzus et de 5 en 7 contre le récipiendaire du trophée Selke (remis au meilleur attaquant défensif du circuit), Jonathan Toews. Il mène maintenant les patineurs en séries avec un rendement de 62,7 pour cent.

    En tant qu’équipe, les Bruins ont remporté 40 des 56 mises lors du troisième match de la série.

    « C’est définitivement un aspect où nous mettons beaucoup de fierté », a dit Bergeron, qui a remporté le Selke l’an dernier et qui l’a échappé aux mains de Toews, même s’il a récolté deux votes de première place de plus, cette saison. « Nous avons beaucoup discuté de la chose auparavant et nous avons beaucoup de bons joueurs de centre ici. On ne parle pas que des quatre centres sur la glace. Je veux dire que tout le monde participe et aide à remporter ces batailles. »

    Sans vouloir diminuer les efforts du gardien des Bruins Tuukka Rask dans son jeu blanc de 28 arrêts, on constate que pratiquement chacun des meilleurs efforts défensifs des Bruins en est un d’équipe. Devant Rask, Zdeno Chara et Dennis Seidenberg forment la paire qui mène le corps défensif. Devant ce corps défensif, il y a les attaquants, menés par Bergeron, qui a dominé les joueurs de centre adverses tant sur la patinoire que dans le cercle des mises en jeu au fil des ans.

    Rask a eu un aperçu de choix pour contempler le jeu défensif de Bergeron, depuis son demi-cercle comme depuis le bout du banc, pendant de nombreuses années. Il est émerveillé par ce qu’a accompli Bergeron.

    « Il est très patient et il est excellent pour lire le jeu. Il sait toujours ou tout le monde se trouve, a dit Rask. Il sait lorsque les autres joueurs sont derrière lui et lorsqu’ils sont devant lui. Vous savez, il effectue toujours les bonnes lectures de jeu. Puis, lorsque vient le temps de se jeter sur la patinoire ou de bloquer un tir, il le fait. Il effectue un excellent boulot en restant sur ses pieds également pour s’occuper des lignes de passes.

    « Il est l’un des meilleurs du circuit pour faire cela. J’aime jouer derrière lui, c’est formidable. »

    Évidemment, il y a plus que la défensive concernant Bergeron.

    Il l’a prouvé avec un but en supériorité numérique qui a porté la marque à 2-0 pour les Bruins avec 5:55 à jouer en deuxième période lundi. Il a maintenant inscrit sept filets en 19 parties des séries, mais amassé une fiche de 4-2-6 à ses six dernières rencontres. En saison régulière, il a produit 32 points (10 buts). Il a marqué 19 buts ou plus dans six de ses sept saisons dans la LNH.

    Avec Bergeron toutefois, tout revient toujours au jeu en zone défensive. Est-ce qu’il aime s’y retrouver ?

    « J’en retire une fierté, j’en retire une fierté des deux côtés, a-t-il dit. Ne vous méprenez pas, j’adore être en zone offensive, mais de toute évidence il faut faire le travail en zone défensive et ne pas y passer trop de temps pour retourner en mode d’attaque. »

    Le mariage entre Bergeron et le jeu défensif fonctionne plutôt bien pour les Bruins.

    Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
    vs.
    La série est à égalité 1-1
    vs.
    Montréal mène la série 3-0
    vs.
    La série est à égalité 1-1
    vs.
    La série est à égalité 1-1
    vs.
    Le Colorado mène la série 2-0
    vs.
    St. Louis mène la série 2-0
    vs.
    Anaheim mène la série 2-0
    vs.
    San Jose mène la série 2-0
     

    La LNH sur Facebook