Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Ovechkin encense Oates après avoir remporté le trophée Hart

dimanche 2013-06-16 / 16:23 / LNH.com - Nouvelles

Par Brian Hunter - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Ovechkin encense Oates après avoir remporté le trophée Hart

Alexander Ovechkin a démontré son appréciation envers tout le monde au sein de l’organisation des Capitals de Washington au cours d’une conférence téléphonique dimanche matin, au lendemain de la troisième conquête du trophée Hart de sa prestigieuse carrière.

Bien qu’il ait pris soin de donner beaucoup de mérite à ses coéquipiers, au directeur général George McPhee et aux membres du personnel de Washington, une personne recevait plus d’éloges que les autres.

Il s’agit de l’entraîneur-chef Adam Oates qui, à sa première saison derrière le banc des Capitals, a pris la décision de transférer Ovechkin à l’aile droite, plutôt que de le laisser à l’aile gauche. Cette décision a peut-être relancé la carrière de celui qui a atteint le plateau des 50 buts à quatre reprises.

« Je me sens plus à l’aise maintenant, et c’est particulièrement grâce à lui », a déclaré Ovechkin en parlant de Oates. « La nuit dernière, lui et George ont été quelques-unes des premières personnes que j’ai appelées, après ma famille bien sûr. J’ai appelé Adam pour lui dire ‘merci beaucoup’. Je suis très heureux, car ce trophée est très important pour moi. »

Ovechkin a inscrit 24 buts à ses 23 derniers matchs, ce qui lui a permis de mettre également la main sur le trophée Maurice « Rocket » Richard à titre de meilleur buteur de la ligue. Il a aussi terminé au troisième rang de la LNH au chapitre des points (56), premier pour les buts en avantage numérique (16) et premier pour les lancers au but (220).

La récolte de 32 buts d’Ovechkin au cours de cette saison écourtée de 48 parties est la même que pendant les 79 parties qu’il a disputées en 2010-11 alors que Bruce Boudreau se trouvait derrière le banc, et ce n’est que six filets de moins que lors de la saison 2011-12, au cours de laquelle il avait pris part à 78 rencontres, et où il avait joué sous les ordres de Boudreau et de Dale Hunter.

Néanmoins, Ovechkin et les Capitals ont éprouvé des ennuis en première moitié de saison, et le revirement de situation qui a permis à Ovechkin de remporter le trophée Hart et aux Capitals de terminer en tête de la section sud-est n’aurait peut-être jamais été possible si l’attaquant russe n’avait pas cru aux enseignements de Oates.

« Je lui ai dit que je croyais en lui, et il m’a répondu ‘Tu n’as qu’à m’écouter et tout ira bien’. Je l’ai donc écouté, et tout s’est effectivement bien passé », a souligné Ovechkin, notant au passage que la transition à l’aile droite avait été plutôt difficile.

La déception d’Ovechkin était perceptible lorsqu’il a cessé de parler de son honneur individuel pour aborder la fin de saison de son équipe, alors que les Capitals menaient leur série de premier tour 3 2 contre les Rangers de New York avant de s’incliner en sept rencontres.

« Je souhaite seulement être en mesure de jouer au hockey à ce moment de la saison, a-t-il expliqué. Je regarde les matchs des séries éliminatoires, et je veux tellement y être et jouer pour remporter la Coupe Stanley. Je gagne peut-être ce trophée-ci (Hart), mais j’ai perdu ma chance de remporter la Coupe Stanley, alors la situation pourrait être différente… parfois on gagne, et d’autres fois on perd. »

Ovechkin a disputé la fin de la série contre les Rangers ainsi qu’une rencontre avec la Russie au Championnat du monde en dépit d’une légère fracture au pied gauche. Ovechkin a déclaré qu’il n’a été mis au courant de cette blessure qu’après le Championnat du monde, mais qu’elle n’avait pas été un facteur.

« J’aurais joué quand même parce que nous étions en séries éliminatoires. On se doit de le faire, et de jouer du mieux que nous le pouvons, a mentionné Ovechkin. Lorsque je suis revenu au pays avec l’équipe nationale russe, une IRM a montré que j’avais un pied fracturé. Je sentais pourtant que c’était correct, et que je pouvais quand même jouer au hockey. Si je m’étais toujours trouvé dans les séries de la Coupe Stanley, j’aurais joué quand même. On peut voir maintenant tous ces joueurs de Los Angeles et de Detroit qui passent sous le bistouri parce qu’ils jouaient malgré des blessures. »

Le pronostic est positif en ce qui concerne la prochaine saison.

« Mon pied va bien, a indiqué Ovechkin. Je vais bientôt pouvoir me mettre à jouer au tennis, alors je serai en bonne condition physique. »

Et si Ovechkin n’était pas prêt à avancer qu’avec une saison d’expérience à l’aile droite, il allait être en mesure d’atteindre le plateau des 50 buts à nouveau l’an prochain – laissant même entendre qu’un retour à l’aile gauche n’était pas impossible si lui ou l’équipe rencontrait de nouvelles difficultés la saison prochaine – il a toutefois clairement fait comprendre à quel point il était heureux d’avoir retrouvé la forme qui lui a permis de mettre la main sur le titre de joueur le plus utile.

« Ça veut dire beaucoup pour moi, a-t-il répété. Comme je l’ai écrit sur Twitter, je veux remercier tout le monde: mes coéquipiers, le personnel d’entraîneurs, ma famille. C’est un grand honneur pour moi de recevoir ce trophée. »

 

La LNH sur Facebook