Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

CHI vs BOS

    Nos experts donnent l’avantage aux Blackhawks sur les Bruins

    Par Shawn Roarke - Directeur de rédaction senior à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Nos experts donnent l’avantage aux Blackhawks sur les Bruins

    Compte tenu de leur fiche et de leur classement – ainsi qu’un sondage réalisé auprès de 19 journalistes de NHL.com et du NHL Network – les Blackhawks de Chicago sont favoris pour remporter la finale de la Coupe Stanley, dont le premier match aura lieu mercredi au United Center (20 h, HE; RDS, CBC, NBC).

    Mais les Blackhawks ont-ils une meilleure équipe? C’est difficile à dire parce que les finalistes de la Coupe Stanley ne se sont pas rencontrés cette saison et qu’ils n’ont pas affronté les mêmes adversaires en raison du calendrier à l’intérieur de leur association au cours de la saison 2012-13.

    À la fin, la série au meilleur de sept déterminera laquelle des deux équipes est la meilleure – comme c’est toujours le cas.

    Mais pourquoi attendre plus longtemps ? Les journalistes de NHL.com Shawn P. Roarke, Dan Rosen, Arpon Basu et Corey Masisak ont évalué les deux équipes dans des catégories d’importance pour voir qui possède l’avantage dans cette série.

    Tête à tête: Blackhawks vs. Bruins

    CHI Catégorie BOS
    47 Buts pour 50
    33 Buts contre 30
    7 Buts en avantage numérique 7
    1 Buts en désavantage numérique 1
    458 Mises en échec 571
    217 Tirs bloqués 256
    47,0 Pourcentage de mises en jeu 56,0
    9,4 Minutes de pénalité par match 10,2

    Sans surprise, ils ont donné l’avantage aux Blackhawks, mais ce fut serré dans toutes les catégories.

    ATTAQUANTS

    Les Bruins possèdent le meilleur pointeur des séries éliminatoires mais chaque panéliste a opté pour les Blackhawks parce qu'ils ont plus de profondeur.

    Chicago a tellement de profondeur que Dave Bolland, qui évoluait régulièrement au sein du deuxième trio en saison régulière, est utilisé au sein du quatrième trio en séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Les Blackhawks comptent quatre joueurs avec au moins 10 points, et cinq joueurs avec au moins quatre buts. Chaque attaquant qui a joué lors des séries éliminatoires a récolté au moins un point, à l’exception de Brandon Bollig, qui a pris part à trois matchs seulement.

    Mais il n’y a pas que de la profondeur à Chicago. Il y a aussi de la qualité. Bryan Bickell et Patrick Sharp totalisent huit buts chacun; Patrick Kane a mis fin à sa léthargie lors des premières rondes et il est en feu; Jonathan Toews est un des attaquants les plus complets dans le hockey.

    Toutefois, le premier trio de Boston n’est évidemment pas à négliger.

    David Krejci retient principalement l’attention avec 21 points en 16 matchs pour occuper la tête des pointeurs en séries éliminatoires. Ses compagnons de trio Milan Lucic et Nathan Horton ont une fiche combinée de 30 points et un différentiel de plus-34.

    Patrice Bergeron, un joueur de centre complet dans la même catégorie que Toews, est le pivot du deuxième trio qui met en vedette le jeune agitateur Brad Marchand et le légendaire Jaromir Jagr. Avant que Gregory Campbell ne soit blessé, Boston comptait sur la quatrième ligne d’attaque la plus dangereuse et la plus efficace des dernières années.

    Avantage: Chicago 4-0-0

    DÉFENSEURS

    Les assises de Boston sont à la ligne bleue, et le vote l’a démontré; chaque panéliste a estimé que les Bruins possédaient la meilleure défensive. C’est important, considérant qu’à la ligne bleue de Chicago, il y a l’excellent duo de Duncan Keith et Brent Seabrook.

    Zdeno Chara, qui obtient plus de 29 minutes de temps de glace par match, est le pivot de l’unité des Bruins, et il est bien secondé par Dennis Seidenberg, un joueur mésestimé. Andrew Ference, qui est revenu au jeu après avoir soigné une blessure au bas du corps au début de la troisième ronde, a ajouté de la stabilité, joignant Johnny Boychuk au sein de la deuxième paire. Torey Krug, rappelé de la Ligue américaine, a été employé de façon limitée mais il a réveillé le jeu de puissance des Bruins. Adam McQuaid a réussi le but décisif en finale de l’Association de l’Est contre les Penguins de Pittsburgh, portant à 15 buts et 35 points la production des défenseurs de Boston.

