Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Le Canadien est déterminé à augmenter son nombre de jeunes talents

    vendredi 2013-05-31 / 22:33 / LNH.com - Repêchage de la LNH 2013

    Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Le Canadien est déterminé à augmenter son nombre de jeunes talents

    TORONTO – Après une saison où cinq recrues différentes ont aidé le Canadien de Montréal à bondir de la dernière à la deuxième place dans l’Association de l’Est, le directeur du recrutement amateur Trevor Timmins est emballé à l’idée d’augmenter le nombre de jeunes talents à l'occasion du repêchage 2013 de la LNH.

    « À l’ère du plafond salarial, c’est encore plus difficile d’ajouter des joueurs en allant sur le marché des joueurs autonomes et il est donc essentiel pour la ligne de vie de l’organisation de continuer d’ajouter des espoirs qui font leurs classes dans l’organisation et qui sont capables de jouer, a révélé Timmins à LNH.com. Le repêchage et le recrutement des joueurs est donc très important pour la ligne de vie de la concession. »

    Ce ne fut jamais plus évident que durant la saison 2012-13, alors que le Canadien a terminé deuxième dans l’Est après avoir pris le dernier rang l’année précédente. Alex Galchenyuk, le premier choix du repêchage en 2012, Brendan Gallagher, un choix de cinquième ronde en 2010 et un finaliste pour l’obtention du trophée Calder, Gabriel Dumont, un choix de cinquième ronde en 2009, Jarred Tinordi, un choix de première ronde en 2010, et Nathan Beaulieu, un choix de première ronde en 2011, ont tous évolué avec le Canadien.

    Timmins a admis qu’il était rafraîchissant de voir des jeunes contribuer aux succès de l’équipe. Des 31 joueurs ayant endossé l’uniforme du Canadien au cours de la saison, 11 avaient 25 ans ou moins.

    « Ils ont ajouté un peu d’étincelles, de la vie, de l’enthousiasme et de l’énergie, a noté Timmins. L’arrivée de Galchenyuk et de Gallagher a enlevé de la pression sur les épaules de certains joueurs et comblé des besoins que nous pouvions avoir. »

    Galchenyuk a été le cinquième meilleur pointeur parmi les recrues de la LNH en totalisant 27 points en 48 matchs. Gallagher, lui, a réussi 15 buts et 28 points, effectué 44 mises en échec et bloqué 33 tirs en 44 matchs.

    « Je ne m’attendais pas vraiment à ce que Galchenyuk s’amène et produise immédiatement comme il l’a fait parce qu’il avait raté toute la saison l’an dernier, mais l’arrêt de travail lui a certainement été profitable, a expliqué Timmins. Il a été capable de participer à des matchs au niveau amateur et au championnat mondial de hockey junior, et quand il a recommencé à jouer, il a été capable d’entrer tout de suite et de continuer de progresser. »

    Avec quatre choix parmi les 60 premiers et six parmi les 90 premiers au repêchage 2013 de la LNH le 30 juin au Prudential Center de Newark au New Jersey, Timmins sait que les chances du Canadien d’ajouter à sa formation des joueurs prometteurs de haut calibre sont très bonnes.

    « C’est excitant non seulement pour les dépisteurs et l’organisation mais aussi pour les partisans, a affirmé Timmins. Il y a de la profondeur partout lors de ce repêchage. Il y a des défenseurs, des attaquants, des centres, des ailiers de puissance et des ailiers capables de compter. Il y a aussi de bons gardiens de qualité disponibles. Je ne vois aucun trou dans ce repêchage… sauf peut-être lors des dernières rondes, qui pourraient ne pas être aussi formidables que lors des dernières années. »

    Plusieurs dépisteurs croient que c’est peut-être un des repêchages avec le plus de profondeur lors des dernières années. Le Canadien détient un choix de première ronde (25e au total), trois de deuxième ronde (34e, 36e, 57e) et deux de troisième ronde (71e, 88e). Timmins croit qu’il y a beaucoup de parité parmi les 35 premiers espoirs sur sa liste.

    Selon le dernier classement des joueurs nord-américains disponibles du Bureau central de dépistage de la LNH, le Canadien pourrait avoir la chance de choisir parmi quelques solides ailiers, joueurs de centre et défenseurs quand viendra son tour lors de la première ronde.

    La liste comprend l’ailier gauche Morgan Klimchuk des Pats de Regina, l’ailier gauche Adam Erne des Remparts de Québec, le défenseur Joshua Morrissey des Raiders de Prince Albert, et les joueurs de centre Laurent Dauphin, des Saguenéens de Chicoutimi, John Hayden, du programme de développement de l’équipe nationale américaine, et Jason Dickinson, du Storm de Guelph. Tous ces joueurs se retrouvent du 25e au 30e rang sur la liste du Bureau central de dépistage.

    « Il y a beaucoup de parité au sommet parmi les joueurs d’élite [entre le défenseur Seth Jones et les attaquants Nathan MacKinnon et Jonathan Drouin], a précisé Timmins. Il y a des pommes, des oranges, des bananes, des raisins. Je pense qu’on peut dire que c’est une année où on peut choisir un joueur en fonction de ses besoins. On veut toujours réclamer un joueur ayant le plus de potentiel dans l’avenir, mais comme ils sont très près les uns des autres, je pense qu’on verra plusieurs équipes réclamer des joueurs pour combler leurs besoins cette année »

    À moins que le directeur général Marc Bergevin choisisse de choisir plus tôt lors de la première ronde en effectuant un échange, le Canadien n’aura certainement pas la chance de réclamer un des trois meilleurs joueurs - le défenseur Seth Jones, des Winterhawks de Portland, ou les attaquants des Mooseheads de Halifax Nathan MacKinnon et Jonathan Drouin. Jones est classé premier par le Bureau central tandis que MacKinnon et Drouin sont deuxième et troisième.

    « Ce sera difficile pour les équipes qui ont les trois premiers choix… c’est comme une décision basée sur un jugement, a noté Timmins. Mais encore là, peut-être s’agira-t-il de combler un besoin et ces joueurs ont un bel avenir et de grandes possibilités devant eux. »

    Timmins a été questionné à savoir si le gabarit d’un joueur est toujours un prérequis pour qu’il soit choisi au repêchage. De toute évidence, le succès cette saison de Gallagher, qui mesure 5 pieds 9 pouces et pèse 163 livres, a clairement répondu à cette question.

    Le seul joueur de petite taille qui pourrait être disponible quand le Canadien choisira au 27e rang est le joueur de centre de 5 pieds 8,5 pouces et 165 livres Nicolas Petan, des Winterhawks de Portland. Petan, classé 33e par le Bureau central parmi les joueurs nord-américains, a joué un rôle important dans la marche de Portland vers le championnat de la Ligue junior de l’Ouest cette saison – terminant avec 46 buts, 120 points et un différentiel de plus-68 en 71 matchs en saison régulière. Il a aussi réussi neuf buts et 28 points en 21 matchs lors des séries éliminatoires.

    « Selon les standards d’aujourd’hui, comment peut-on définir un joueur de petite taille ?, a demandé Timmins. Est-ce moins de 5 pieds 10 pouces ? Je ne dirais pas que Drouin (5 pieds 10,5 pouces, 186) est un joueur de petite taille. Quand on regarde dans la ligue tous les joueurs qui ont très bien fait, il est évident que la taille n’a pas vraiment une influence sur quelque chose. »

    Suivez Mike Morreale sur Twitter à: @mikemorrealeNHL