Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

PIT vs BOS

    Letang compte sur des habiletés différentes pour tenir tête à Chara

    Par Chris Adamski - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Letang compte sur des habiletés différentes pour tenir tête à Chara

    PITTSBURGH – De 10 ans plus jeune et en quête d’un premier trophée Norris, Kristopher Letang pourrait avoir beaucoup à apprendre de Zdeno Chara.

    Et effectivement le meilleur défenseur des Penguins de Pittsburgh lève les yeux vers son homologue des Bruins de Boston, au figuré et au sens propre du terme. Mais avec neuf pouces et plus de 50 livres en plus, Chara a des avantages auxquels Letang ne pourra jamais prétendre.

    « C’est un gars qui utilise son physique et contre lequel il n’est pas facile de jouer, a constaté Letang vendredi. Je n’ai pas ça dans mes bagages. »

    Voyez les sur la glace: Letang, 6 pieds, 201 livres, et Chara, 6 pieds 9 pouces, 255 livres, n’ont à peu près rien en commun. Ils ont des qualités et des forces qui font contraste.

    Mais ils sont tous deux parmi les meilleurs défenseurs au monde, et à ce niveau c’est presque comme s’ils étaient des jumeaux.

    « À part cette différence évidente », estime le défenseur des Penguins Matt Niskanen, « ils sont assez semblables, par leur façon de contrôler le jeu, le nombre de minutes qu’ils jouent, les situations dans lesquelles ils sont utilisés. Il est leur meilleur joueur à la défense et ‘Tanger’ est notre meilleur.

    « Ce sont deux remarquables défenseurs. »

    Letang est un des trois finalistes au trophée Norris cette année, quatre ans après que Chara l’ait remporté. Après avoir terminé la saison régulière à égalité avec P.K. Subban, du Canadien, au premier rang des compteurs chez les défenseurs avec un total de 38 points (5-33) en 35 matchs, Letang occupe le deuxième rang au classement général des compteurs en séries avec 16 points en 11 rencontres (3-13).

    Chara vient au deuxième rang des défenseurs avec 11 points (2-9) et les deux sont à égalité avec deux autres défenseurs pour le meilleur différentiel (plus-7).

    « C’est difficile de les comparer, ce sont deux joueurs complètement différents », estime Jussi Jokinen,, un des rares joueurs des Penguins à avoir joué pour la peine contre Chara et Letang. « Mais ils ont tous deux été parmi les cinq meilleurs défenseurs de la ligue cette année, ça ne fait aucun doute. »

    Tout comme Chara n’obtient pas toujours la reconnaissance pour son jeu offensif, Letang est souvent vu comme essentiellement un défenseur offensif. Mais comme leur temps de glace le confirme (les deux jouent en moyenne plus de 27 minute par rencontre, parmi les quatre joueurs les plus utilisés dans les séries), Letang, comme Chara, est digne de confiance dans tous les genres de situation.

    « Kris ne reçoit pas beaucoup de publicité pour son jeu défensif, note son entraîneur Dan Bylsma. Avec son coup de patin et son talent pour déplacer la rondelle, il est vu le plus souvent comme un joueur à caractère offensif. Mais si vous ne tenez pas compte de son jeu défensif et ce qu’il peut réaliser contre les meilleurs joueurs adverses, vous négligez tout un aspect de son jeu. »

    Letang joue un rôle crucial autant en avantage qu’en désavantage numérique. Il est celui qui relance le jeu de transition et assurément le meilleur passeur en zone centrale.

    Et en dépit de son physique relativement petit par rapport aux autres meilleurs défenseurs, il ne craint pas le jeu robuste. Depuis le début de série, il n’a donné qu’une seule mise en échec de moins que son coéquipier défenseur Brooks Orpik pourtant reconnu pour ses coups d’épaule. Il est le plus petit défenseur des Penguins, à égalité avec Niskanen, et parmi les moins lourds de toute l’équipe, mais cela ne l’empêche pas de faire souvent le ménage devant son filet.

    « Oui, je peux jouer de façon robuste quand c’est le temps, mais disons que je ne pourrai pas suivre tenir le rythme d’un gars comme (Milan) Lucic, dit-il. Je préfère jouer de façon plus intelligente, m’assurer d’être en bonne position et d’empêcher l’adversaire d’aller au filet. »

    Letang est justement assez intelligent pour réaliser qu’il ne pourra jamais imiter Chara.

    « Il y a plusieurs choses qu’il fait bien, il est très calme avec la rondelle, dit Letang de ce dernier. Il fait tellement de choses sur une patinoire qui lui permettent d’être un des meilleurs défenseurs dans cette ligue. Oui, je pourrais tenter de jouer comme lui et d’être aussi robuste, mais je ne suis pas lui. »

    De l’autre côté, Chara ne peut pas jouer comme Letang. Il n’y a probablement jamais eu un joueur de 6 pieds 9 pouces sur la planète aussi agile que Letang sur patins, aussi habile avec son bâton et aussi élusif avec la rondelle.

    Mais, souligne Letang, Chara est aussi un joueur habile, comme il l’a prouvé un effectuant un spinorama plus tôt cette saison.

    « C’est un gros bonhomme, rappelle Letang, mais il peut très bien déplacer la rondelle et il est très mobile. »

    Tout comme Letang peut être très robuste pour un joueur relativement petit.

    « Ils offrent un contraste, ils apparaissent dissemblables et ils ont des habiletés différentes, a résumé Bylsma. Kris est un peu plus offensif et Zdeno est plus imposant physiquement. Mais ils sont deux joueurs qui passent beaucoup de temps sur la glace et dans toutes les situations, jouant dans chaque cas un rôle majeur, alors j’aime bien la comparaison. »

    Il y a autre chose que partagent Chara et Letang: on s’attend à ce que chacun joue un rôle crucial si leur équipe veut progresser à la finale de la Coupe Stanley. Si les deux formations abondent de talent et de joueurs vedettes à l’attaque, le jeu de ces deux défenseurs d’élite pourrait faire pencher la balance en faveur leur équipe.

    Encore une fois donc, Letang et Chara sont très semblables.

    « Ils sont tous les deux utilisés dans toutes les situations, c’est la qualité première qu’ils ont en commun, estime Orpik Je ne vois pas une tonne de ressemblances entre eux, à part qu’ils ont tous les deux très bons dans ce qu’ils ont à faire. »

     

    La LNH sur Facebook