    Chicago possède beaucoup de profondeur à la ligne bleue et il aime que ses défenseurs se lancent à l’attaque; ils ont réussi six buts et 21 passes. Keith est celui qui obtient le plus de temps de glace, suivi par Seabrook, Niklas Hjalmarsson et Johnny Oduya, qui sont à une minute les uns des autres en ce qui concerne leur temps d’utilisation en moyenne.

    Avantage: Boston 4-0-0

    GARDIENS

    Peu de choses séparent les deux gardiens en finale. Chacun n’était qu’un spectateur intéressé la dernière fois que son équipe a joué aussi tard en juin. Or chacun est en vedette et excelle dans son rôle.

    Tuukka Rask, des Bruins, a alloué deux buts contre les Penguins en quatre matchs lors de la finale de l’Association de l’Est; il a bloqué 134 des 136 tirs dirigés vers lui. Il présente une moyenne de buts alloués de 1,75 par match lors des séries éliminatoires et un taux d’efficacité de ,943 en plus d’avoir réalisé trois jeux blancs.

    Corey Crawford, des Blackhawks, affiche quant à lui une moyenne de buts alloués de 1,74 et un taux d’efficacité de ,935 en plus d’avoir réussi un jeu blanc.

    Avantage : Boston 3-0-1

    ENTRAÎNEURS

    Voici encore une catégorie où il y a peu de différence; chaque entraîneur-chef a déjà remporté la Coupe Stanley à une reprise.

    Claude Julien, des Bruins, qui l’a emporté en 2011, a encore pris toutes les bonnes décisions et il a particulièrement eu un impact en utilisant bien ses défenseurs pour tenir en échec les deux meilleures lignes d’attaque des Penguins.

    Joel Quenneville, des Blackshawks, l’a emporté en 2010. Cette année lors des séries éliminatoires, il a mené les Blackhawks à la victoire alors qu’ils étaient au bord du précipice à 1-3 contre les Red Wings de Detroit lors de la deuxième ronde. Il a accompli du travail de maître avec sa formation pour neutraliser complètement le trio de Dustin Brown des Kings de Los Angeles en finale de l’Association de l’Ouest.

    Avantage: Boston 1-0-3

    UNITÉS SPÉCIALES

    Une équipe n’atteint pas la finale de la Coupe Stanley sans une excellente contribution de ses unités spéciales, et celles de Boston et Chicago sont parmi les meilleures, surtout lors des désavantages numériques.

    Les Blackhawks ont accordé trois buts en désavantage numérique en 58 occasions; un de ces buts a été inscrit à l’étranger. Cette efficacité fait plus que compenser pour leur jeu moyen en avantage numérique, qui est à 13,7 pour cent.

    Les Bruins ont été incroyables en désavantage numérique lors de la troisième ronde, résistant à 15 reprises au formidable jeu de puissance des Penguins. Le jeu de puissance des Bruins est à peine meilleur que celui des Blackhawks, à 15,6 pour cent.

    Avantage: Chicago 3-1-0

    IMPONDÉRABLES

    Chaque équipe est portée par un momentum incroyable qui est alimenté par le fait que l’une et l’autre ont frôlé l’élimination plus tôt en séries éliminatoires.

    Chicago a remporté sept de ses huit derniers matchs depuis qu’il accusait un retard de 1-3 contre Detroit en deuxième ronde. Il a accédé à la finale avec une victoire en deuxième prolongation dans le cinquième match contre les champions en titre, même après que les Kings eurent égalé le score lors des 10 dernières secondes de temps réglementaire.

    Boston a remporté neuf de ses 10 derniers matchs après avoir comblé un déficit de 4-1 lors du septième match contre les Maple Leafs de Toronto en première ronde, évitant de laisser filer une série qu’il menait 3-1. Les Bruins ont remporté un match en prolongation lors de chaque ronde cette année en séries éliminatoires.

    Avantage: égalité 0-0-4

    DANS L’ENSEMBLE

    Si ce n’est pas encore assez clair, cette série est trop serrée pour qu’on puisse choisir avec certitude. Il y a vraiment peu de choses qui séparent les champions de l’Association de l’Ouest et de l’Association de l’Est. L’avantage de la glace, que détiennent les Blackhawks, pourrait être le point déterminant.

    Parce que les deux équipes sont à égalité, la plupart des experts s’attendent à une longue série; 18 des 19 journalistes du NHL Network et de NHL.com ayant fait des prédictions ont indiqué que la série atteindrait au moins six matchs.

    À la fin, cependant, la majorité du panel de quatre journalistes de NHL.com a choisi les Blackhawks de Chicago, la meilleure équipe en saison régulière, pour soulever la Coupe Stanley pour la deuxième fois en quatre saisons.

    Avantage: Chicago 3-1-0

     

    La LNH sur Facebook