Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Repêchage de rêve, 16e rang: Dave Andreychuk, Sabres

    samedi 2013-06-15 / 12:00 / LNH.com - Repêchage de la LNH 2013

    Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Repêchage de rêve, 16e rang: Dave Andreychuk, Sabres

    Pour souligner le 50e anniversaire du premier repêchage de la LNH, LNH.com a réuni un groupe de 13 experts pour choisir les meilleurs joueurs réclamés à chacun des rangs du premier tour du repêchage. LNH.com présentera un joueur par jour en commençant par le meilleur 30e choix de tous les temps le 1er juin. Le meilleur premier choix de l’histoire sera dévoilé le 30 juin, la journée même du repêchage de 2013.

    Aujourd’hui : Le meilleur 16e choix: Dave Andreychuk, Sabres de Buffalo, 1982

    Dave Andreychuk était un attaquant de puissance avant même que le terme ne devienne commun. Alliant un gros gabarit, de la robustesse et des mains incroyables pendant 23 saisons dans la LNH, Andreychuk figure parmi les joueurs ayant compilé les meilleures statistiques de l’histoire de la ligue à l’attaque.

    Il a également été élu meilleur 16e choix par les experts du repêchage de rêve de LNH.com.

    Les Sabres ont sélectionné Andreychuk après qu’il eut inscrit 57 buts et amassé 100 points en 67 matchs avec les Generals d’Oshawa dans la Ligue de l’Ontario. Buffalo l’a immédiatement inséré dans sa formation pour amorcer la saison 1982-83, et il a marqué 14 buts en 43 rencontres.

    L’année suivante, il a touché la cible 38 fois – un sommet chez les Sabres – et a ensuite continué à remplir le filet de manière constante et prodigieuse. Il a inscrit au moins 30 buts lors de sept de ses neuf premières campagnes complètes, et a atteint la barre des 40 buts à deux reprises.

    Lors de la saison 1992-93, sa 11e avec les Sabres, Andreychuk a été échangé aux Maple Leafs de Toronto dans la transaction qui a envoyé Grant Fuhr à Buffalo. Après avoir marqué 29 buts en 52 rencontres avec les Sabres, Andreychuk en a ajoutés 25 en 31 matchs avec les Maple Leafs pour terminer l’année avec 54 buts et 99 points – des sommets en carrière. Il a également inscrit 32 filets sur le jeu de puissance, le deuxième plus haut total de l’histoire de la ligue en une saison (derrière Tim Kerr des Flyers de Philadelphie, 34, 1985-86), avant de marquer 12 buts – un sommet chez les Leafs – en 21 rencontres des séries alors que Toronto a atteint la finale de l’Association Campbell.

     

    Andreychuk en a inscrits 50 autres la saison suivante, et ses 53 buts lui ont permis d’afficher le deuxième plus haut total de buts de l’histoire des Maple Leafs (derrière Rick Vaive, 54, 1981-82).

    Ses statistiques ont quelque peu chuté en 1994-95, et lors de la saison 1995-96 il a été échangé aux Devils du New Jersey en retour de deux choix de repêchage.

    Après avoir marqué 27 buts en 1996-97, la séquence de saisons avec 20 buts et plus d’Andreychuk s’est arrêtée à 14 quand il a inscrit 14 filets en 75 matchs en 1997-98. Il a passé une année de plus avec les Devils avant de s’amener avec les Bruins de Boston à titre de joueur autonome. Andreychuk n’a duré que 63 matchs à Boston en 1999-2000 avant d’être envoyé à l’Avalanche du Colorado avec Raymond Bourque. Il a amassé trois points en 14 rencontres et cinq points en 17 matchs des séries, alors que l’Avalanche s’est inclinée en finale de l’Ouest.

    Andreychuk est retourné à Buffalo le temps d’une saison, et a ensuite accepté un contrat avec le Lightning de Tampa Bay en juillet 2001 et a terminé au sommet de l’équipe avec 21 buts en 2001-02. Il a été nommé capitaine avant le début de la campagne 2002-03 et a inscrit 20 filets. Guidant un noyau de jeunes joueurs prometteurs incluant Vincent Lecavalier, Brad Richards, Martin St-Louis et Dan Boyle, il a aidé le Lightning à freiner à six son nombre de saisons sans prendre part aux séries et Tampa Bay s’est rendu en deuxième ronde.

    Mais le point culminant de sa carrière est survenu en 2003-04, quand Andreychuk – même s’il n’a marqué qu’un but en 23 matchs des séries – a été le premier joueur à aller chercher la Coupe Stanley des mains du commissaire Gary Bettman après que le Lightning eut défait les Flames de Calgary en sept matchs.

    Après le lock-out de 2003-04, Andreychuk est revenu avec l’équipe en 2005-06, mais à 42 ans, son jeu n’était plus ce qu’il était et il a disputé son dernier match dans la LNH le 7 janvier 2006. Il a été soumis au ballottage trois jours plus tard et a officiellement annoncé sa retraite en octobre 2006.

    Andreychuk a tiré sa révérence comme un des marqueurs les plus prolifiques de l’histoire de la ligue. Ses 274 buts sur le jeu de puissance constituent un record dans la LNH, ses 640 buts au total le placent au 14e rang et ses 1338 points le hissent à égalité au 28e échelon. Il n’a pas non plus été souvent blessé, terminant au sixième rang de l’histoire avec ses 1639 matchs joués.

    « Il était une force autour du filet », a déclaré l’analyste pour le réseau NHL Network et ancien joueur de la LNH Dave Reid. « Il était probablement le joueur le plus difficile à contrer à 1-contre-1 à cause de sa taille et de ses habiletés. »

    Suivez Adam Kimelman sur Twitter: @NHLAdamK