Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

CHI vs LAK

    Les Blackhawks éliminent les Kings et feront face aux Bruins en finale

    Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Les Blackhawks éliminent les Kings et feront face aux Bruins en finale

    CHICAGOCorey Crawford s’est assis profondément devant son casier dans le vestiaire des Blackhawks de Chicago, quelques minutes avant minuit heure locale. Ses jambières étaient toujours attachées à ses jambes, son dos – quelque peu avachi, mais tout de même appuyé contre le mur.

    C’était là la personnification de l’épuisement, du soulagement et de l’euphorie. C’était là la personnification d’un gardien qui, il y a quelques instants à peine, venait de finir de disputer près de 92 minutes de hockey des séries intense et sans arrêt, avant de finalement – après une célébration tant attendue – réaliser que la prochaine étape allait être très spéciale.

    La finale de la Coupe Stanley.

    Pour espérer remporter une deuxième Coupe Stanley en quatre saisons, les Blackhawks devront maintenant venir à bout des talentueux Bruins de Boston. Ils pourront le faire dès mercredi à Chicago (20 h 00; RDS, CBC, NBC).

    Ce sera la première fois que les Bruins et les Blackhawks, deux des plus vieilles organisations de la LNH, s’affronteront en finale de la Coupe, et la première fois que deux des six équipes originales se feront face en finale depuis 1979.

    « C’est un match dont on va toujours se rappeler, a mentionné l’entraîneur des Hawks, Joel Quenneville. C’était un match exceptionnel. »

    Patrick Kane a réussi le premier tour du chapeau en situation de finale d’association depuis Wayne Gretzky il y a 20 ans et Crawford a effectué 33 arrêts, incluant 13 en deux prolongations, pour permettre aux Blackhakws de Chicago de venir à bout des Kings de Los Angeles grâce à un gain de 4-3 en double période de surtemps, samedi, lors du match no 5 de la finale de l’Ouest au United Center.

    « On voulait juste continuer à jouer, a déclaré Jarret Stoll des Kings. On voulait juste continuer à jouer jusqu’à la fin du mois de juin et c’était notre objectif. Mais on ne l’avait tout simplement pas contre ces gars-là. Ils forment une excellente équipe. Je leur souhaite tout le meilleur. Ils ont beaucoup de très bons joueurs, ils restent fidèles à leur système de jeu et ils sont bien dirigés. On n’a tout simplement pas été en mesure de gagner un match sur la route et ramener tout le monde à L.A. On est déçus. Tu ne peux pas être content quand tu perds. Tu ne l’es jamais, que ce soit en finale de l’Ouest ou de la Coupe Stanley ou quand tu ne réussis pas à faire les séries. C’est le même sentiment de vide. »

    Chicago s’est repris après avoir bousillé son avance avec 9,4 secondes à faire en temps réglementaire pour éliminer les champions en titre. Les Blackhawks avaient également gâché leur avantage de deux buts en début de match, mais Kane leur a fait oublier avec son but victorieux. Il l’a d’ailleurs inscrit à seulement un jour du troisième anniversaire de son filet gagnant inscrit en prolongation, qui avait permis à Chicago de soulever la Coupe Stanley face aux Flyers de Philadelphie en 2010.

    Jonathan Toews et Kane se sont amenés à 2-contre-1 et Toews a rejoint Kane avec une passe transversale à sa droite. Kane a ensuite tiré sur réception au-dessus de la mitaine du gardien des Kings Jonathan Quick pour envoyer les Blackhawks en finale.

    « C’est super de gagner, d’abord et avant tout, a dit Kane. De contribuer ces derniers matchs, je crois que ça serait mentir que de vous dire que ce n’est pas plaisant. Vous savez quoi, ces deux victoires, surtout celle de ce soir, étaient vraiment énormes après qu’ils eurent créé l’égalité avec neuf secondes à faire. Pour nous, de tenir le coup en première période de prolongation et de concrétiser notre victoire en deuxième prolongation, c’était énorme.

    « On ne voulait définitivement pas retourner à L.A. C’est une énorme victoire pour nous permettre de passer en finale. »

    Les Hawks ont dû disputer deux périodes supplémentaire parce que le joueur de centre des Kings Mike Richards, qui avait raté les trois dernières rencontres en raison d’une commotion cérébrale, a créé l’égalité en faisant dévier un tir de la pointe à quelques secondes de la fin du troisième tiers. Le lancer d’Anze Kopitar a touché à Richards et a déjoué Crawford, causant une onde de choc au sein de la foule, prête à célébrer.

    « Ce n’est pas une situation facile, a indiqué Toews. Honnêtement je ne crois pas qu’il y ait de pire sentiment dans le hockey, quand tu es à neuf secondes [de la victoire]. Tu sais que tu dois sortir la rondelle. Mais deux mauvais bonds plus tard et voilà, la rondelle est dans ton filet. Ça fait assez mal au coeur.

    « On a simplement essayé de se dire dans le vestiaire qu’on ne pouvait pas penser à ce qui aurait pu arriver, mais qu’on devait plutôt tourner la page, s’en remettre. C’est la seule façon de pouvoir passer à autre chose et d’avoir une chance de gagner le match. »

    Les Kings, qui tiraient de l’arrière 3-2 après le deuxième filet du match de Kane avec 3:52 à la période, n’ont pas réussi à permettre à Quick de retraiter au banc au profit d’un sixième attaquant parce que les Hawks n’ont jamais arrêté d’effectuer de l’échec avant. Sauf que le dégagement de Bryan Bickell a été refusé à 14,4 secondes de la fin, mettant la table pour une mise en jeu à la droite de Crawford après que Los Angeles eut utilisé son temps d’arrêt.

