Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Mirco Mueller prêt à rejoindre son ancien coéquipier Ryan Murray dans la LNH

    mardi 2013-06-11 / 15:30 / LNH.com - Repêchage de la LNH 2013

    Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Mirco Mueller prêt à rejoindre son ancien coéquipier Ryan Murray dans la LNH

    Il est permis de croire que le défenseur des Silvertips d’Everett Mirco Mueller pourrait un jour retrouver son ancien partenaire à la ligne bleue de la Ligue de hockey de l’Ouest.

    Lors du repêchage de 2012 de la LNH à Pittsburgh, les Blue Jackets de Columbus ont réclamé l’arrière des Silvertips Ryan Murray au 2e rang. C’est le même Murray qui a joué 23 parties à Everett en 2012-13 en compagnie de Mueller avant de subir une blessure à l’épaule qui a mis fin à sa campagne.

    Les Blue Jackets possèdent trois choix de première ronde au repêchage de 2013 qui aura lieu le 30 juin et Mueller est un candidat pour être sélectionné au premier tour. Croit-il que les Blue Jackets pourraient vouloir réunir cet ancien duo des Silvertips à Columbus?

    « Je ne crois pas qu’ils pensent à ça », a admis Mueller à LNH.com. « Ils ne choisissent pas des joueurs seulement parce qu’ils ont joué ensemble dans le junior. Ils feront ce qu’il y a de mieux pour leur organisation. »

    Mueller admet toutefois que Murray l’a beaucoup influencé.

    « Au début de la saison, j’ai joué plus de 20 parties avec lui sur la même unité défensive, a-t-il ajouté. Ce n’est pas difficile de jouer avec lui. C’est tout un joueur et il m’a beaucoup aidé en dehors de la patinoire. Il ne parle pas beaucoup, mais c’est un leader exceptionnel qui trouve toujours le mot juste. »

    B.J. MacDonald, du Bureau central de dépistage de la LNH, croit que l’influence de Murray se fait sentir sur Mueller.

    « Je crois que ç’a été une bonne chose [que Mueller passe un peu de temps avec Murray], a déclaré MacDonald. Ça lui a permis de mieux comprendre le jeu. Quand Murray s’est blessé, il a pris la relève à la ligne bleue. Du jour au lendemain, il est devenu leur défenseur numéro un. La blessure de Murray a forcé ses entraîneurs à lui donner plus de responsabilités plus vite que prévu, mais il s’en est bien sorti. »

    Mueller, qui vient au 9e rang du classement final des joueurs nord-américains admissibles au prochain repêchage du Bureau central de dépistage de la LNH, a été le deuxième meilleur marqueur des défenseurs recrues de la Ligue de l’Ouest avec 31 points (6 buts) en 63 matchs. De plus, il a été nommé la recrue de l’année chez les Silvertips.

    « Sa production offensive ne démontre pas vraiment le type de défenseur qu’il est réellement », a révélé Peter Sullivan, du Bureau central de dépistage, à LNH.com. « Il orchestre tout de l’arrière. Ce n’est pas lui qui apporte la touche finale, mais c’est lui qui crée les occasions pour les autres sur la glace. La formation d’Everett n’était pas très forte cette année. Au sein d’une bonne équipe, il aurait pu grimper plus haut que la neuvième position sur notre liste. »

    Mueller, originaire de Winterthur, en Suisse, a représenté son pays sur la scène internationale cette année au Championnat mondial junior et au Championnat mondial des moins de 18 ans. Il a aussi participé au Match des meilleurs espoirs de la LCH/LNH à Halifax, en Nouvelle-Écosse, en janvier.

    Il a récolté deux assistances et il a présenté le cinquième meilleur différentiel du tournoi (+7 en six matchs) pour la Suisse, qui a terminé au sixième rang, lors des Mondiaux juniors. Il a aussi amassé un but et trois points en cinq rencontres pendant le Championnat des moins de 18 ans, où la Suisse a récolté une autre sixième place.

    « Notre pays a fait de gros efforts au cours des dernières années pour s’améliorer, a déclaré Mueller. On a bien fait au Championnat du monde [en s’inclinant devant la Suède en finale]. C’était une deuxième place amplement méritée. L’équipe a très bien joué et elle n’a volé aucune de ses victoires. J’espère que ça va continuer comme ça et que la perception qu’ont les gens du hockey suisse va changer. »

    Le défenseur gaucher de 6 pieds 3,25 pouces et 184 livres a été sélectionné au 11e rang de la séance de sélection européenne de 2002 de la LCH par Everett. Il a évolué en Suisse en 2011-12 avec l’équipe de Kloten dans la ligue Novizen Elite. En 32 matchs, il a inscrit 12 buts et 31 points.

    « Je suis un défenseur qui préconise un style sans artifice et qui fait des passes simples, a expliqué Mueller. Je crois que je suis difficile à battre à un contre un. J’essaie juste de faciliter la vie de mes attaquants en leur donnant plus de temps grâce à ma vision de l’arrière et en tentant de fabriquer des jeux. »

    Mueller, qui parle couramment l’allemand, le français et l’anglais, savait exactement quoi répondre quand on lui a demandé pourquoi il a décidé de faire le saut en Amérique du Nord en 2012-13.

    « Le calendrier de la LCH ressemble à celui de la LNH, a-t-il affirmé. Il y a beaucoup de parties et la pression est forte. On peut y connaître beaucoup de succès. Il y a plusieurs bons joueurs et de bonnes équipes ici. Pour moi, c’est presque comme une ligue professionnelle et je voulais voir à quoi ça ressemblait. J’ai beaucoup aimé ça. »

    Mueller, qui aime bien regarder les matchs des Blackhawks de Chicago et des Jets de Winnipeg en raison de leurs partisans bruyants, a été comparé au défenseur des Flyers de Philadelphie Kimmo Timonen. Il affirme qu’il sera présent lors du repêchage, mais qu’il n’aura aucune attente.

    « Je vais juste profiter du temps passé avec ma famille et on verra bien, a-t-il confié. Tout peut arriver. »

    Dan Marr, le directeur du Bureau central de dépistage de la LNH, a révélé que Mueller était l’un des espoirs à surveiller à mi-chemin de la campagne. Il était d’ailleurs au 12e rang du classement de mi-saison publié en janvier par le Bureau central de dépistage.

    « Tout le monde est allé observer ce joueur suisse et tous ont été très impressionnés », a raconté Marr à LNH.com. « Il est capable de bien jouer dans toutes les situations. Son sens du hockey, sa lecture du jeu, son anticipation et ses réactions au jeu sont excellents. Il est si rapide. »

    Marr se souvient d’un autre espoir suisse très convoité qui a été repêché par une équipe de la LNH et qui a percé son alignement dès la saison suivante. Le défenseur Luca Sbisa a été réclamé au 19e rang par les Flyers de Philadelphie en 2008 et il a disputé 39 rencontres avec eux en 2008-09.

    « Sbisa s’est vite taillé un poste dans la LNH et ça ne l’a pas perturbé. Mueller est du même genre, a conclu Marr. Les joueurs qui ne font pas d’erreurs sont rares, mais ce jeune-là prend toujours les bonnes décisions sur la patinoire. »

    Suivez Mike Morreale sur Twitter : @mikemorrealeNHL