Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

CHI vs LAK

    Les Blackhawks et les Kings ont rendez-vous en finale de l’Ouest

    Par John Kreiser - Chroniqueur LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les Blackhawks et les Kings ont rendez-vous en finale de l’Ouest

    Maintenant qu’ils ont réussi à combler un déficit de 3-1 en séries pour la première fois de l’histoire de l’organisation et qu’ils ont survécu à un match no 7, les Blackhawks de Chicago se sentent prêts à affronter les Kings de Los Angeles et champions en titre de la Coupe Stanley.

    Les Blackhawks et Kings amorceront la finale de l’Ouest samedi au United Center (17 h 00 HE; RDS, TSN, NBCSN). Le gagnant du premier duel entre les deux équipes depuis 1974 passera en grande finale, où il se mesurera aux Bruins de Boston ou aux Penguins de Pittsburgh.

    Les Kings tentent de devenir la première équipe depuis les Red Wings de Detroit en 1997 et 1998 à remporter deux coupes Stanley de suite. Les Blackhawks, qui ont mis fin à une disette de 49 ans lorsqu’ils ont soulevé le précieux trophée en 2010, essaieront de gagner une deuxième Coupe en trois ans.

    Mais se rendre en finale de l’Ouest n’a pas été facile – les deux équipes ont eu besoin de sept matchs dans leur série demi-finale respective. Los Angeles a battu les Sharks de San Jose 2-1 lors de leur septième et ultime rencontre mardi; Chicago a gagné 2-1 en prolongation contre les Red Wings de Detroit mercredi, complétant la première remontée de l’histoire de l’organisation après avoir tiré de l’arrière 3-1 dans une série et seulement la 25e de l’histoire de la ligue.

    Les Blackhawks, vainqueurs du trophée du Président, ont eu la tâche un peu plus facile en première ronde, éliminant le Wild du Minnesota en cinq matchs; les Kings ont dû combler un déficit de 2-0 pour vaincre les Blues de St. Louis en six rencontres.

    Après avoir remporté les deux premières rondes en neuf matchs au printemps dernier, les Kings ont eu besoin de 13 matchs sur une possibilité de 14 cette année. Et même s’ils présentent une fiche de 7-0 devant leurs partisans en séries cette saison, les Kings démontrent un piètre dossier de 1-5 sur la route – ce qui diffère complètement de l’an dernier, alors qu’ils avaient gagné leur 10 premiers matchs sur les patinoires adverses en route vers la première Coupe Stanley de l’histoire de l’organisation.

    L’avantage de la glace pourrait être significatif – Chicago présente une fiche de 6-1 au United Center ce printemps, et les Kings n’ont inscrit que huit buts sur la route depuis le début des séries.

    Les Blackhawks ont gagné deux des trois matchs entre les deux équipes cette saison – ils ont gâché les célébrations des Kings pour l’ascension de leur bannière de la Coupe dans les hauteurs du Staples Center avec un gain de 5-2 lors du premier match de la saison, et l’ont emporté 3-2 à Chicago le 17 février. Les Kings sont venus à bout des Hawks 5-4 à Chicago le 25 mars.

    Les deux formations ne se sont affrontées qu’une seule fois en séries – c’est survenu en 1974, quand les Blackhawks ont remporté cette série de première ronde en cinq matchs.

    Le gardien des Kings Jonathan Quick a été brillant dans la série contre les Sharks, mais il a connu des difficultés contre les Blackhawks en saison régulière. Quick a alloué 12 buts sur 84 lancers, pour un pourcentage d’efficacité de ,857. Les deux équipes ne se sont cependant pas affrontées depuis plus de deux mois, et le calibre de jeu de Quick s’est grandement amélioré entre temps.

    Il n’a alloué que 10 buts en sept matchs en demi-finale contre les Sharks, et mène tous les gardiens de la ligue ce printemps avec une moyenne de buts accordés de 1,50, un pourcentage d’efficacité de ,948 et trois jeux blancs.

    Aucun joueur des Kings ne s’est vraiment démarqué contre les Blackhawks au cours de sa carrière. Anze Kopitar, le meilleur pointeur de Los Angeles lors des six dernières saisons, a inscrit un but et amassé deux aides contre Chicago en trois matchs cette année, et a marqué sept buts et récolté 16 points en 24 duels en carrière.

    Corey Crawford, qui a été d’office pour tous les matchs des Blackhawks ce printemps, présente une fiche de 5-3-0 en carrière contre les Kings, allouant 20 buts en huit rencontres.

    Patrick Sharp est le joueur des Hawks à avoir connu le plus de succès face aux Kings en carrière, avec 18 goals et 31 points en 26 matchs. Sharp a également inscrit le premier filet du match no 7 mercredi, ce qui le place à égalité avec Sidney Crosby et Pascal Dupuis des Penguins au sommet de la ligue en séries 2013.

    Le capitaine de Chicago Jonathan Toews a également bien fait contre Los Angeles – il a touché la cible 12 fois et amassé 22 points en 21 rencontres en carrière, incluant un but et une aide à chacun des trois affrontements entre les deux équipes cette saison.

     

    La LNH sur Facebook