Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Repêchage de rêve, 26e rang : Martin Havlat, Sénateurs

    mercredi 2013-06-05 / 12:00 / LNH.com - Repêchage de la LNH 2013

    Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Repêchage de rêve, 26e rang : Martin Havlat, Sénateurs

    Pour souligner le 50e anniversaire du premier repêchage de la LNH, LNH.com a réuni un groupe de 13 experts pour choisir les meilleurs joueurs réclamés à chacun des rangs du premier tour du repêchage. LNH.com présentera un joueur par jour en commençant par le meilleur 30e choix de tous les temps le 1er juin. Le meilleur premier choix de l’histoire sera dévoilé le 30 juin, la journée même du repêchage de 2013.

    Aujourd’hui : Le meilleur 26e choix : Martin Havlat, Sénateurs d’Ottawa, 1999

    Après avoir vu Martin Havlat jouer dans sa République tchèque natale, les Sénateurs d’Ottawa savaient qu’il ne faudrait pas beaucoup de temps à l’ailier droit pour se tailler une place dans la LNH.

    Même si les blessures ont limité son efficacité depuis qu’il a fait son entrée dans la ligue en 2000, Havlat est demeuré un élément clé au sein de chacune des équipes avec lesquelles il a joué.

    Il a aussi récolté le plus de votes par les 13 experts du repêchage de rêve de LNH.com pour être élu meilleur 26e choix.

    Les Sénateurs repêchaient au 26e rang à l’encan de 1999 après avoir terminé la saison précédente avec 103 points – un sommet dans l’histoire de l’organisation – et décroché le titre de la section nord-est pour la première fois. Avec un groupe de jeunes joueurs en place, les Sénateurs ont été en mesure de laisser Havlat jouer une autre saison en République tchèque, où il a amassé 42 points en 46 rencontres avec Trinec. Il a également représenté son pays lors du Championnat du monde de hockey junior en 2000 et du Championnat senior la même année.

    Havlat a fait ses débuts dans la LNH le 5 octobre 2000, récoltant une aide dans un match contre les Bruins de Boston, et à son quatrième match, le 14 octobre 2000, a marqué son premier but sur la route face aux Maple Leafs de Toronto. Il a terminé sa première saison avec 19 buts et 42 points en 73 rencontres.

    Il a augmenté sa production offensive à chacune de ses quatre premières campagnes, et connu la meilleure saison de cette séquence en 2003-04 avec 31 buts et 68 points.

    Une blessure à l’épaule l’a limité à 18 matchs en 2005-06, et cet été-là il a été échangé aux Blackhawks de Chicago. Mais des blessures à l’épaule et à l’aine l’ont limité à 91 rencontres à ses deux premières saisons à Chicago. Il était assez rétabli pour disputer 81 matchs avec les Blackhawks en 2008-09 et a terminé au premier rang de l’équipe avec 77 points. Il a ajouté 15 points en 16 rencontres pour aider Chicago à atteindre la finale de l’Ouest, après que l’équipe eut raté les séries à ses cinq dernières saisons.

     

    Havlat s’est entendu avec le Wild du Minnesota à titre de joueur autonome sans restriction à l’été 2009. Il a bien fait à ses deux saisons là-bas, prenant le troisième rang de l’équipe avec 54 points en 2009-10, avant de mener les siens avec 22 buts et 62 points en 2010-11. Le Wild a cependant raté les séries à chacune de ces saisons, et Havlat a été échangé aux Sharks de San Jose lors du repêchage de 2011.

    Une blessure au bas du corps l’a gardé sur la touche pendant la majeure partie de la campagne 2011-12, mais il était de retour au sommet de sa forme en 2012-13, et à 32 ans a inscrit huit filets et amassé 18 points en 40 matchs de saison régulière. Sauf que d’autres blessures l’ont limité à seulement deux rencontres en deux rondes des séries pour les Sharks.

    Malgré l’impact que les blessures ont eu sur ses statistiques, Havlat a tout de même été le choix de six des 13 experts du repêchage de rêve.

    « Havlat a produit à l’attaque de façon constante quand il était en santé », a déclaré John Kreiser, chroniqueur pour LNH.com. « Il possède une bonne vitesse, un bon gabarit, un bon lancer et est toujours très responsable défensivement. Il a accompli beaucoup plus – et de loin – que n’importe quel autre joueur sélectionné à ce rang au premier tour du repêchage. »

    Contactez Adam Kimelman au akimelman@nhl.com. Suivez-le sur Twitter: @NHLAdamK