Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

CHI vs LAK

    Les Kings n’ont plus rien à perdre et donneront tout dans le match no 5

    Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Les Kings n’ont plus rien à perdre et donneront tout dans le match no 5

    CHICAGO – Peut-être souriait-il ou était-ce plutôt une grimace, difficile à dire, mais on a semblé déceler une faille dans la carapace de Dustin Brown quand il a mentionné que lui et ses coéquipiers des Kings de Los Angeles n’étaient pas prêts à s’avouer vaincus dans la finale de l’Association de l’Ouest.

    Les Kings tirent de l’arrière 3-1 dans leur série quatre de sept les opposant aux Blackhawks de Chicago. La cinquième rencontre sera disputée samedi au United Center (20 h HE; RDS, CBC, NBC).

    « Il y a une chose qui me frappe à propos de ce groupe, c’est qu’on a tendance à jouer notre meilleur hockey quand on est vraiment en difficulté », a déclaré Brown en souriant (ou en grimaçant) tard vendredi après-midi dans l’hôtel des Kings au centre-ville. « Par exemple, l’année passée, pendant la saison régulière, on était en 13e place avec 20 parties à jouer. C’est différent quand on a juste un match à jouer, mais on se retrouve tout de même dans une situation semblable tous ensemble.

    « La clé pour nous, c’est qu’on a déjà traversé ça ensemble, on s’est déjà retrouvés en difficulté ensemble. Dans les moments comme ça, le plus important, à mon avis, est de pouvoir compter sur chacun de nos coéquipiers. »

    Ça ne devrait pas être difficile pour cette équipe très unie dont l’alignement comprend régulièrement 17 joueurs (en excluant le centre Mike Richards qui a subi une commotion cérébrale) qui ont gravé leurs noms sur la Coupe Stanley l’été passé.

    Le problème, et c’en est un qui les suit depuis le début des séries éliminatoires, c’est que les Kings devront tenter de prolonger leur saison en gagnant sur la route. Ils présentent un dossier de 1-7 sur les patinoires étrangères au cours des présentes séries après avoir accumulé une fiche de 10-1 à l’extérieur lors de leur conquête de la Coupe Stanley l’année dernière.

    Ils ne parviennent pas à expliquer pourquoi ils éprouvent autant de difficultés sur la route. Ils ont perdu six matchs par la marque de 2-1, dont deux en prolongation, mais ils ne semblent pourtant pas manquer de confiance.

    « Non, ça ne m’inquiète pas », a lancé l’attaquant des Kings Justin Williams quand on lui a fait remarquer qu’ils devaient gagner à l’étranger pour éviter l’élimination. « On n’a pas eu de chance sur la route, mais il va falloir gagner deux fois au United Center. Ça ne nous fait pas peur, au contraire. C’est un beau défi de devoir battre la meilleure équipe de la ligue cette année dans son domicile, et ce, dès [samedi]. »

    Pour ce faire, les Kings devront offrir une performance nettement supérieure à celle de la troisième période du quatrième match. Ils n’avaient alors obtenu que deux tirs au but et ils n’avaient pratiquement pas menacé le filet adverse même s’ils tentaient d’égaler la marque après que Marian Hossa eut donné les devants aux Hawks 70 secondes après le début de l’engagement.

    Leur prestation en troisième période jeudi a soulevé quelques interrogations sur le niveau de fatigue des Kings. Seraient-ils épuisés après avoir disputé une difficile série de six matchs contre les Blues de St. Louis lors des quarts de finale de l’Ouest et une autre longue série de sept parties contre les Sharks de San Jose en demi-finale d’association?

    L’entraîneur des Kings Darryl Sutter a vite réfuté ces affirmations après la rencontre de jeudi. Il a même refusé d’écouter une question sur l’absence d’un sentiment d’urgence au sein de sa troupe. Vendredi, Sutter a remarqué une différence dans le jeu des Blackhawks en zone neutre lorsqu’ils mènent.

    « Les deux équipes excellent en zone neutre, alors quand on a les devants, il faut faire encore mieux, a avancé Sutter. Il faut forcer l’adversaire à se débarrasser de la rondelle pour ensuite la dégager, puis ils s’en débarrassent à nouveau et on dégage encore. Parfois, il faut un jeu manqué pour provoquer un but. »

    Les Kings n’ont pas pu profiter de jeux manqués pour obtenir de bonnes chances de marquer dans la troisième période du quatrième match. Ils vont tenter d’en provoquer davantage tôt dans la cinquième rencontre parce qu’ils croient avoir plus de chances de gagner en comptant en premier, et ce, même s’ils ont bousillé deux avances d’un but en première et en deuxième période jeudi soir.

    « Si vous pensez pouvoir compter plus de buts que Chicago, donc vous lancer dans une partie au pointage élevé, vous allez perdre, a déclaré Sutter. C’est beaucoup mieux d’essayer de les empêcher de marquer que de tenter de compter plus de buts qu’eux. »

    Les Kings devront fort probablement se passer des services de Richards. Selon Sutter, sa présence demeure incertaine pour le cinquième match. Richards a raté les trois dernières parties en raison d’une commotion cérébrale.

    Richards n’a pas accompagné ses coéquipiers à Chicago, mais personne n’ose affirmer que ses séries sont terminées si elles devaient se poursuivre après samedi soir.

    Les Kings croient avoir encore assez de ressources pour prolonger leur saison. Ils aiment bien jouer le rôle de négligés.

    « Regardez contre qui on joue : ils étaient dans la même situation lors du dernier tour et ils s’en sont sortis », a déclaré le défenseur Robyn Regehr en faisant allusion à la remontée des Blackhawks, qui accusaient un retard de 3-1 contre les Red Wings de Detroit, lors de la ronde précédente. « C’est très possible. On se prépare pour gagner une partie [samedi] et c’est tout ce qui compte pour l’instant. »

    Suivez Dan Rosen sur Twitter : @drosennhl

     

    La LNH sur Facebook