Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    Les meilleurs espoirs passent une journée mémorable à Boston en finale de la Coupe Stanley

    lundi 2013-06-17 / 21:56 / LNH.com - Repêchage de la LNH 2013

    Par Tal Pinchevsky - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les meilleurs espoirs passent une journée mémorable à Boston en finale de la Coupe Stanley

    BOSTON – Moins de deux semaines avant qu’ils fassent leur entrée dans la Ligue nationale de hockey, quatre des meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage de la LNH se sont amenés au TD Garden pour un après-midi mémorable, avant d’assister au match no 3 de la finale de la Coupe Stanley entre les Bruins de Boston et les Blackhawks de Chicago.

    Le groupe – composé des défenseurs Seth Jones des Winterhawks de Portland et Darnell Nurse des Greyhounds de Sault Ste. Marie, et des attaquants Nathan MacKinnon et Jonathan Drouin des Mooseheads de Halifax – a pu constater sur place toute la magie et la folie entourant la grande finale.

    La journée folle des espoirs à Boston n’était pas aussi intense que celle des tests physiques à Toronto il y a quelques semaines, mais elle était presque aussi mouvementée. Les quatre joueurs ont commencé par assister à l’entraînement matinal des deux équipes, une expérience qui a véritablement impressionné ces quatre adolescents par le niveau d’habiletés et le gabarit de leurs futurs adversaires dans la LNH.

    « Shawn Thornton est un assez gros bonhomme, il fait assez peur en fait. [Milan] Lucic est assez costaud lui aussi », a mentionné MacKinnon, qui a remporté la Coupe Memorial aux côtés de Drouin le 26 mai dernier. « Évidemment, [Zdeno] Chara est une machine. Ce gars-là se branche probablement pendant la nuit afin de recharger ses batteries. Il est incroyable. »

    L’expérience surréaliste d’observer deux équipes s’entraîner pour le match no 3 de la finale de la Coupe Stanley pourrait avoir été surpassée un peu plus tard par l’opportunité d’entrer dans le vestiaire des deux formations. Alors que les nombreux membres des médias pénétraient dans le vestiaire à la suite des séances d’entraînement, les quatre espoirs regardaient d’un œil attentif.

    « C’était occupé là-dedans, on a un peu été mis dehors, a indiqué Nurse en rigolant. Je n’avais jamais vu autant de journalistes dans un vestiaire. Mais en tant qu’athlète professionnel, j’imagine que ça vient avec, n’est-ce pas? »

    Après la folie des entrevues, les quatre futures vedettes de la LNH ont éventuellement trouvé du temps pour rencontrer certains des joueurs qu’ils côtoieront bientôt dans la ligue. Des joueurs comme Patrick Sharp, Jonathan Toews, Duncan Keith et Tyler Seguin ont pris le temps d’aller les saluer et leur souhaiter bonne chance, tout comme l’entraîneur des Bruins Claude Julien. Même le membre du Temple de la renommée et conseiller senior chez les Blackhawks Scotty Bowman, qui a remporté la Coupe Stanley neuf fois – un record dans la LNH – à titre d’entraîneur, est allé dire bonjour aux jeunes loups.

    « Rencontrer les joueurs qui se sont déjà retrouvés dans la même situation que toi, [c’est super], a déclaré Drouin. Maintenant ils participent à la finale de la Coupe Stanley. C’est assez plaisant de les rencontrer. »

    Et pour des joueurs comme Seguin et Toews, qui ont été sélectionnés parmi les premiers à leur repêchage respectif et qui ont eux aussi participé au séjour annuel des espoirs en finale de la Coupe, c’était une opportunité en or de partager leur expérience. Seguin a révélé que, lorsqu’il a assisté à la finale de 2010, un des joueurs qu’il avait rencontré était Kane, qu’il affronte aujourd’hui pour une chance de soulever le précieux trophée.

    Kane avait quant à lui goûté à la célébrité lors de son séjour en finale avant d’être repêché. Présent lors de la finale de 2007 à Anaheim entre les Ducks et les Sénateurs d’Ottawa, Kane et ses camarades étaient assis tout juste derrière le rappeur Snoop Dogg, qui assistait au match avec sa famille.

    « On a tous pris une photo avec lui et mon père dit que je n’ai jamais autant souri sur une photo. C’était drôle, a dit Kane. Il avait ses deux jeunes enfants avec lui, un était Little Snoop et l’autre était Spanky ou quelque chose comme ça. On a eu beaucoup de plaisir. »

    Les quatre espoirs invités à la finale de cette année ne poseront peut-être pas avec des célébrités, mais ils repartiront tout de même avec des souvenirs inestimables en tête.

    Prochaine étape: le repêchage de la LNH.