    Stoll a remporté la mise en jeu – qui lui a même fait perdre son casque – et Jeff Carter a envoyé le disque vers le défenseur Slava Voynov. Ce dernier l’a rapidement remis à Kopitar et Richards, qui était en bonne position devant le gardien, a réussi à toucher à la rondelle avec son bâton pour battre Crawford et ramener tout le monde à la case départ.

    « Comme vous le savez, je pense qu’on est allé beaucoup plus loin que – on a atteint la finale de l’Ouest encore une fois, a mentionné l’entraîneur des Kings, Darryl Sutter. Ça vous dit à quel point la ligne est mince. Au final, on a été battus en finale d’association par la meilleure équipe de l’association.

    « On a tout accompli. Une fois que tu mets la barre aussi haute, ça devient ta référence. Alors évidemment on est déçus d’avoir perdu contre Chicago, mais on n’est certainement pas déçus de la manière dont on a joué. Je veux dire, je crois que quand on regarde notre saison, mis à part l’avantage de la glace, on a accompli tout ce qu’on voulait faire. »

    Bickell a orchestré le deuxième but de Kane à 16:08 du troisième tiers avec une passe de l’arrière du filet vers l’enclave. Bickell bataillait avec l’attaquant des Kings Justin Williams, qui a chuté sur le jeu avant d’immédiatement aller voir l’arbitre et clamer une pénalité. Mais l’arbitre n’a pas changé d’avis et le but est resté bon.

    Bickell a récolté une aide sur les deux premiers filets de Kane, mais son dégagement refusé a également créé la mise en jeu qui a menée au but égalisateur de Richards. Et c’est sa pénalité pour avoir donné de la bande sur Jake Muzzin qui a mené au filet de Kopitar sur le jeu de puissance à 3:34 de la troisième période.

    Aucune des deux équipes n’a réussi à concrétiser ses chances en première période de prolongation.

    Duncan Keith et Kane ont tous les deux touché la cible pour les Blackhawks au cours des six premières minutes de la rencontre, mais les Kings ont répliqué avec un but en désavantage numérique de Dwight King à 9:28 du deuxième vingt, et un de Kopitar en début de troisième avec un homme en plus.

    Le filet de Kopitar était son premier de la série et mettait fin à une séquence de six rencontres sans marquer. Il a gagné du terrain devant le filet aux dépens de Keith et a poussé le retour de lancer de Carter entre les jambières de Crawford. Il s’agissait d’un deuxième but pour les Kings en supériorité numérique en 14 occasions depuis le début de la finale de l’Ouest, et seulement du troisième filet que les Hawks ont alloué en pareilles circonstances en 58 occasions en séries.

    Quick a effectué un arrêt avec son bloqueur devant Johnny Oduya quelques instants avant que Bickell accorde aux Kings un jeu de puissance en frappant Muzzin dans le coin à la droite du gardien de Los Angeles.

    Les Kings se sont bien battus en deuxième période après s’être retrouvés en retard 2-0 après la première. King a fait bouger les cordages en désavantage numérique et Los Angeles a bénéficié de deux chances de qualité au cours de la dernière minute de la période, mais Crawford a fermé la porte pour permettre aux Blackhawks de retraiter au vestiaire en avance 2-1.

    Le but de King à 5-contre-4 a fait de lui le meilleur marqueur de l’histoire des Kings en finale d’association avec six, incluant quatre l’an dernier contre les Coyotes de Phoenix. Il a dépassé Wayne Gretzky, qui en avait inscrits cinq en 1993 contre les Maple Leafs de Toronto.

    Williams avait un léger avantage sur le défenseur des Blackhawks Nick Leddy lorsqu’il a transporté le disque vers le filet. Crawford a harponné la rondelle mais elle est demeurée dans l’enclave. King a battu l’ailier de Chicago Patrick Sharp est s’est emparé du retour pour pousser le disque entre les jambières de Crawford.

    Quick, qui a récolté une aide sur le filet de King, a fait un arrêt de la jambière droite sur Marian Hossa avec 8:12 à faire à la deuxième période pour garder l’écart à un but.

    Chicago a connu le solide départ qu’il espérait et a obtenu des buts de Keith et Kane pour prendre les devants 2-0 avant la première pause publicitaire. Les Blackhawks ont effectué les sept premiers tirs de la rencontre et n’ont pas laissé les Kings pénétrer en zone offensive jusqu’à ce que le lancer de loin de Carter soit arrêté par Crawford, avec 9:18 à faire à la période initiale.

    Keith a marqué à 3:42 sur ce qui semblait être un tir inoffensif du haut du cercle gauche qui s’est faufilé entre les jambières de Quick. Les Kings ont commis un revirement en zone neutre et Michal Rozsival a repéré Keith du côté gauche. Il a traversé la ligne bleue avec la rondelle alors que les Kings effectuaient un changement et a dirigé un lancer frappé puissant vers Quick, qui n’a pas l’habitude d’allouer ce genre de but.

    Kane a fait bouger les cordages 2:17 plus tard à la suite d’une mêlée devant Quick.

    Suivez Dan Rosen sur Twitter: @drosennhl

     

    La LNH sur Facebook