Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

CHI vs LAK

    Bryan Bickell procure la robustesse dont les Blackhawks auront besoin contre les Kings

    Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Bryan Bickell procure la robustesse dont les Blackhawks auront besoin contre les Kings

    CHICAGO – Le scénario de la finale de l’Association de l’Ouest est simple: la vitesse et l’habileté des Blackhawks de Chicago contre la taille et le jeu physique des Kings de Los Angeles.

    Ça ne signifie pas que les Kings n’ont pas de joueurs rapides et habiles qui n’aimeraient pas jouer comme l’ont fait les Blackhawks et les Red Wings de Detroit dans la demi-finale de l’Association de l’Ouest. Pour ce qui est des Blackhawks, l’attaquant Bryan Bickell ne sera certainement pas fâché de se mesurer au jeu robuste des Kings.

    « Je considère que mon style de jeu sied bien au leur, a déclaré Bickell. Donner des mises en échec est probablement le principal élément de mon jeu, que ce soit pour provoquer une étincelle ou pour appuyer mes coéquipiers. Terminer nos mises en échec est une bonne façon de neutraliser leurs défenseurs et leurs attaquants. C’est mon style de jeu. Ce sera une série robuste, contrairement aux deux premières. »

    À 6 pieds 4 pouces pesant 233 livres, Bickell ressemble à un attaquant des Kings. Ces derniers ont remporté la Coupe Stanley la saison dernière en raison des performances de Jonathan Quick, mais aussi en raison de la robustesse de leurs gros et rapides ailiers qui complétaient très bien leurs joueurs de centre.

    Il pourrait y avoir d’intenses collisions dans le premier match qui sera présenté samedi au United Center (17h HE; RDS, TSN, NBCSN). Les deux équipes seront anxieuses au début d’une nouvelle série et elles voudront établir leur autorité.

    « Ils vont jouer de façon robuste, a déclaré Bickell. Je devrai être physique. Je crois que ce sera une bonne et une longue série. »

    Ce sont déjà des séries éliminatoires que Bickell se souviendra. Chaque équipe qui réussit un long parcours dans les séries éliminatoires de la Coupe Stanley, obtient toujours une contribution offensive inattendue des joueurs de soutien.

    Au printemps dernier, l’attaquant Dwight King, de Los Angeles, a marqué cinq buts en l’espace de six matchs. Chicago a aussi obtenu d’excellentes contributions de leurs joueurs de soutien quand ils ont remporté la Coupe en 2010.

    Bickell a marqué dans trois des cinq matchs contre le Wild du Minnesota dans la première série. Il a par la suite aidé les Blackhawks à combler un déficit contre les Red Wings en marquant dans les cinquième et sixième matchs de la série qui a nécessité une septième rencontre. Il est à égalité avec Marian Hossa au deuxième rang de l’équipe avec cinq buts, deux de moins que Patrick Sharp, et deux de plus que le total combiné de Jonathan Toews et de Patrick Kane.

    « Il distribue de bonnes mises en échec, fonce au filet pour s’emparer des retours et complète le travail, a analysé Viktor Stalberg, un autre attaquant. C’est bien de le voir accomplir son travail et nous avons besoin de sa contribution si on veut avoir une chance de gagner.

    « Il est un bon joueur. Il joue un style simple, mais il peut fabriquer des jeux. Il ne manie par la rondelle très longtemps, mais il sait où aller la récupérer et où se placer pour tirer le plus souvent possible. C’est son plus gros atout. Mais comme plusieurs d’entre nous, il se met dans le trouble quand il commence à vouloir trop en faire. Mais quand il demeure dans ses limites, il est vraiment un bon joueur. »

    Bickell a été polyvalent durant les présentes séries, jouant sur le troisième trio avec Stalberg et Andrew Shaw et avec Hossa et Michal Handzus sur la deuxième ligne lors des trois derniers matchs de la série contre Detroit.

    Si les Blackhawks conservent les mêmes trios qu’à l’entraînement de vendredi, Bickell obtiendra une autre promotion dans le premier match. Il a patiné avec Toews et Hossa sur le premier trio, alors que Kane, Sharp et Handzus formaient la deuxième ligne.

    Les Kings ont des joueurs robustes sur chaque trio. L’entraîneur en chef Joel Quenneville veut peut-être trouver un équilibre en faisant jouer Bickell aux côtés de Toews et de Hossa.

    « Je considère qu’il a mérité cette promotion, il a si bien joué, a déclaré Quenneville. Je ne parle pas seulement de sa production offensive, mais aussi de son jeu physique, il est si déterminé. Il a la vitesse, il peut contrôler la rondelle et à chaque fois qu’on lui a donné des responsabilités, il a bien répondu. »

    Toews a eu Henrik Zetterberg, des Red Wings, collé à lui dans la ronde précédente, et il doit s’attendre à affronter soit Anze Kopitar ou Mike Richards contre les Kings.

    Les Red Wings ont joué de façon robuste contre Toews au début de la série et les Kings ont les joueurs pour utiliser la même stratégie.

    Le fait d’avoir Bickell à leurs côtés pourrait aider Toews et Hossa à trouver un peu plus d’espace en zone offensive.

    « Il est gros et jusqu’ici dans les séries, il a démontré une certaine habileté avec la rondelle, a déclaré Toews. Ce n’est pas un hasard s’il a accumulé autant de points. Il est le genre de joueurs qui a relevé chaque partie de son jeu. Il a un bon tir et la capacité de marquer des buts, nous allons tenter de lui remettre la rondelle autant que possible. Il jouera son style, il sera physique, ce sera plaisant. »

    Bickell deviendra joueur autonome sans compensation dans cinq semaines s’il ne signe pas un nouveau contrat avec les Blackhawks d’ici là. Ce n’est pas un secret que les joueurs qui connaissent du succès dans les séries éliminatoires attirent l’attention des équipes qui sont dans la course pour faire signer des joueurs autonomes.

    Son éclosion dans les présentes séries éliminatoires a fait de Bickell un candidat qui obtiendra une substantielle augmentation de salaire, lui qui a gagné 600 000$ cette saison. Âgé de 27 ans, et avec le gabarit et ses performances du passé, il était déjà un joueur recherché avant ses succès dans les séries éliminatoires.

    Bickell avait inscrit 17 buts, il y a deux ans, avant d’en marquer neuf dans une saison écourtée. Il n’y a que trois joueurs autonomes sans compensation âgés de moins de 30 ans qui ont obtenu plus de points que Bickell cette saison: Tyler Bozak, des Maple Leafs de Toronto, Damien Brunner, des Red Wings, et David Clarkson, des Devils du New Jersey.

    On a demandé à Bickell s’il avait pensé à ce que ses performances dans les présentes séries pourraient lui permette d’obtenir comme offre cet été.

    « Non, a-t-il répondu. Je veux simplement aider cette équipe à gagner.

    « Je savais au début de la campagne que je devais connaître une bonne saison et vous pouvez voir le genre de saison que l’on a connue en tant qu’équipe. Nous avons hâte de commencer la prochaine série. Personnellement, j’espère remporter cette série. C’est la chose la plus importante pour moi. »

     

    La LNH sur Facebook